Ghost In The Shell - Bande-annonce

Vidéo : Scarlett Johansson incarne Motoko Kusanagi, le "Major" de Ghost In The Shell

Ghost In The Shell... Un anime qui a fait rêver beaucoup d'entre nous, de par sa vision cyberpunk d'un monde interconnecté où l'on se prend à se demander si les machines peuvent avoir une âme. Après le choc de l'anime, voici venir un film Ghost In The Shell, qui en est inspiré. Il est pour l'instant difficile de savoir si l'on a affaire à un remake ou à un hommage fortement inspiré, mais une chose est sure : cette bande-annonce laisse présager du meilleur. On retrouve Scarlett Johansson dans le rôle du Major et force est de constater qu'on y croit !

Ghost In The Shell est réalisé par Rupert Sanders (Blanche Neige et le Chasseur) pour DreamWorks Pictures et affiche à son casting Scarlett Johansson (Le Prestige, Avengers, Lost In Translation, L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux), Takeshi Kitano (Outrage, Zatoichi, Aniki Mon Frère, Battle Royale, Sonatine) et Juliette Binoche (Le Patient Anglais, L'insoutenable légèreté de l'être, Le Chocolat).

Modifié le 14/11/2016 à 16h50
Commentaires

Tous les commentaires

  • LEGOM
    16/11/2016 20:24:11

    Je suis désolé, mais même après plusieurs visionnages, l'anime m'a laissé totalement de marbre.Les fameuses questions philosophiques qui font tout l'intérêt de l'oeuvre aux yeux de ses fans sont amenées de façon beaucoup trop grossières. Le postulat de départ ainsi que le fond de cette histoire représentent un terreau idéal mais peu exploité la faute à une narration basique voire sommaire. Les 3 où quatre questions intéressantes à se poser suite au visionnage de l'anime sont littéralement prononcées par l'héroïne. Il aurait été à la fois plus plaisant, subtile et riche d'amener le lecteur/spectateur à se les poser grâce à une narration plus élaborée. Bref, si c'est la réflexion sur l'humanité et l'IA qui intéresse, je préfère me tourner vers Turing, Asimov ou encore Herbert.

  • LEGOM
    16/11/2016 20:19:29

    L'anime m'a laissé totalement de marbre.Les fameuses questions philosophiques qui font tout l'intérêt de l'oeuvre aux yeux de ses fans sont amenées de façon beaucoup trop grossières. Le postulat de départ ainsi que le fond de cette histoire représentent un terreau idéal mais peu exploité la faute à une narration basique voire sommaire. Les 3 où quatre questions intéressantes à se poser suite au visionnage de l'anime sont littéralement prononcée par l'héroïne. Il aurait été à la fois plus plaisant, subtile et riche d'amener le lecteur à se les poser grâce à une narration plus élaborée. Bref, si c'est la réflexion sur l'humanité et l'IA qui intéresse, on préférera se tourner vers Turing, Asimov ou encore Herbert.

  • Spleeeen
    15/11/2016 16:23:51

    Goodbye nicgrover Spleeeen Tu n'étais pas obligé de descendre à son niveau.

  • Goodbye
    15/11/2016 15:59:36

    nicgrover Spleeeen On dirait Jean-Michel frustré 55 ans (ou vieux avant l'âge) qui n'est plus trop à jour sur le vocabulaire du web contre Kevin, 18 ans, obliger à rajouter une couche à chaque fois. Fermez-la ?  Pas la peine de me répondre btw, je m'en tape de votre avis.

  • Spleeeen
    15/11/2016 14:56:59

    nicgrover Spleeeen Pathétique...

BE GEEK ! Avec clubic