Avis Scaleway (2021) : l'hébergement à la sauce Free

24 mars 2021 à 17h00
2

Lancée en 1999 et rebaptisée Scaleway, la société Online SAS est une entreprise française fondée par Xavier Niel, le papa de Free. Scaleway englobe aujourd'hui les offre Dedibox de serveurs dédiés. En France, elle se classe sans difficulté dans la liste des meilleurs hébergeurs disponibles.

Scaleway
  • Une offre claire
  • Système de climatisation naturel
  • Centres de données en France
  • Pas d'offres WordPress auto-géré
  • Faibles capacités des bases de données
  • Messagerie RoundCube désuète

Scaleway explique avoir 6 centres de données, avec un total de 130 000 serveurs physiques et 150 000 machines virtuelles. Quatre de ces datacenters sont localisés en France, dont deux à Vitry-sur-Seine, un à Paris et un à Saint-Ouen-l'Aumône. Deux autres autres sont situés à Amsterdam et Varsovie. L'entreprise déploie ses activités dans 160 pays et travaille notamment avec de grandes entreprises comme Adobe, Systram, Dailymotion, LeBonCoin ou encore SeLoger.

Scaleway s'est notamment distingué sur ses offres de Cloud bare-Metal, c'est à dire un service au sein duquel le client peut louer des ressources matérielles sur une plateforme technique qui lui est exclusive et non partagée.

L'entreprise met en avant un système de refroidissement naturel, propre et breveté dit « Adiabatic ». Ce dernier consiste à refroidir la salle grâce à l'évaporation d'eau diffusée sur des murs ou à récupérer la chaleur émise par les serveurs pour réchauffer la pièce.

Les offres d'hébergement web de Scaleway

Si Scaleway cible davantage les entreprises, la société propose cependant trois offres classiques d'hébergement web, toute incluant un nom de domaine sur les TLD standard (jusqu'à 11,88€ HT/an). Scaleway avance des centres de données certifiés niveau 3 avec uptime garanti de 99.982%. En pratique, en cas d'incident, les serveurs sont indisponibles au maximum 1,6 heure par an.

À partir de 1,99€ HT/mois (aucun prix TTC n'est affiché) l'utilisateur disposera d'une base de données MySQL de 100 Mo, 150 Go de stockage HDD et 3 comptes mail de 10 Go basés sur Roundcube. La formule Pro est à 3,99€ HT/mois. Cette fois nous retrouvons 5 bases de données et 100 comptes mail. Le stockage est doublé à 300 Go. Pour deux euros de plus, l'offre Business inclut 10 bases de données MySQL, 750 comptes mail et 750 Go de stockage.

Le service inclut le déploiement de CMS populaires. Scaleway fait notamment mention de WordPress, Drupal, Prestashop, Dotclear, Shaarli, PluXML, Joomla, Spip, phpBB ou Gallery. Un certificat « Let's Encrypt » est de la partie pour chiffrer les connexions HTTP.

Les offres d'hébergement cloud de Scaleway

Pour des besoins plus évolués, Scaleway dispose de trois souscriptions d'hébergement cloud sur des machines plus puissante et du stockage SSD. Cela conviendra davantage aux utilisateurs souhaitant installer des applications web riches.

À 9,99€ HT/mois, l'abonnement Essential est effectué sur un serveur avec deux vCPU et 1 Go de mémoire vive. 500 Go de stockage SSD sont disponibles. À 18,99€ HT/mois, nous retrouvons une configuration quad core avec 2 Go de RAM et 750 Go de stockage. Enfin pour 29,99€ HT/mois, le SSD passe à 1 To avec cette fois un vCPU octocore et 8 Go de RAM.

Nous retrouvons un accès SSH et plus aucune limite sur le nombre de boites mail ou de bases de données.

Les serveurs dédiés

Quatre gammes de serveurs Dedibox sont proposées par Scaleway. La première et la plus abordable est baptisée Start. Elle dispose de quatre configurations matérielles.

Le ticket d'entrée est à 11,99€ HT/mois (Start-2-S-SATA) pour une puce double coeur et double thread, Intel C2350. Cette dernière est cadencée à 1,7 GHz et épaulée par 4 Go de mémoire vive DDR3. Nous retrouvons 1 To de stockage SATA et 250 Mb/s de bande passante. Le tout est placé dans un châssis Dell DSS5100. Scaleway garantit une disponibilité de 99,99% et une assistance technique 24h/24h. Pour deux euros supplémentaires, nous passons à l'offre suivante (Start-3-S-SSD). Dans cette configuration, le disque dur de 1 To est remplacé par un SSD de 256 Go.

Pour profiter d'un Intel Xeon de 6 coeurs et 12 threads cadencé à 2,2 GHz, il faudra passer à l'offre facturée à 31,99€ HT/mois (Start-2-L). On y retrouve 32 Go de mémoire vive DDR4 ainsi que 2 SSD de 250 Go. Avec 7 euros supplémentaires par mois ces disque passent tous les deux à 500 Go (Start-3-L).

La seconde gamme (Pro) dispose d'une dizaine de configurations dont la première, Pro-5-S à 38,99€ HT/mois, propose un processeur Intel Xeon E3 quad core et huit threads avec 32 Go de mémoire vive et 3 SSD de 250 Go. Scaleway introduit ici une option de RPN (Real Private Network) ou réseau privé virtuel afin de permettre une communication interne entre serveurs sur un réseau privé dédié.

Plus d'une quarantaine d'autres configurations sont proposées par Scaleway sur les gammes Pro, Core et Store.

L'interface d'administration

Le tableau de bord cPanel est compris dans les offres d'hébergement Cloud. D'aspect rudimentaire, il offre toutefois une interface graphique compréhensible sur les divers manipulations possibles tant pour le nom de domaine, que l'espace de stockage.

Pour les serveurs dédiés de Dedibox, Scaleway propose une offre de Plesk Obsidian à 6€ HT/mois supplémentaire. Le panneau de contrôle est globalement plus accessible que le cPanel. Plesk est également réputé pour mieux gérer le multi-compte et donc plus adapté aux agences web travaillant avec des prestataires externes.

Performances et sécurité

Outre des accès sécurisés du personnel au bâtiment et à chaque ordinateur par empreinte biométrique, les cinq centres de données de Scaleway sont équipés en vidéo surveillance. L'entreprise explique que ses datacenters sont redondés, les données stockées sont chiffrées et sauvegardées régulièrement.

Le test d'un serveur Web dépend d'un certain nombre de facteurs et les résultats sont à titre indicatif. Idéalement, un même site Web est mis en ligne sur chacune des hébergeurs. Cependant les résultats ne seront valables que pour ce dernier. Les performances dépendront de la nature du site Internet, de son code, de la mise en cache des éléments ou encore de l'usage d'un CDN (réseau de diffusion de contenu).

Nous avons donc pris le parti de retourner les résultats de Bitcatcha pour la page d'accueil du site de chaque hébergeur, chacun étant donc hébergé sur leur propre infrastructure. Ici, les chiffres sont valables pour scaleway.com/fr :

  • Note A+ : temps de réponse inférieur à 180 ms ;
  • Note A : temps de réponse compris entre 181 ms et 210 ms ;
  • Note B+ : temps de réponse compris entre 211 ms et 220 ms.

Scaleway

8

Chez Scaleway vos données seront hébergées sur le sol français et c'est un bon point. On apprécie également les efforts écologiques mis en place pour la gestion des serveurs. Les performance retournées par Bitcatcha sont satisfaisantes. Si vous recherchez un VPS ou un serveur dédié, Scaleway est un incontournable parmi les prestataires français.

Les plus

  • Une offre claire
  • Système de climatisation naturel
  • Centres de données en France

Les moins

  • Pas d'offres WordPress auto-géré
  • Faibles capacités des bases de données
  • Messagerie RoundCube désuète

Services 7

Prix 9

Infrastructure 9

Modifié le 26/03/2021 à 10h32
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Bercy veut s'attaquer aux méthodes douteuses de dropshipping des influenceurs
En dépit des pénuries, les expéditions de PC ont augmenté de 55 % sur le premier trimestre 2021
Le Bitcoin à 400 000 dollars dès 2021 ? C’est une hypothèse, selon un rapport Bloomberg
Google abandonne son application mobile Google Shopping
Toyota tease son prochain crossover électrique, le premier modèle
Vous pouvez effectuer une capture d'écran précise dans Vivaldi
La sonde OSIRIS-REx a survolé une dernière fois l'astéroïde Bennu
MG diffuse les premières photos du Cyberster
Ducati mise sur le développement des carburants synthétiques plutôt que sur l'électrique
La rumeur enfle autour de l'annonce de GTA VI à l'E3
Haut de page