Test du Asus ZenFone 3 : une belle montée en gamme

Asus entend monter en grade sur le marché des smartphones avec le ZenFone 3, après la très bonne surprise du ZenFone 2. En progrès sur le design, le constructeur propose un téléphone de milieu de gamme intéressant, bien que faisant face à une concurrence assez serrée autour de son prix de vente.

Design et ergonomie


Il faut bien avouer que les smartphones Asus, jusqu'ici, ne se distinguaient pas vraiment par leur design élégant. Le ZenFone 3 marque un changement radical avec un passage au verre et à l'aluminium, et surtout à une coque scellée, qui pourra décevoir les défenseurs de la batterie amovible.

ZenFone 3 1


On peut difficilement nier, tout de même, que le ZenFone 3 est beaucoup plus agréable à prendre en main que son volumineux prédécesseur. Le verre « 2,5D », les bordures arrondies avec chanfrein taillé au diamant et le dos irisé rappellent nettement le Honor 8. Un joli objet, donc, bien que potentiellement fragile.

ZenFone 3 2


Un lecteur d'empreinte digitale fait son apparition au dos de l'appareil, avec une forme rectangulaire et verticale assez inhabituelle. L'essentiel est de pouvoir facilement détecter le capteur à l'aveuglette et c'est le cas.

ZenFone 3 8


La connectique passe à l'USB-C, le mini-jack 3,5 mm étant toujours présent. Un tiroir permet d'accéder à deux slot SIM, le second faisant également office de slot MicroSD. Attention cependant : les deux slots ne sont pas au même format, et vous ne pourrez utiliser qu'une seule Micro SIM parmi les deux cartes, le slot 2 n'acceptant que les Nano.

ZenFone 3 3


Composants


Le ZenFone 3 laisse de côté les processeurs Intel Atom chers, jusqu'ici, au constructeur taïwanais pour un Qualcomm Snapdragon 625 plus classique, une puce milieu de gamme aux performances correctes, croisée récemment dans le Lenovo Moto X Play, entre autres. La quantité de mémoire vive dépend de la configuration : 3 Go pour la version intégrant 32 Go de stockage, et 4 Go pour la version 64 Go. Un slot Micro SD permet d'étendre la capacité.

ZenFone 3 7


L'écran affiche des caractéristiques proches de celles d'un Honor 8 : diagonale de 5,2 pouces, technologie LCD IPS, et définition Full HD. C'est tout ce qu'il faut pour un smartphone milieu de gamme : un affichage lisible, lumineux et suffisamment agréable pour la lecture vidéo et quelques jeux.

La prise en charge 4G du Zenfone 3 est des plus exhaustives : toutes les bandes utilisées en France sont prises en charge, y compris les fréquences 800 et 700 MHz. Le smartphone gère en outre le Wi-Fi ac et le Bluetooth 4.2. Il ne lui manque en fait qu'une puce NFC.

ZenFone 3 5



Interface et OS


Pas (encore) de Nougat pour le ZenFone 3 : la ROM est basée sur Android 6.0. Asus fait partie des constructeurs amateurs de ROM personnalisées à l'extrême, et ZenUI est toujours de la partie. On n'a rien contre la « surcouche » en elle-même : elle est plutôt agréable, et on apprécie ses possibilités de personnalisation.

Screenshot 20161125 145749
Screenshot 20161202 111347
Screenshot 20161202 115917


Le problème, ce sont les apps Asus et les applications tierces préinstallées : on frise l'overdose ! Asus Webstorage, MiniMovie, Photocollage, Do It Later, Sharelink, ZenCircle, MyAsus, ZenTalk, mais aussi Facebook, Messenger, Instagram, Twitter, TripAdvisor... N'en jetez plus ! Et bien entendu, quitte à imiter Samsung, autant aller jusqu'au bout : seules certaines d'entre elles sont réellement désinstallables. On peut tout au plus faire le ménage sur l'écran d'accueil et dans la RAM en les désactivant.

Screenshot 20161202 115924
Screenshot 20161202 115931
Screenshot 20161202 115954


Un parti pris franchement regrettable, car sans ça, le ZenFone 3 est un smartphone agréable à utiliser, réactif, fluide, offrant un accès simple et efficace aux fonctionnalités les plus courantes. Bref, un smartphone que vous pourriez sans problème recommander à vos proches, ou utiliser vous-même sans vous arracher les cheveux devant la lourdeur de l'interface.

Screenshot 20161202 135040
Screenshot 20161202 135151
Screenshot 20161202 135254


Le capteur d'empreinte, malgré sa forme inhabituelle, s'avère réactif et fiable en pratique. Très peu d'erreurs à déplorer, et un déverrouillage rapide.

On ne s'étendra pas sur ses fonctionnalités de base (téléphonie, GPS, lecture audio...) qu'il assure de façon satisfaisante : rien à signaler !

Photo et vidéo


Le capteur 16 Mégapixels du ZenFone 3 réalise des photos d'assez bonnes qualités, bien que non dénuées de défauts. Le principal apparaît rapidement : le bruit est assez visible. Cela dit, mieux vaut un bruit présent sur des images propres et détaillées qu'un lissage agressif et sur ce point, Asus a trouvé le bon milieu.

Zenfone 3 photo exterieur

Zenfone 3 photo exterieur detail 1
Zenfone 3 photo exterieur detail 2
Zenfone 3 photo exterieur detail 3


Les textures sont malgré tout assez précises et, un peu comme sur le Lenovo Moto Z Play, le bruit devient une sorte de grain finalement pas trop dérangeant.

Zenfone 3 photo scene

Zenfone 3 photo scene detail 1
Zenfone 3 photo scene detail 2
Zenfone 3 photo scene detail 3


En faible luminosité, la perte de qualité est bien maîtrisée, là encore grâce à un curseur bien placé. Les images perdent clairement des détails mais le résultat demeure exploitable.

Zenfone 3 photo scene detail 1 low
Zenfone 3 photo scene detail 2 low
Zenfone 3 photo scene detail 3 low


Côté vidéo, on a le choix entre 1080p (60 ou 30 fps) et 4K, et dans tous les cas, des séquences propres et homogènes. Les vidéos 4K sont un peu en retrait par rapport aux images encodées en HEVC d'un Huawei Mate 9 mais la qualité a largement de quoi satisfaire

On est un peu moins emballé par la webcam, qui ne vous enlaidira pas trop (l'inévitable mode embellissement est d'ailleurs de la partie), mais qui ne se distingue pas particulièrement non plus. Ça suffira amplement pour la visioconférence, mais il ne faudra pas être trop exigeant sur ses selfies.

Performances et autonomie


Sans qu'on en attende davantage, les performances du ZenFone 3 ne sont pas remarquables, mais largement suffisantes pour un usage léger. Comme le Moto Z Play, équipé du même processeur et tournant à la même résolution d'écran, il fait tourner la plupart des jeux de manière plus que correcte, bien que parfois limité à un niveau de détail moyen. Il est d'ailleurs possible de doser l'usage du processeur pour privilégier les performances ou l'autonomie.

Screenshot 20161202 142414


Et parlons en justement, de l'autonomie : elle n'atteint pas non plus des sommets, mais lors de notre usage du téléphone, il nous a tout de même été possible de finir une journée sans atteindre le rouge, finissant généralement entre 30 et 40%. N'espérez donc pas sauter la recharge quotidienne, mais vous n'aurez pas non plus besoin de vous balader avec votre chargeur.

Notre avis


Asus réussit une fois de plus à nous surprendre agréablement avec son ZenFone 3. Le constructeur taïwanais a fait de gros progrès en matière de design, sans rogner sur ce qui avait fait l'intérêt de leurs précédents smartphones : une fluidité satisfaisante, une autonomie relativement confortable et des performances en photo bien maîtrisées pour le prix.

Parmi les points négatifs, Asus a toujours tendance à surcharger sa ROM d'applications, une sorte d'imitation de Samsung sur un point où il n'y a absolument aucune raison de les imiter. Surtout que les apps en question n'ont rien d'indispensable, et qu'il est même impossible de désinstaller les applications de certains partenaires comme Facebook.

Cette politique entache un peu le bilan d'un smartphone de bonne facture malgré tout, offrant une fiche technique équilibrée et une très bonne finition pour un prix contenu.

Asus Zenfone 3

Les plus
+ Belle finition
+ Ecran lisible et de qualité
+ Bonne autonomie
+ Capteur d'empreinte réactif
Les moins
- Trop d'apps Asus
- Apps tierces impossibles à désinstaller
- Le Honor 8 est passé entretemps
4
Finition
Ergonomie
Autonomie
Puissance
Photo


Modifié le 16/12/2016 à 11h59
Commentaires