CES 2014 : Mini Drone et Jumping Sumo, les jouets connectés de Parrot

Vidéo : Fort du succès de son AR Drone, Parrot décline le concept au travers de deux nouveaux produits, plus accessibles et tournés vers les (grands) enfants, le Mini Drone, un quadricoptère, et le Jumping Sumo, un étonnant bolide à deux roues.

Les travaux conduits par Parrot autour de son quadricoptère vedette, l'AR Drone, ont sans nul doute contribué à la mise au point des deux nouveautés présentées par le français en préambule du CES 2014. Le premier, baptisé Mini Drone, est lui aussi un quadricoptère volant, piloté à distance grâce à une application mobile mais les dimensions sont cette fois bien moins imposantes. Ce jouet connecté, qui pèse environ 70 grammes, se destine en effet à l'intérieur de la maison.

On retrouve le look insecte de l'AR Drone, quatre rotors qui vrombissants, et toute une panoplie de capteurs et de gyroscopes destinés à assurer la stabilité de l'ensemble. Le drone vient accompagné de deux grandes roues, fixées par l'intermédiaire d'un axe central, qui d'une part protègent les hélices des chocs éventuels, mais permettent également à l'appareil de rouler au sol... sur les murs ou au plafond !

Le Mini Drone est alimenté par une petite batterie (rechargeable via micro USB), laquelle devrait finalement assurer aux alentours de huit minutes d'autonomie, même si à ce stade les données du constructeur restent indicatives, le développement du produit n'étant pas tout à fait achevé. Sur la face inférieure, on retrouve un petit capteur photo, qui ne sert pas ici au pilotage, mais uniquement à la stabilité de l'appareil. Impossible par ailleurs d'installer une caméra tierce dans une nacelle, du fait du poids limité de l'appareil.

Parrot Mini Drone

Le drone communique avec le smartphone ou la tablette du pilote en Bluetooth Low Energy, avec une portée de l'ordre d'une dizaine de mètres. Une application dédiée au pilotage, simple d'accès, l'accompagne. La stabilisation automatique fait des merveilles et la prise en main semble particulièrement simple, avec deux sticks virtuels à l'écran pour gérer les déplacements et l'inclinaison, cette dernière pouvant également se gérer par l'intermédiaire des accéléromètres du terminal servant de télécommande.

Parrot a filé la métaphore un cran plus loin avec un second produit, plus terrestre cette fois : le Jumping Sumo. Lui aussi se pilote à l'aide d'une application mobile, qui affichera les images transmises par la caméra VGA inscrite dans le nez de l'appareil. Ici, deux grandes roues caoutchoutées servent aux déplacements. Elles fonctionnent de façon indépendante, ce qui permet d'envisager de tourbillonner sur place, ou de prendre des virages à angle droit.

Ce petit bolide téléguidé dispose également d'une fonction saut, qui lui permet de bondir d'environ 80 cm. La liaison sans fil est cette fois assurée par WiFi (802.11 ac, sur les bandes 2,4 et 5 GHz), avec une autonomie de l'ordre de vingt minutes.

Parrot Jumping Sumo

Ces deux produits devraient voir le jour courant 2014, à des prix qui n'ont pas encore été communiqués.

Modifié le 06/01/2014 à 09h45
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic