L’accord ICANN - VeriSign sur le .com est remis en cause

Par
Le 29 novembre 2005
 0

VeriSign pourrait conserver ses prérogatives sur le ".com" jusqu’en 2012, à moins que l’action menée devant la justice californienne par la WADND n’aboutisse.

114 pourrait conserver ses prérogatives sur le ".com" jusqu'en 2012, à moins que l'action menée devant la justice californienne par la WADND n'aboutisse.

Une association de professionnels s'oppose à l'accord relatif à la gestion du très lucratif ".com" négocié actuellement entre VeriSign et l'ICANN.

Organisation de supervision d'Internet et des noms de domaine créée en 1998 à l'initiative du Département US du commerce, l'ICANN (icann.org) veut autoriser VeriSign à encadrer l'enregistrement des suffixes en ".com" jusqu'en 2012.

Pour sa part, la World Association of Domain Name Developers (wadnd.com) estime que l'accord entre l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) et le "registrar" étatsunien bafoue la législation "antitrust" américaine.

Lundi 28 novembre 2005, la WADND a porté l'affaire devant une cour fédérale de justice californienne afin d'empêcher la finalisation prochaine de l'accord ICANN / VeriSign (verisign.com).

Selon le plaignant, cet accord ne respecte pas les lois fédérales sur la fixation des prix et crée un monopole sur le marché des noms de domaine en ".com" et ".net".

Il est vrai que VeriSign a d'ores et déjà obtenu le droit de gérer le suffixe Internet en ".net" jusqu'à l'été 2011. De plus, la société est en position de force pour conserver ses prérogatives sur le ".com" jusqu'en 2012, au lieu de novembre 2007.

Rappelons, par ailleurs, que VeriSign touche 6 dollars par an sur chacun des 35 millions de noms de domaine en ".com" activés. La société américaine contrôle également les 6 millions de noms en ".net".

L'ICANN et VeriSign n'ont pas commenté l'action menée à leur encontre par la WADND.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top