Alcatel One Touch Idol X : la classe à moins de 300 euros ?

En exploitant la marque Alcatel One Touch, le chinois TCL Communication se positionne sur le segment des smartphones Android à bas prix avec des mobiles montant en gamme, comme cet Idol X qui offre des caractéristiques proches du Wiko Darkfull dans un design épuré et séduisant.

000000fa06480418-photo-alcatel-one-touch-idol-x.jpg
Alcatel One Touch Idol X
Caractéristiques principales
Système d'exploitation Android 4.2.2
Processeur / Fréquence CPU : Mediatek MT6589T cadencé à 1,5 GHz
GPU : PowerVR SGX544
Mémoire / Stockage Mémoire interne de 8 ou 16 Go
Mémoire vive de 2 Go
Slot Micro SD
Technologie d'écran et définition Ecran 5" LCD IPS de 1920x1080 pixels
Appareil photo 13 mégapixels avec autofocus et Flash LED
GPS Oui
Radio FM Oui
Batterie 2 000 mAh intégrée
Dimensions 140,4 x 67,5 x 6,9mm
Poids 118 grammes


Design : low cost mais pas cheap


On assiste ces derniers temps à une tendance qui ne peut que nous réjouir : des smartphones d'entrée/milieu de gamme dont le design et la finition semblent en net progrès. Le Idol X se situe dans cette lignée : plastiques mats agréables et colorés, assemblage et découpe précis, et surtout légereté et finesse de l'ensemble. L'Idol X ne pèse que 118 g sur notre balance et mesure 6,9 mm d'épaisseur, sans pour autant donner une impression de fragilité.



L'écran de 5 pouces profite de bordures bien maîtrisées sans atteindre les records du LG G2, ce qui garantit un volume peu encombrant, assez semblable en fait à un Nexus 5. Et petit détail qui fait plaisir sur cette gamme de prix : la dalle en verre bénéficie d'un traitement oléophobique pour ôter facilement les traces de doigt. Sachant que le plastique du dos y est lui aussi peu sensible, ça compte. En revanche, les bords sont légèrement surélevés par rapport au verre de l'écran : ça pourra le protéger de certaines micro-rayures quand on ne le pose à plat, mais ça n'est pas très agréable à l'usage.



Le dos n'est pas amovible mais les bordures laissent apparaître deux trappes : l'une pour la micro SIM, l'autre pour une carte micro SD. Leur finition est là encore plus que correcte puisqu'elles sont en métal. En revanche, accéder à la carte SIM pour l'extraire est un peu pénible.

Quadri-cœurs et Full HD


À l'intérieur du One Touch Idol X, on trouve des composants très proches du récent Wiko Darkfull. Le processeur MT6589T de Mediatek anime le smartphone. Il s'agit d'une déclinaison du MT6589 à la fréquence d'1,5 GHz, un peu plus élevée que sur son prédécesseur.

La partie graphique, elle, reste la même : un PowerVR544 SGX qui fait ce qu'il peut, mais montre quand même ses limites comme on le verra plus bas.

Alcatel One Touch se met également au Full HD avec une dalle LCD IPS de fort belle facture. Ses couleurs tirent peut-être un poil vers le magenta, mais on est bluffé par les angles de vision et l'écran affleurant au verre : pour un smartphone à moins de 300 euros, ça fait plutôt bonne impression !

Le reste de la fiche technique est beaucoup plus classique. Comme le Darkfull, l'Idol X n'est pas compatible 4G, et n'inclut pas de puce NFC, mais du Wi-Fi b/g/n, du Bluetooth 4.0 et une puce GPS.

Le smartphone intègre 2 Go de mémoire vive et 8 Go de stockage interne. C'est très peu, mais Alcatel One Touch a pensé à inclure un slot micro SD. Une version 16 Go, et dotée de 2 slots SIM, est également disponible.

À l'usage


L'utilisation de l'Idol X est globalement agréable, aidée en grande partie par le confort de l'écran 5 pouces. Son excellente résolution assure un rendu on ne peut plus lisible des polices pour le Web ou la lecture, et une bonne immersion pour les jeux ou les vidéos.

00fa000006889228-photo-alcatel-onetouch-idol-x-captures.jpg
00fa000006889230-photo-alcatel-onetouch-idol-x-captures.jpg


Une agréable surprise réside également dans la surcouche adoptée par Alcatel One Touch. Certes, le mélange iOS 7 / Touchwiz de l'interface n'est pas des plus harmonieux, mais par rapport à certains launchers que l'on trouve sur des téléphones d'entrée ou milieu de gamme, elle est d'une fluidité remarquable, à condition d'effectuer au préalable une mise à jour système qui améliore sa réactivité. Comme quoi ça n'est parfois qu'une question d'optimisation.

00fa000006889218-photo-alcatel-onetouch-idol-x-captures.jpg
00fa000006889226-photo-alcatel-onetouch-idol-x-captures.jpg


Côté téléphonie, rien à signaler : les appels se déroulent sans souci des deux côtés de l'appareil, la qualité du haut-parleur nous a semblé tout à fait claire, et nous n'avons pas noté de problème du côté de l'accroche réseau.

00fa000006889236-photo-alcatel-onetouch-idol-x-captures.jpg


Qu'en est-il quand on pousse l'Idol X un peu plus loin ? Pour ce qui est de la vidéo HD, pas de problème ! Hormis l'absence de codecs AC3 qui peut s'avérer problématique à moins de passer par un lecteur alternatif, le smartphone affiche un MKV full HD avec fluidité.

01f4000006889234-photo-alcatel-onetouch-idol-x-captures.jpg


En revanche, dans les jeux, pas de miracle : tout ne tournera pas avec une fluidité parfaite. En pratique, on peut jouer à un jeu comme Dead Trigger 2 sans trop de saccades, mais un gros morceau comme Real Racing 3 le mettra à genoux.

01f4000006889232-photo-alcatel-onetouch-idol-x-captures.jpg


Photos et vidéos


Le capteur 13 mégapixels semble être l'argument à la mode sur les smartphones d'entrée/milieu de gamme, et l'Idol X vient nous prouver une fois de plus que ça n'est qu'un joli chiffre à mettre au dos d'un smartphone.

0258000006890056-photo-alcatel-one-touch-idol-x-photo-exterieur.jpg

012c000006890058-photo-alcatel-one-touch-idol-x-photo-exterieur-detail-1.jpg
012c000006890060-photo-alcatel-one-touch-idol-x-photo-exterieur-detail-2.jpg


L'APN s'en tire un peu mieux que celui du Wiko Darkfull : au moins les couleurs sont à peu près fidèles, et le bruit un peu moins prononcé. Mais du coup, les photos apparaissent comme voilées.

0258000006890062-photo-alcatel-one-touch-idol-x-photo-scene.jpg

012c000006890064-photo-alcatel-one-touch-idol-x-photo-scene-detail-1.jpg
012c000006890066-photo-alcatel-one-touch-idol-x-photo-scene-detail-2.jpg


C'est dommage, car dans certaines conditions, le capteur ne s'en tire pas trop mal : il arrive pas exemple à restituer les détails de notre scène de test avec une précision acceptable.

012c000006890070-photo-alcatel-one-touch-idol-x-photo-scene-low-light-detail-2.jpg
012c000006890068-photo-alcatel-one-touch-idol-x-photo-scene-low-light-detail-1.jpg


En faible luminosité, à 1600 ISO, on obtient des images bruitées - tout de même moins que celles du Wiko - et généralement floues.

Les vidéos 1080p sont de qualité correcte : l'image est propre et pas trop bruitée, le tout manque peut-être un tout petit peu de fluidité, mais les séquences demeurent exploitables.



Performances et autonomie


Le Mediatek MT6589T qui équipe l'Idol X offre des performances forcément inférieures à celles des haut de gamme de 2013, mais pas tant en retrait si on le compare à un Galaxy S III qui était ce qui se faisait de mieux l'an dernier.



Les tests graphiques montrent les limites de la puce : ça passe sur un GFXBench 2.5, mais sur la version 2.7 ou sur 3DMark, les scores tombent, en précisant que là encore, un haut de gamme de l'an passé ne fait pas forcément beaucoup mieux.

L'autonomie de l'Idol X, sans être exceptionnelle, est tout à fait satisfaisante. Sur notre test vidéo, qui consiste à lire un film 720p au format MP4/H264 avec Wi-Fi activé, écran à 100% et son à 50%, il approche des 7 heures, ce qui est plutôt bon dans ce scénario d'utilisation.



Conclusion


0096000005507335-photo-award-qualit-prix.jpg
L'Idol X est une des bonnes surprises de cette fin d'année, et on n'attendait pas un smartphone de cette qualité de la part de TCL. Les précédents Alcatel One Touch étaient corrects pour leur prix, mais pas remarquables.

Le petit dernier de la marque change la donne. Le design de l'Idol X est une réussite pour la gamme de prix, l'écran de très bonne qualité, l'interface réactive... On ne lui reprochera qu'une capacité de stockage interne insuffisante en version de base (on peut certes l'étendre via le slot micro SD intégré) et un appareil photo assez moyen.

À 299 euros (prix conseillé), il se retrouve presque en concurrence avec le Nexus 5, et face à un Motorola Moto G des plus alléchants. Dans tous les cas, il s'agit d'un des meilleurs choix pour un smartphone sous la barre des 300 euros.

Alcatel One Touch Idol X

Les plus
+ Finition très réussie
+ Fin et léger
+ Bonnes performances
Les moins
- Appareil photo moyen
- Puce graphique à la peine
3
Fonctionnalités
Finition
Ergonomie
Autonomie
Performances


Modifié le 13/02/2018 à 17h46
Commentaires