Avis Contao (2021) : un CMS orienté flexibilité et organisation

30 août 2021 à 10h38
0

Entre l’usine à gaz Drupal et TYPO3, Contao est le jeune CMS qui propulse de plus en plus de sites d’entreprises européens et internationaux. La rationalité allemande mêlée à une communauté dynamique hisse cet outil au pinacle des gestionnaires de contenu.

A son lancement en 2006, Contao s’appelait TYPOlight. Mais pour éviter la confusion avec l’autre projet de CMS open source Typo3, son créateur décide de le rebaptiser 2010. Ce SGC (système de gestion de contenu) exploite des technologies modernes comme HTML5 et Ajax et est proposé en open source - plus particulièrement sous licence publique générale limitée GNU, moins restrictive que la populaire licence GPL. Contao est très majoritairement utilisé en Allemagne et Suisse. Moins de 0,5% des sites l'utilisent, mais il s'agit tout de même le sixième CMS le plus utilisé au monde.

Contao
  • Maintenance à long terme (LTS)
  • Flexibilité, réactivité, accessibilité
  • Multilinguisme
  • Développeur nécessaire
  • Beaucoup d’infos en allemand
  • Intégration des templates

Installation de Contao

Contao ne cible pas les débutants, même si on le trouve en clic & install chez les hébergeurs. Il convient en revanche aux développeurs, amateurs ou expérimentés, pour des sites de petite ou grande entreprise. Une fois l’architecture du site construite, un rédacteur peut apprendre à créer des contenus au bout de quelques heures de pratique.

Contao a opté pour la classique configuration LAMP (Linux + Apache + MySQL + PHP) mais fonctionne sur n’importe quel serveur acceptant MySQL (8 et plus) ou serveur MariaDB et PHP (7.4). Contao propose également des versions LTS (support à long terme) qui acceptent des versions plus anciennes de PHP et MySQL. L’archive décompressée d’installation de Contao pèse 12,7 Mo (et moins de 2 800 fichiers) là où Wordpress pèse deux fois plus pour un nombre similaire de fichiers.

contao_back © P-E LAURENT
Tableau de bord

Ergonomie de l’interface d’administration

Comme tout nouveau CMS ou logiciel, une période d’apprentissage est nécessaire. Sur Contao, le backend est disponible dans 17 langues dont le français. C’est une chance, car la logique est assez spéciale : les pages sont appelées « Articles », et les articles sont appelés « Actualités ». Une fois ce vocabulaire assimilé, il est assez simple de naviguer dans le backend. Le rubriquage entre commentaires, événements, newsletters, formulaires et autres est assez particulier, mais s’apprend et se révèle pratique sur le long terme.

L’interface d’administration ne propose qu’un seul modèle de couleurs, mais il est assez confortable. Tout élément (blocs ou équivalents) constituant une page web constitue dans le backend une ligne avec 5 à 7 pictos suggérant les actions possibles (édition, édition des paramètres, duplication, déplacement, suppression, publication/dépublication, affichage des détails). Avec une couleur par picto, les risques d’erreur sont considérablement réduits.

contao_front © P-E LAURENT
frontend

Ce gestionnaire de contenu est optimisé pour un chargement rapide des pages, avec notamment la prise en charge des technologies HTTP2 (réduisant la latence) et Edge Side Includes (pour mettre en cache des sections dynamiques). Ainsi, évidemment, en fonction des modules et des médias utilisés (images et vidéos), les ressources machine doivent augmenter pour ne pas ralentir les performances.

Ce CMS ne propose pas la validation systématique des actions. Toutefois, il enregistre les différentes versions d’un même contenu modifié.

contao_versioning © P-E LAURENT

Fonctionnement et fonctionnalités

Édition de contenus

Contao est un CMS se voulant polyvalent, du micro-site au site d’une firme multinationale. Avec des modules, il peut s’adapter à des besoins plus spécifiques comme la création d’un site e-commerce. Son éditeur de texte enrichi est le populaire TinyMCE, qui comprend également un correcteur orthographique. Dans l’esprit « responsive design », les images s’adaptent automatiquement à l’écran, en répondant aux standards d’accessibilité. Malheureusement, il n’existe pas de médiathèque avec édition des images : Contao se borne à redimensionner les images selon vos préférences. Chaque page est personnalisable à l’envi : indexation, protection par mot de passe, planification, création depuis d’autres pages, gestion des droits des utilisateurs… La création de formulaires est proposée dans le code natif, avec conformité avec le RGPD. Par ailleurs, le calendrier ou la newsletter sont des fonctions d’origine de ce CMS.

Taxonomie et référencement

Dans le code source, il n’existe pas de catégories ou d’étiquettes. Il faudra se contenter du tag meta de description. La vitesse et le code natif de Contao sont certes optimisés pour le référencement, mais pour un meilleur SEO on se tournera vers les plugins disponibles.

contao_editor © P-E LAURENT
Edition de contnu

Réseaux sociaux

Par défaut, ce gestionnaire de contenu n’a pas été pensé pour les réseaux sociaux (SMO notamment). Cependant, on peut installer un module dédié tel que Social Feed, qui supporte les basiques Facebook, Instagram et Twitter.

Multilinguisme & multisite

Comme de plus en plus de CMS modernes, Contao a été conçu pour être multisite et multilingue. Ainsi, avec une seule instance de ce SGC on peut créer plusieurs sites enfants, chacun ayant une langue différente par exemple. On peut également créer un seul site avec plusieurs localisations du contenu.

Réactivité & accessibilité

Les thèmes Contao s’adaptent à tous les écrans (ordinateur, tablette et mobile) et aux déficients visuels, puisque l’accessibilité et le responsive design sont dans l’ADN de ce CMS.

Portabilité des données

La copie de la base de données et des données statiques n’est pas proposée nativement par Contao. Soit vous devez « bricoler » la sauvegarde manuelle, soit vous pouvez installer une extension comme Database backup ou Backup manager.

contao_themes © P-E LAURENT

Personnalisation fonctionnelle et esthétique

Personnalisation du front-office

On trouve sur le site officiel plus de 50 thèmes exclusivement payants, dont les tarifs varient de 49 à 109€. En cherchant un peu, on trouve également quelques templates gratuits.

Personnalisation des fonctionnalités

Le référentiel officiel d’extensions Contao recense plus de 1 800 modules pour étendre ou automatiser les fonctionnalités du code natif. On peut les parcourir et les installer directement depuis le backend si l'extension SOAP de PHP est activée.

contao_extensions © P-E LAURENT

Support & Sécurité

Mises à jour

Contao est, comme la plupart des projets open source, en perpétuel développement. Sa roadmap est clairement affichée sur le site. Chaque nouvelle grosse mise à jour nécessite un an de développement. Comme Typo3, l'une des forces de Contao est de proposer des versions LTS (support à long terme) pour les entreprises, qui ont des procédures administratives et techniques longues. Ainsi, la version 4.4 sortie en juillet 2017 est encore maintenue pour des raisons de sécurité jusqu'à la fin de l’année 2021. Malgré son ancienneté, elle exploite les dernières versions de PHP et MySQL.

Documentation & communauté

Malgré la faible communauté active de Contao, ce SGC jouit d’une excellente documentation pour les développeurs et les simples rédacteurs, en anglais mais également parfois en français. Evidemment, on trouve beaucoup d’infos (notamment sur les forums) en langue allemande. La communauté est cependant dynamique et solidaire.

Sécurité

Contao est essentiellement utilisé par les germanophones et pays européens. Sa jeunesse et son caractère confidentiel l’épargnent pour le moment des cyberattaques. Par ailleurs, très peu de vulnérabilités sont connues. L’architecture même de ce CMS, l’authentification à double facteur ou encore la gestion des droits réduisent considérablement les risques de piratage. Ces risques se trouvent plutôt au niveau de l’hébergement, ou de négligences dans la configuration.

contao_cve © CVE Details
Vulnérabilités (CVE) listées par CVE Details

Contao : l'avis de Clubic

Contao trace discrètement son chemin dans la jungle des gestionnaires de contenu. Sur le papier, il cumule les atouts pour satisfaire les besoins d’une PME ou grande entreprise. Multilingue, multisite, riche en extensions, nativement riche en fonctionnalités et surtout fiable à long terme, ce CMS mérite le détour face à des acteurs plus médiatiques.

Contao

8

Moins gourmand en ressources qu’un TYPO3 mais plus simple qu’un Drupal, le « petit » CMS allemand séduit de plus en plus d’entreprises et d’institutions. Pour évoluer vers plus de langues, plus de sites enfants, plus de fonctionnalités, plus de droits spécifiques, Contao tient la distance en restant très sobre en ressources. Des connaissances avancées en développement sont toutefois indispensables pour le déployer.

Les plus

  • Maintenance à long terme (LTS)
  • Flexibilité, réactivité, accessibilité
  • Multilinguisme

Les moins

  • Développeur nécessaire
  • Beaucoup d’infos en allemand
  • Intégration des templates

Ergonomie 6

Personnalisation 7

Fonctionnalités 8

Performances 8

Sécurité 8

Curieux pathologique, je m'intéresse aux sciences et aux technologies sous toutes leurs formes. Geek de naissance, gamer d'adoption, je subl...

Curieux pathologique, je m'int...

Lire d'autres articles
Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page