IBM 5150 : découvrez le tout premier PC au monde, et ses successeurs

Vidéo : Découvrez le premier PC au monde dans sa version desktop ou "portable". Cette vidéo évoque également les modèles principaux qui ont marqué l'évolution du Standard.

Dans cet épisode d'Antiqui'Tech, notre émission dédiée aux anciens ordinateurs ou consoles, nous allons parler des origines du standard d'informatique personnel le plus utilisé au monde à l'heure actuelle.

IBM 5150 nu
Ironie du sort, tout commence en 1981 avec un constructeur qui ne croit pas en l'informatique grand public. Pressé par les grandes entreprises qui réclament des stations de travail plus compactes et moins onéreuses, IBM donne finalement naissance au « Personal Computer » (IBM 5150), premier PC de l'histoire.

Cette émission vous permettra de le découvrir sous toutes ses coutures, mais nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin.

Philippe Dubois, président de l'association de préservation du patrimoine informatique MO5.COM nous présentera également la version « portable » (guillemets de rigueur, voir vidéo) de l'IBM 5150, le PC Junior qui fût le second PC de l'histoire, ainsi que les principaux PC qui ont marqué l'évolution de ce standard de 1981 à nos jours !



Rediff' - Visitez le musée des anciennes machines :


image"
Odyssey : découvrez la première
console de jeu vidéo au monde !
image"
MSX : un standard micro
7 ans avant la domination des PC
image"
Amiga 500 : la Rolls des micros
jeux vidéo dans les années 90
image"
Atari 520 ST : une alternative
bon marché au Macintosh
image"
IBM 5150 : découvrez le premier
PC au monde, et ses successeurs
image"
Thomson MO5 : le premier ordinateur
pédagogique de l'éducation nationale !
image"
NeXT Cube : le premier
serveur Web au monde !
image"
SNES : la console culte des années 90'
image"
Amstrad CPC 6128 : l'ordinateur de jeu
légendaire des années 80'
image"
Virtual Boy : un casque 3D
20 ans avant l'Oculus Rift
image"
Neo-Geo : une machine d'arcade à
domicile surnommée "Rolls des consoles"
image"
Dreamcast : console de légende et aussi,
dernière machine de SEGA
image"
SEGA Saturn l'anti PlayStation malheureuse
   

Modifié le 28/08/2014 à 12h13
Commentaires

Tous les commentaires

  • benaordure
    21/11/2015 22:33:14

    Je découvre un peu tard cette nouvelle video. Super ! Merci beaucoup. C'est certainement destiné à un public d'amateurs avertis, mais pour le geek que je suis, c'est vraiment super plaisant. J'apprecie vraiment que les videos entrent plus en matiere. 20-30 minutes c'est le bon format. Et toujours traité par des gens visiblement passionnés qui savent de quoi ils parlent, ce qui est parfois rare de nos jours :) Surtout continuez ! Merci encore

  • titwill
    16/10/2015 23:10:09

    J'adore vraiment cette rubrique.  Merci Clubic, c'est votre série la plus réussie et intéressante selon moi. J'ai eu la chance de recevoir, à 8 ans, mon premier PC qui était un Amstrad 1512 (merci papa).  Bon... mon père l'avait acheté pour lui, mais c'est surtout moi qui jouait avec. Je me souviens encore qu'il fallait mettre la disquette 5 1/4 avec le DOS dans le premier lecteur disque pour pouvoir charger les jeux qui se trouvaient sur la disquette qu'on mettait dans le deuxième lecteur.  (Et... il y avait une dizaine de jeux sur une seule disquette 5 1/4 !). Au moins, ça apprenait le langage "DOS" et l'invite de commande aux enfants.  Aujourd'hui, la vue d'une fenêtre "DOS" doit perturber même beaucoup de jeunes...  (Je deviens décidément un vieux crouton...) Nostalgie du "bon" vieux temps...

  • spacegonzo
    01/09/2014 11:06:13

    Merci pour ce reportage et toutes ces machines pleines de souvenirs. Il y a une petite erreur qui s'est glissée dans vos conclusions : le choix du 8088 n'a pas imposé l'utilisation de banques mémoires de 64 ko. Cela c'était plutôt la limitation des machines 8 bits disposant de bus d'adresses de 16 bits : pour accéder à plus de 64ko sur un Z80 ou un 6502, un controlleur mémoire permettait d'échanger 2 banques (souvent de 16 ou 32ko). A l'inverse le 8088 (et son prédecesseur le 8086) adressait nativement 1 Mo avec son bus d'adresse sur 20 bits. Par contre il est vrai que l'adressage se faisait de façon segmentée avec des segments de 64ko. Mais ça n'a jamais été une limitation, juste un choix d'efficacité (au prix d'un modèle mémoire plus difficile à comprendre). Il n'y avait aucun système de banques mémoire : juste la possibilité de choisir entre l'utilisation d'un couple segment:offset, ou alors de gagner en vitesse en n'utilisant que l'offset et en se limitant à 16 bits d'adresse.

  • polo
    29/08/2014 21:39:06

    Mon pater avait le PPC 640. Quand je l'ai vu le démarrer la première fois, je devais avoir 14 ans et je lui ai dit " ah, mais il y a une rémanence incroyable sur ces écrans". Il était très étonné de ma remarque, faut dire que j'avais failli me griller. Je connaissais bien le problème avec cette horreur d'écran de Game Boy que je pratiquais en cachette because consoles interdites @home, ha ha ha :)

BE GEEK ! Avec clubic