Disponibilité de la 4G : la France se classe 65e

La France a encore de gros efforts à faire en matière de réseaux 4G, peut-on conclure à la lecture des résultats de mesures recueillis par la société OpenSignal dans 77 pays du monde.

La 4G n'est disponible que 62,5 % du temps en France


Sur les 77 pays analysés, la France se classe 65e pour la disponibilité de ses réseaux 4G. Un score qui pourrait paraître excessivement bas, mais qui est réaliste au regard de la méthode utilisée pour obtenir ces résultats. À la différence de l'Arcep, qui mesure la présence ou non du réseau et le débit au moment de la mesure, OpenSignal mesure la disponibilité du réseau et ses performances sur la durée. Ainsi, une connexion 4G qui ne cesse de s'interrompre et reste indisponible plusieurs heures dans la journée influencera négativement les résultats d'OpenSignal, alors même que ces interruptions, aussi fréquentes soient-elles, auraient pu très bien passer inaperçues lors de mesures sur une courte durée telles qu'elles sont réalisées par l'Arcep. Selon OpenSignal, toutes communes confondues, le réseau 4G n'est présent que 62,5 % du temps dans l'Hexagone.

En matière de débit, la France se classe 35e sur les 77 pays étudiés, avec un débit moyen de 22,66 Mo/s. À titre de comparaison, nos voisins luxembourgeois se classent 6e, la Belgique 12e et l'Espagne 15e. Parmi les pays européens, c'est la Norvège qui recueille le meilleur score (3e position dans le palmarès), après le Singapour (1er pays dans le classement) et la Corée du Sud (2e).

Couverture 3G/4G à Montpellier (données OpenSignal)


La disponibilité des réseaux progresse, pas le débit


Des avancées en matière de débit se font attendre même dans les pays où les réseaux 4G sont très développés. Même si certains opérateurs dans différents pays offrent un débit moyen au-dessus de 50 Mo/s, tous opérateurs confondus, aucun pays n'offre à ce jour de débit supérieur à 50 Mo/s. Les pays qui se rapprochent au maximum de ce seuil sont la Corée du Sud et Singapour, mais pour le moment, il n'y atteint que 45,9 Mo/s et 46,6 Mo/s respectivement, révèle l'étude d'OpenSignal. Le débit moyen a peu bougé depuis la dernière campagne de mesures d'OpenSignal, et aucun pays ne s'est rajouté au « club des 40+ Mo/s ». Par ailleurs, la liste des pays où le débit moyen est supérieur à 20 Mo/s s'est réduite.

Des progrès en matière de disponibilité des réseaux 4G ont en revanche été constatés : sur les 77 pays analysés, 50 ont des scores au-dessus de 70 %, contre seulement 33 pays six mois auparavant.

Le palmarès d'OpenSignal se base sur les résultats de 50.119.524.309 mesures réalisées entre le 1er juillet et le 1er octobre 2017 sur 3.816.934 appareils différents à travers 77 pays du monde.


Modifié le 02/11/2017 à 17h11
Commentaires