Test pCloud : le service de stockage en ligne vraiment sécurisé

29 mai 2018 à 18h35
0


pcloud_1600


Cet article est sponsorisé par pCloud. Consultez notre notre charte.

Arrêter son choix sur une solution de stockage de données dans le Cloud est ardu tant l'offre est étendue et diversifiée. Dans un marché dominé par des mastodontes américains tels que Dropbox ou Google Drive, des solutions tentent de faire leur place à l'image du service suisse pCloud qui propose entre autres un hébergement gratuit allant jusqu'à 20 Go, un coffre-fort sécurisé ainsi qu'une offre illimitée en achat définitif. Passons en revue ses fonctionnalités ainsi que ses avantages et inconvénients !

pCloud : Une solution de stockage dans le Cloud grand public et fiable



pCloud
pCloud est un service de stockage dans le Cloud permettant à ses utilisateurs de sauvegarder, de synchroniser et de partager documents, photos, musique et vidéos. Créé en Suisse en 2013, ce service est davantage démocratisé aux États-Unis et en Asie du Sud et cherche à s'imposer sous nos latitudes.

L'offre pCloud en détail



Voici un tableau comprenant les trois versions disponibles de pCloud :

VersionGratuitePremiumPremium Plus
Capacité de stockage10 Go
(extensible à 20 Go)
500 Go2 To
Trafic des liens de téléchargement50 Go500 Go2 To
PrixGratuit4,99€/mois
ou
47,88€/an
ou
175€ à vie
9,99€/mois
ou
95,88€/an
ou
350€ à vie


En termes de capacité de stockage, les 10 Go de la version gratuite sont au-dessus de la moyenne mais encore derrière les 15 Go de Google Drive et les 25 Go d'HubiC (qui ne propose plus d'inscriptions à ce jour). L'utilisateur peut toutefois étendre cette capacité à 20 Go grâce à des astuces et des parrainages, ce qui en fait l'une des plus importantes sur le marché.

L'offre payante, la Premium Plus avec ses 2 To à 8 € par mois, offre deux fois plus de stockage que la plupart des concurrents pour le même prix. pCloud se distingue surtout par son offre à vie (définie à 99 ans maximum). Une formule bienvenue et rare dans le milieu du stockage Cloud, bien qu'elle soit passée de 125 € en novembre 2017 à 175 € en mai 2018.

Un service multiplateformes


Autre avantage : pCloud est disponible pour les ordinateurs sous Windows, macOS et Linux ainsi que sous forme d'applications pour Android, iOS et Windows Phone pour transporter et synchroniser ses données partout.

La prise en main sous Windows...



Tout comme sous Linux et macOS, le service s'installe sous la forme d'un disque dur virtuel du nom de pCloud Drive permettant d'y glisser ses fichiers et de synchroniser des dossiers locaux. À l'instar de Dropbox, il propose une icône dans la barre des tâches permettant de consulter la synchronisation des données en temps réel. L'ensemble est intuitif et entièrement traduit en français.

... et sous mobiles


La version Android est du même acabit, simple à prendre en main et en français pour synchroniser et consulter ses fichiers partout et à tout moment. L'application permet de charger automatiquement les photos prises avec l'appareil vers l'espace de stockage en ligne. L'appli intègre également un lecteur multimédia pour lire des vidéos et de la musique.

pCloud


pCloud dispose aussi d'extensions dédiées sur les navigateurs web Mozilla Firefox, Google Chrome et Opera ainsi que d'un module pour Adobe Photoshop Lightroom CC pour simplifier l'enregistrement et la synchronisation des prises de vue.

Pour simplifier la transition d'un Cloud à l'autre ou pour simplement mettre ses photos à l'abri, l'interface web de pCloud offre la possibilité de sauvegarder l'intégralité des données contenues sur un compte Dropbox, Google Drive, Microsoft OneDrive ou à partir de comptes Facebook et Instagram.



pCloud : qu'espérer du service ?



Pas de limite de taille ni de vitesse


En version gratuite comme en Premium, pCloud se différencie de la concurrence grâce à des vitesses de téléchargement et d'upload illimitées. Il en va de même pour la taille des fichiers, sans restriction, permettant de sauvegarder des fichiers volumineux comme des rushs vidéo ou des images disque sans problème. Côté multimédia, la lecture vidéo HD et audio est disponible au sein de l'interface web et des applis mobiles : un bon point pour lire ses fichiers sur n'importe quel ordinateur.

Les fonctions de partage


En ce qui concerne les outils collaboratifs, pCloud permet la création de liens de téléchargement, fonction directement intégrée dans le menu contextuel de Windows, qui s'avère utile pour partager fichiers, dossiers et documents avec ses proches en deux clics de souris. L'utilisateur est aussi en mesure d'inviter des utilisateurs sur les dossiers partagés de son choix.

Le service réserve toutefois ses fonctions collaboratives avancées à son édition Business avec le contrôle des autorisations selon les utilisateurs et un contrôle des versions des documents plus avancé.

pCloud


Restaurer et suivre ses fichiers


Le service propose également la gestion du versionnage, comprenez que l'utilisateur est à même de consulter les changements réalisés sur des fichiers et restaurer des versions précédentes à tout moment. Les différentes versions sont conservées pendant 15 jours pour les comptes gratuits et 30 jours pour les comptes Premium.

pCloud ne s'arrête pas en si bon chemin et propose également la fonction Rewind pour revenir dans le temps à une date et une heure précises afin de consulter, restaurer et télécharger les versions de documents et les fichiers supprimés par erreur. Cet outil permet de revenir dans les 15 derniers jours pour les utilisateurs gratuits et 30 jours pour les utilisateurs Premium. Ces périodes sont les mêmes pour restaurer des fichiers de la Corbeille.

Le nerf de la guerre : la sécurité


pCloud
Confier ses données, aussi confidentielles et personnelles soient-elles, nécessite des gages de confiance de la part du service Cloud. Argument principal avancé par son éditeur, penchons-nous sur les moyens de sécurité et de protection des données déployés par pCloud.

Un chiffrement costaud



Le service utilise un chiffrement des fichiers et dossiers en AES 256-bits, un algorithme avancé, fiable et qui reste une norme utilisée par de nombreux gouvernements et organisations. Il s'agit d'un algorithme également utilisé dans bon nombre de solutions Cloud comme Dropbox, Google One ou iCloud.

L'utilisateur bénéficie également du chiffrement des clés privées en RSA 4096-bits. Ces dernières permettent une authentification de l'utilisateur et un déchiffrement des données sécurisés. Pour rappel, le standard RSA 4096-bits est au-delà des préconisations de l'ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information) en matière de protection des données.

Le service annonce également procéder à une sauvegarde des fichiers sur au moins trois serveurs différents pour assurer leur intégrité en cas de panne.

Un coffre fort robuste en supplément


Pour aller plus loin, l'éditeur propose l'outil pCloud Crypto disponible en essai gratuit de 14 jours, par abonnement (5 € mensuels ou 48 € annuels) ou en achat définitif à 125 €. Cette fonctionnalité intégrée aux applications mobiles et de bureau permet de créer un coffre-fort virtuel. Ce dernier ajoute une couche de sécurité supplémentaire sur les données grâce à un chiffrement côté client, les clés sont uniquement disponibles pour l'utilisateur et ne sont ni mises en ligne ni stockées sur les serveurs.

L'entreprise s'est même amusée avec un défi à la communauté qui consistait à pirater la clé de chiffrement de Crypto contre une récompense. Le challenge relevé par des milliers d'utilisateurs n'a toujours pas été remporté.

La double authentification toutefois absente


Les férus de sécurité trouveront l'absence de l'authentification double facteur. Cette sécurité supplémentaire permet à l'utilisateur une authentification classique grâce à des identifiants puis une validation grâce à un code reçu par SMS.
L'entreprise nous a informés être en train de préparer la mise en place de cette fonctionnalité, sans donner de date précise. Nous réévaluerons la note attribuée au service lorsque l'authentification double facteurs aura été implémentée par pCloud.




Conclusion



pCloud nous plaît entre autres par sa grande simplicité d'utilisation, ses applications mobiles et de bureau intuitives et à une sécurité renforcée grâce à Crypto. On note toutefois l'absence d'authentification à double facteur, pourtant de plus en plus répandue chez bon nombre de services similaires.

Pour les besoins des particuliers, ce service Cloud remplit quasiment tous ses objectifs :
  • l'offre gratuite peut aller jusqu'à 20 Go, la meilleure depuis l'arrêt des inscriptions sur HubiC ;
  • un puissant chiffrement;
  • une appli multiplateforme simple et en français pour retrouver et synchroniser ses fichiers sur tous les supports.

Les professionnels et entreprises pourront se tourner vers des licences multiutilisateurs adaptées grâce à pCloud Business.

Côté tarifs, le service se distingue de la concurrence avec sa licence disponible en achat définitif. Cette licence à vie (500 Go pour 175 € ou 2 To pour 350 €) est l'une des seules disponibles sur le marché. Le prix des abonnements est dans la moyenne au regard de ceux proposés par les ténors du stockage Cloud, notons même que l'offre 2 To à 8 € par mois est clairement moins onéreuse que la concurrence.

Avec ses nombreuses qualités et peu de défauts (sauf la double authentification), pCloud nous semble être l'une des meilleures solutions de stockage en ligne en 2018 autant dans sa version gratuite que par ses abonnements et l'achat définitif. En somme, un solide concurrent à Dropbox et Google Drive qui allie fiabilité, sécurité et simplicité sur toutes les plateformes.



pCloud - Stockage en ligne

Les plus
+ Prix compétitifs
+ Offre abonnement à vie
+ Chiffrement de bout en bout
Les moins
- Authentification double facteur absente
4.5
Modifié le 15/07/2019 à 17h08
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
scroll top