RSF dénonce la tentative ukrainienne de contrôle d’Internet

Par
Le 29 octobre 2003
 0

L'association de défense de la liberté de la presse RSF s'inquiète « de la tentative des services secrets ukrainiens pour contrôler Internet ».

Dans un communiqué daté du 27 octobre 2003, transmis à la presse et à l'ICANN, organisme international de supervision de l'Internet et de l'attribution des noms de domaine, Reporters sans frontières dénonce « la tentative des services secrets ukrainiens pour contrôler Internet ».

L'association de défense de la liberté de la presse (www.rsf.org) affirme que les
services de sécurité ukrainiens (SBU - Sluzhba Bespeky Ukrayiny), ex-KGB
cherchent à récupérer la gestion des noms de domaines en « .ua », l'équivalent du « .fr » pour la France.

Or la gestion de ces suffixes Internet a été officiellement attribuée à l'entreprise privée Hostmaster Ltd. Celle-ci a assigné en justice le gouvernement ukrainien le 22 juillet 2003, à propos du transfert de la gestion des noms de domaines
en « .ua » aux services secrets.

Les autorités ukrainiennes, de leurs côtés, ont demandé à l'ICANN de valider ce transfert. L'organisation n'a pas encore donné sa réponse.

Par ailleurs, a ajouté RSF, le Comité d'Etat sur la communication a demandé le 17 juillet dernier aux opérateurs télécoms et aux fournisseurs d'accès du pays, « d'installer des équipements permettant une surveillance des communications Internet [...] pour lutter contre le crime et se conformer aux standards européens.»

Reporters sans frontières n'est pas la seule organisation à s'être insurgée contre cette initiative, l'Association Internet ukrainienne estime pour sa part que cette loi « constituerait une violation inacceptable de la vie privée des internautes. »

La mesure étant pour l'instant illégale, le SBU a proposé au Parlement ukrainien, le 19 août dernier, de légaliser l'enregistrement et l'interception des télécommunications, via Internet et le téléphone...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top