Des réseaux de neurones artificiels créent leur propre chiffrement de façon autonome

Vidéo : Alice, Bob et Eve sont des réseaux de neurones artificiels tout à fait autonomes.

L'équipe Google Brain, une branche de Google travaillant sur le développement des réseaux de neurones artificiels et de l'intelligence artificielle, est en train de mener une expérience singulière: permettre à Alice, Bob et Eve, des réseaux de neurones artificiels, de créer une opération simple de chiffrement.

Le fonctionnement est le suivant: Alice doit créer un chiffrement de données très simple tout en travaillant avec Bob qui devra décider du chiffrement d'une clef. En utilisant cette clef, Bob pourra lire les messages chiffrés qu'Alice lui enverra. Pendant ce temps, Eve tentera d'intercepter les messages chiffrés et de les déchiffrer.

Une chose importante à retenir sur ces réseaux de neurones artificiels est qu'ils continuent d'apprendre et de s'adapter, comme le ferait un humain. Ainsi, Alice s'est amélioré au fur et à mesure alors que ses premières tentatives se soldaient par un échec.

Une telle technologie pourrait être confiée à une Intelligence Artificielle dans les prochaines années, afin de garantir qu'aucun hacker ne puisse décrypter quoi que ce soit.

A lire également:

Modifié le 02/11/2016 à 15h00
Commentaires

Tous les commentaires

  • seskoi
    05/11/2016 18:11:45

    Moi ça me fait plutôt peur... Une intelligence artificielle qui pourrait dépasser facilement l'intelligence humaine qui possiblement pourrait crypter ses propres communications. Le créateur ne comprend plus sa création qui invente son propre langage.

  • PtiFranc
    05/11/2016 17:07:01

    c,est pas la première fois qu'on nous promet des systèmes infaillible... mais a la longue on se rend bien compte que c'est jamais le cas.... dans 30 ans on nous proposera encore d'autre système "infaillible" bien meilleur que  celui-ci et qui ne le seront pas (eux non plus) infaillible.

  • g-nesis
    05/11/2016 00:00:43

    PsykotropyK laminar Non... La phase d'apprentissage d'un réseau de neurone ne peut être infinie... C'est une loi statistique. D'ailleurs,le simple fait que celle-ci soit trop grande amène à un échec. C'est ce que l'on appelle la sur-spécialisation...

  • g-nesis
    05/11/2016 00:01:57

    laminar Car on ne connaîtrait pas l'algorithme tout simplement. Le réseau va se modifier seul comme un grand, et le seul moyen de reproduire le mécanisme de déchiffrement, serait d'avoir une copie de l?intégralité du réseau de neurones de Bob + la clé... Autant dire qu'il serait bien plus simple de récupérer la clé, avec les algos de cryptage actuels...

  • PsykotropyK
    04/11/2016 23:02:33

    laminar il est plus difficile à casser car en perpétuelle évolution : un réseau crée le chiffrement pendant qu'un autre essai de le casser, permettant au premier d'améliorer sa technique

BE GEEK ! Avec clubic