Pourquoi les tarifs des hébergeurs web augmentent-ils ?

17 janvier 2023 à 15h09
7

Indispensable pour accueillir les sites Internet, l'hébergement web connaît, depuis 2022, une hausse tarifaire. Et l'année 2023 n'est pas épargnée avec la suivie du mouvement de la part d'acteurs majeurs sur ce marché, démontrant les difficultés économiques actuelles ressenties sur ce secteur.

Hébergement web
Augmentation des prix liés à l'hébergement web


Vous l’aurez certainement remarqué, 2023 marque la continuité d’une hausse tarifaire pour de nombreux prestataires d’hébergement web. Dans un contexte inflationniste fort et un impact direct sur les tarifs liés à l’énergie, certains hébergeurs comme OVH ont décidé d’agir en augmentant le prix de certaines de leurs offres. Ces augmentations tarifaires, plus ou moins importantes, montrent à quel point le secteur souffre de cette crise énergétique et dont certains acteurs pourraient bel et bien ne pas s’en relever.

Qu'est-ce qu'un hébergeur web ?

Un hébergeur web est une société garantissant la mise en ligne et le stockage de données sur le réseau Internet. C’est donc le socle technique primordial, sans lequel les sites web ne pourraient pas exister. Cet hébergement peut être réalisé sous différentes formes, à savoir un hébergement VPS, Cloud, mutualisé ou dédié, offrant ainsi des performances et des fonctionnalités variées suivant le cas de figure. Ce domaine est extrêmement concurrentiel avec un grand nombre d’acteurs et d’offres. Pour mieux vous y retrouver n’hésitez pas à consulter notre article sur les meilleurs hébergeurs web 2023.

Quels sont les frais d’un hébergeur web ?

Pour garantir le stockage de vos données, un hébergeur web doit posséder ou déléguer la gestion d’entités de stockages nommées : datacenters. Ces infrastructures énergivores sont en réalité des clusters de serveurs, fonctionnant en continu pour garantir la disponibilité des sites internet. Ces datacenters demandent une maintenance et une alimentation continuelles pour en assurer le bon fonctionnement, occasionnant ainsi des frais de gestion considérables. 

Les hébergeurs web nécessitent ensuite d’un grand nombre de professionnels qualifiés dans le secteur de l’informatique, afin de monitorer l’ensemble des serveurs. Un travail technique important ou toute erreur peut rapidement avoir de graves répercussions. Ce personnel qualifié représente le second grand axe de dépense des sociétés d'hébergement. Finalement, nous pouvons citer l’achat de progiciels, de bureaux et de fournitures parmi les autres dépenses importantes pour un hébergeur.

Pourquoi note-t-on une hausse des tarifs pour 2023 ?

Suivant les hébergeurs, les dépenses peuvent se répartir de manières différentes, cependant une chose est sûre, la hausse des tarifs commencée en 2022 et perpétuée en 2023 est due à deux composantes. La première réside dans la forte augmentation des coûts énergétiques. Avec une hausse de près de 35 %, l’addition est salée pour les sociétés disposant de plusieurs datacenters conséquents. La seconde raison est moins visible du grand public, mais tout aussi réelle, puisqu'elle relève d’une raréfaction de certains composants électroniques. Avec cette « pénurie » de composants, les tarifs ont augmenté pour certaines pièces nécessaires à la création ou à la réparation de serveurs, occasionnant par la suite une hausse généralisée des frais de gestion d’un parc de serveurs. 

Ces deux raisons expliquent en grande partie ces hausses tarifaires, nous pourrions ajouter à cela une inflation généralisée et une consolidation du marché de l'hébergement pour compléter le tableau de cette hausse.


Quels sont les hébergeurs concernés ?

La liste des hébergeurs concernés par cette hausse est relativement longue, tous les citer ne serait pas possible, étant donné que pour certains, cette augmentation n'a pas été très médiatisée, voire cachée. Cependant certains acteurs ont été totalement transparents sur le sujet, expliquant en détail la raison. C’est le cas de OVHCloud avec une augmentation de certains de ses tarifs de 10 % entre 2022 et 2023, de O2switch qui a passé son offre unique de 5 à 7

/mois le 16 novembre dernier et de IONOS qui fera une augmentation tarifaire concernant certaines de ses offres le 1er mars prochain. 

Les leaders du marché ne sont donc pas épargnés par cette crise et ajustent eux aussi leurs tarifs dans l’attente d’une accalmie. Si vous souhaitez souscrire en 2023 à une offre d’hébergement web, pensez à vérifier si une hausse tarifaire est prévue sur la solution de votre choix, la majorité des hébergeurs proposent un engagement pouvant aller jusqu’à 4 ans, vous permettant de bénéficier durant cette période de l’ancien tarif, si la date n’est pas encore passée, c'est notamment le cas de Hostinger.

Hostinger
Hostinger
  • mood Offre gratuite disponible
  • money_off Remboursement 30 jours
  • security Certificat SSL inclus
9.6

Hostinger coche beaucoup de cases, à commencer par l'exhaustivité de ses offres ainsi que ses tarifs attractifs, bien que pas toujours très clairs au premier abord. Il figure en tête des meilleurs hébergeurs les plus performants du marché. Autre avantage, il dispose désormais de serveurs en France.

Lire le test complet Essayez Hostinger maintenant !
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
6
ayaredone
Je me demande combien un site comme Clubic paye pour son hébergement ?
nicolaspl
Plutôt chère, nous avons de nombreuses machines que ce soit pour la partie visible du site ou l’admin, plusieurs milliers d’euros par mois
Space_Boy
ca depend ce que tu veux: un server shared? un server dédié géré? un serveur dédié sans gestion? petit serveur? gros serveur? Vu le traffic chez Clubic, ça doit bien taxer 100€/mois pour un webhosting simple. Sans compter les noms de domaines…
Space_Boy
ha…vu la réponse au dessus, Clubic n’est pas dans du hosting simple. Moi je paie 20€/mois pour du hosting de 10 petits sites sous Wordpress. Mais effectivement, le prix augmente aussi chez moi de 1fr/mois.
nicolaspl
Le plus cher, c’est la redondance chaque machine est en double ou en triple pour éviter les pannes
FortyTwo
Au vu de l’audience Clubic, tu es je pense bien loin du compte avec tes « 100 balles/mois » d’hébergement.
Space_Boy
haha…oui effectivement. Je ne sais pas ce qui ce cache derrière ce site de Clubic. J’ai pas pensé à la redondance. Si t’es sur le Cloud, une autre instance est automatiquement démarré en cas de panne non?
FortyTwo
La redondance est souvent une option payante, généralement, quand il s’agit de site de cette envergure, oui.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Le nombre de tweets limité sur Twitter ? Est-ce un bug ou une nouvelle politique ?
Twitter : la plateforme teste les très longs posts, faut-il dire adieu au microblogging ?
Sur Android, l'IA de Google va bientôt permettre de
Ce nouvel émulateur promet tous les jeux Xbox 360 sur PC (et sur Xbox Series)
Ce SSD Samsung 870 QVO 1To chute de prix chez Amazon
SNCF : place au tout numérique, les petites bornes jaunes tirent leur révérence
Entre promotion et ODR, le chargeur à induction duo Samsung 15W est à moins de 10 €
Comment héberger votre site web à moindre coût ?
Images explicites : comment Google Images va évoluer pour protéger les plus jeunes
Après les Soldes, les promos continuent chez RueDuCommerce avec la Samsung Galaxy Tab A8
Haut de page