Les 10 bonnes raisons de ne pas passer à Windows 10

Windows 10, tout le monde en parle et pourtant vous restez impassible. Si vous utilisez Windows 7 ou Windows 8.1, la mise à jour sera gratuite durant la première année de disponibilité du système. Mais vous hésitez. Et vous n'avez peut-être pas tort, car il y a plusieurs raisons de ne pas sauter le pas.

Comme beaucoup de gens vous avez peut-être fait l'erreur de passer de Windows XP à Windows Vista. Ou encore de Windows 7 à Windows 8. Quoi qu'il en soit, nous avons désormais appris à se méfier des nouvelles versions du système d'exploitation de Microsoft, lesquelles, derrière ces campagnes promotionnelles lâchées à coût de millions de dollars, cachent assez souvent plusieurs problèmes.

Si vous êtes dans un état d'esprit plutôt positif, alors laissez vous tenter par les 10 bonnes raisons de procéder à la mise à jour, sinon poursuivez la lecture.

1 - Vous avez un vieux PC et/ou utilisez Windows XP ou Vista
2 - Un menu Démarrer inachevé
3 - OneDrive fait marche arrière
4 - Les Gadgets disparaissent
5 - Vos périphériques et logiciels ne sont pas compatibles
6 - Windows Media Center fait ses adieux
7 - Vous avez beaucoup de machines, ou juste une seule
8 - Des mises à jour incontrôlables
9 - Des applications natives inachevées
10 - Une mise à jour bancale



1 - Vous avez un vieux PC et/ou utilisez Windows XP ou Vista


Si votre machine est assez vieille alors sachez que Windows 10 ne se montre pas moins gourmand que les éditions antérieures, qu'il s'agisse de Windows Vista, 7 ou 8. Il faudra disposer au minimum d'un processeur cadencé à 1 GHz et de 1 Go de mémoire vive pour les architectures en 32-bit ou de 2 Go de RAM pour les 64-bit.

En outre, les détenteurs de Windows XP et de Windows Vista ne disposent pas d'une migration gratuite vers Windows 10. Aussi, il ne sera pas possible de conserver ses données ; il faudra alors procéder à un formatage complet à partir d'une clé USB d'installation. Un peu rébarbatif pour le commun des mortels.

Windows 10 - don't upgrade




2 - Un menu Démarrer inachevé


Avec Windows 10, Microsoft promet la ré-introduction d'un menu Démarrer. Oui enfin, disons qu'il s'agit surtout d'un lanceur d'applications au sein duquel l'éditeur y a condensé son environnement Modern UI. Il ne sera pas possible d'accéder directement à un paramètre spécifique, ni survoler un dossier pour en visualiser son contenu. Chacune des icônes reprenant le fond coloré du thème par défaut, il sera en plus assez difficile de les distinguer.

Windows 10 - don't upgrade




3 - OneDrive fait marche arrière


Avec Windows 8, l'intégration de OneDrive était poussée au maximum. L'utilisateur était en mesure d'interagir avec des placeholders, c'est-à-dire des fichiers très légers permettant de visualiser sa liste de documents ou des vignettes de ses photos stockés sur OneDrive. Il n'était donc pas nécessaire de tout synchroniser en local et le dispositif s'intégrait même au sein du moteur de recherche. Un clic droit sur un placeholder suffisait à rendre le fichier ou le dossier accessible en mode déconnecté. Mais au travers des retours des utilisateurs, Microsoft a jugé que le dispositif était trop confus et est revenu à de la synchronisation partielle de base.

Windows 10 - don't upgrade




4 - Les Gadgets disparaissent


Avec Windows 10, Microsoft retire les Gadgets précédemment introduits avec Vista et 7. Ces derniers pouvaient toutefois être pratiques pour consulter rapidement la météo, le cours d'un titre en bourse, les actualités d'un flux RSS, la consommation du CPU ou encore écouter une radio en streaming. Notons au passage que pour son prochain système OS X El Capitan, Apple a conservé ses widgets de Dashboard.

Windows 10 - don't upgrade




5 - Vos périphériques et logiciels ne sont pas compatibles


A chaque nouvelle mouture de Windows s'accompagne son lot de mises à jour logicielles et matérielles. Oh bien sûr, certains programmes pourront fonctionner mais il ne seront pas forcément d'emblée optimisés pour Windows 10. Ces derniers ne prendront pas forcément en charge le centre de notifications ou ni ne s'interfaceront avec Cortana. Par ailleurs, les constructeurs de périphériques, qu'il s'agisse d'une paire d'enceintes, d'une imprimante ou d'un scanner n'ont peut-être pas forcément publié les pilotes adéquats pour Windows 10 et ne le feront sans doute pas avant un bout de temps. A quoi bon alors se dépêcher de faire la mise à jour ?

Windows 10 - don't upgrade




6 - Windows Media Center fait ses adieux


Avec Windows XP Media Center, Microsoft transformait le PC en véritable centre de divertissements. Directement depuis son PC piloté à distance par une télécommande, il était possible de retrouver ses photos, ses vidéos, sa musique, écouter sa radio en streaming ou paramétrer sa carte TV. L'application est disponible sur Vista et 7 et via le Pro Pack de Windows 8 Pro. Avec Windows 10, exit Media Center. Il faudra jongler au sein des applications Groove Music, Video ou Xbox. L'ambition du PC de salon est anéantie.

Windows 10 - don't upgrade




7 - Vous avez beaucoup de machines, ou juste une seule


Avec Windows 8.1, il était possible de connecter son compte Microsoft sur 81 machines au total. Cela signifie que toutes les données et les applications installées étaient synchronisées sur tous ces PC. Avec Windows 10, ce nombre chute à 10. Or avec Windows 10, le terme machines englobe les PC mais également les tablettes, les smartphones ou encore la console de jeux Xbox One. Si vous avez tendance à collectionner ces appareils, si vous devez effectuer divers tests de développement Web ou logiciels sur plusieurs machines, cette limite sera donc vite atteinte.

A contrario, si vous êtes sur Windows XP, Vista ou 7 et ne disposez que d'un unique PC, la synchronisation de Windows 10 ne vous apportera rien du tout. Nul besoin donc de transférer vos données vers les serveurs de Microsoft. Cette fonctionnalité n'est donc pas pour vous et ne justifie pas la mise à niveau.

Windows 10 - don't upgrade




8 - Des mises à jour incontrôlables


Pour Windows 10, Microsoft a changé les conditions d'utilisation et pour faire usage du système il faudra accepter l'installation transparente en tâche de fond des mises à jour automatiques. Celles-ci seront déployées à diverses fréquences selon le canal de Windows Update choisi par l'utilisateur. Windows 10 sera donc véritablement sécurisé. En pratique, on peut s'attendre à quelques problèmes. Une mise à jour peut par exemple se traduire par la fermeture du programme en cours utilisation. C'est notamment le cas pour un pilote graphique... oui parce que ces derniers, faisant autrefois partie des mises à jour facultatives, sont d'emblée installés... quand bien même le fabricant disposerait sur son site d'une version plus récente de ce driver.

Parfois il n'est pas complètement mauvais d'attendre quelques jours avant l'installation d'une mise à jour, surtout lorsque cette dernière présente un problème et qu'il est plus judicieux d'attendre d'abord le déploiement d'un correctif par Microsoft. Or on imagine que beaucoup d'utilisateurs choisiront le canal de déploiement rapide.

WIndows Update




9 - Des applications natives inachevées


Malgré la promesse d'applications universelles, Microsoft nous livre Windows 10 sur un goût d'inachevé, notamment en ce qui concerne les logiciels inclus par défaut.

C'est par exemple le cas du lecteur Groove Music, lequel ne présente aucune option de gestion poussée pour sa bibliothèque musicale comme la modification des informations relatives à une chanson ou à un album. Il n'est pas non plus possible d'avoir un mode de lecture compact. Le client de messagerie Courrier ne propose même pas d'ajouter un mail en tant que spam tandis que les très attendues extensions du navigateur Edge n'arriveront que plus tard via une mise à jour... Enfin les plantages de ces applications restent assez fréquents, notamment pour Photos, et même pour le Windows Store.



10 - Une mise à jour bancale


A l'heure où nous écrivons ces lignes, des millions de personnes ayant réservé leur mise à jour tentent de procéder à l'installation. Toutefois, les choses ne semblent pas se passer comme prévu. Certains rencontrent des problèmes lors du téléchargement, tandis que d'autres sont bloqués au cours de l'installation... bref, n'installez pas Windows 10, vous vous éviterez une crise de nerfs...

Capture Windows Update Windows 10


A lire également :
Modifié le 30/07/2015 à 23h47
Commentaires