le jeudi 21 octobre 2010

Test de Windows Phone 7, l'OS mobile de Microsoft

Conclusion

Mobile 1
Windows Phone 7 est loin d'être un mauvais OS mobile, mais pour l'heure, le système accuse un retard certain sur la concurrence. Si bien que tardive, la date de commercialisation n'est pas forcément à remettre en cause, les imperfections et autres oublis gênants mettent Windows Phone 7 en porte-à-faux face aux OS nomades concurrents qui arrivent à maturité (iOS ou Android). En l'état, Windows Phone aurait presque été parfait s'il était sorti deux ans plus tôt. Pour pouvoir prétendre rivaliser avec ces mastodontes, il faudra attendre le multitâche, le copier-coller, le tethering, la recherche locale ainsi que la disponibilité de nombreuses applications via Marketplace. Il faudra également apporter une solution à la problématique de la gestion des fichiers présents dans la carte mémoire, et aux déconvenues constatées avec les interfaces sans fil (pas de clavier Bluetooth ni de SSID Wi-Fi masqués ?).

Impossible également de conclure sans aborder les choix esthétiques qui ont été faits par Microsoft. L'interface minimaliste cubiste façon « Pong » risque fort de ne pas plaire à tout le monde. Nous l'apprécions
StartDefault US blue web
vraiment, et trouvons que les effets d'animation 3D et autres zooms (lors des changements de menus) confèrent un aspect futuriste qui donne une personnalité forte au système. Toutefois, il s'agit là d'un avis qui ne fait pas forcément l'unanimité sur les forums, ou dans d'autres médias spécialisés. Tous les goûts et les couleurs sont dans la nature, chacun pourra apprécier (ou non) l'aspect visuel de Windows Phone 7. Dans tous les cas, une chose est certaine : on s'éloigne enfin des innombrables clones d'Android ou d'iOS dépourvus d'originalité.

En bref, Windows Phone 7 offre d'ores et déjà une véritable alternative aux personnes qui sont allergiques à Android ou iOS, et qui ne cherchent pas forcément à pousser les limites de leur Smartphone dans leurs derniers retranchements. Quant à eux, les mobinautes les plus exigeants attendront probablement de prendre connaissance des ajouts apportés par la prochaine mise à jour (prévue pour début 2011) pour franchir (ou pas) le pas.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )