W3C : un premier brouillon pour la prise en charge des DRM sur HTML

13 février 2013 à 11h57
0
Au W3C, le groupe de travail HTML annonce réfléchir à un mécanisme qui permettra d'apposer directement sur le web un système de DRM pour la diffusion de contenu premium.

00D2000004977072-photo-drm-streaming-logo-gb-sq.jpg
L'une des limites actuelles inhérentes au HTML5 concerne la protection des contenus diffusés sur la Toile. Interrogé par nos soins en mai 2010, Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité chez Microsoft France, revenait sur les avantages de Silverlight et affirmait : « en ce qui concerne les DRM, je ne sais pas si tout le monde sera ravi de publier son contenu en HTML5 sans sécurité ». Le W3C, l'organisme chargé de développer les standards du web, amorce précisément cette réflexion.

Dans un message publié sur la liste de diffusion officiel du W3C, Philippe Le Hégaret, responsable du département Interaction Domain, explique que le groupe de travail HTML a publié un premier brouillon sur les spécifications d'Encrypted Media Extensions (EME). Ces travaux, motivés par Microsoft, Google et Netflix ont débuté l'année dernière et décrivaient un mécanisme sélectionnant un verrou via JavaScript capable de déchiffrer l'algorithme des licences.

Encrypted Media Extensions se présente sous la forme d'un ensemble d'interfaces de programmation venant compléter les balises < audio > ou < video > de HTMLMediaElement en leur ajoutant des fonctions de contrôle de lecture pour les contenus protégés. Plutôt que de définir un véritable système de DRM, le W3C souhaite davantage concevoir les API standard qui permettront d'associer les vidéos avec une telle infrastructure sur les serveurs d'une entreprise. M. Le Hégaret précise ainsi qu'EME : « étoffera HTMLMediaElement pour la prise en charge de certains usages comme la diffusion de contenus en direct ou de contenus premium et simplifiera la lecture en streaming ».

Reste à savoir comment ces travaux se concrétiseront et s'ils permettront réellement aux fournisseurs de contenus de reposer sur un web standardisé. Quoi qu'il en soit dès leurs débuts, ces travaux n'ont pas manqué de créer la polémique. Ian Hickson, ingénieur chez Google, expliquait notamment que ce mécanisme était « contraire à la morale » et ne présente par ailleurs pas un niveau de sécurité suffisant.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top