Espace membre :
flechePublicité

// Lenovo Twist : le tablet-PC ressort du placard !

Partager ce dossier

Publié par le Mardi 8 Janvier 2013

Lenovo Twist
L'arrivée de Windows 8 et de son interface tactile Modern UI sont à l'origine d'un certain renouvellement dans le domaine des ordinateurs portables, et notamment dans celui de l'ultrabook. La bataille ne se joue plus seulement sur les seuls terrains de la finesse, du poids ou du design. Désormais, l'aspect « hybride » de l'appareil joue un rôle prépondérant.

Et il faut dire qu'il y a le choix ! Ecran qui se glisse par-dessus le clavier (Toshiba U920t, Vaio Duo 11), qui pivote à l'intérieur de leur cadre (Dell XPS 12), dispositif à deux écrans (Asus Taïchi), écran qui se désolidarise (Samsung Smart PC, Asus VivoTab et Transformer Book, Acer W510, HP Envy x2, Lenovo Lynx, Microsoft Surface Pro), charnière évoluée (Lenovo Yoga 13) et enfin ultrabooks qui se voient « simplement » dotés d'un écran tactile (Acer Aspire S7, Asus Zenbook Prime Touch, HP Spectre Touchsmart, Sony Vaio T13, Toshiba P845t)... Les formats sont particulièrement nombreux et les concepts nouveaux, pour la plupart.

Le Twist de Lenovo est également un ultrabook hybride, mais on ne peut pas dire que le concept utilisé par le constructeur chinois soit particulièrement novateur. En effet, ceux qui se souviennent des tablet-PC chers à Microsoft et de l'édition dédiée de Windows XP, au début des années 2000, ne seront pas vraiment surpris par le Twist. Ce dernier utilise en effet un système de pivot très similaire qui permet à l'écran d'adopter un certain nombre de positions. Et comme les Tablet PC de l'époque, le Twist est avant tout conçu pour un usage professionnel.

Acer Travelmate C100

10 ans après le Travelmate 100 d'Acer, Lenovo fait donc du neuf avec du vieux, à l'image de ce que font également Gigabyte et HP, respectivement avec les U2142 et EliteBook Revolve. Le constructeur chinois profite de l'arrivée de Windows 8 pour remettre au goût du jour son hybride pro et capitaliser sur une technologie particulièrement éprouvée. Car le pivot, Lenovo sait faire ! Depuis le 14 juin 2005 et l'arrivée sur le marché du ThinkPad X41, le constructeur a décliné sa fameuse rotule sur nombre de ses portables pro.

Que valent donc ce Twist et son écran tactile sur pivot ? Le concept de pivot a-t-il trouvé en Windows 8 son allié enfin décisif ? La réponse dans cette page !

Présentation retour au sommaire

Lenovo Twist
Caractéristiques techniques
Réf. exacte ThinkPad Twist S203u
Ecran - Définition 12,5 pouces
1 366 x 768 pixels
Processeur Intel Core i5-3317U
(1,7 à 2,6 GHz)
Nombre de cœurs 2 (4 avec HyperThreading)
Mémoire vive 4 Go DDR3 1 333 MHz
Carte graphique
Intel HD 4000
Stockage HDD 500 Go + SSD 24 Go
Lecteur optique Non
Wi-Fi 802.11 b/g/n
(Centrino WiFi-N 2230)
Bluetooth 4.0+HS
Lecteur de cartes SD, SDHC, SDXC
Connectique PC 2x USB 3.0, Ethernet
Connectique A/V micro-HDMI 1.4, mini-displayPort, casque/micro
Webcam 0,9 mégapixel
Clavier 84 touches chiclet sans pavé numérique
Touchpad 80 x 55 mm cliquable multipoint
OS Windows 8 64 bits
Garantie 1 an
Batterie 4 cellules 42,4 Wh
Dimensions 312 x 236 x 19,8 mm
Poids
1,56 Kg
Le Twist est avant tout un ThinkPad. Les similitudes avec le X220 que nous avions testé l'an dernier sont nombreuses à première vue : le logo Lenovo et ThinkPad dans les coins inférieurs gauche et droite, respectivement, le revêtement mate soft-touch de la coque, même souci de finition... Les différences principales se concentrent sur la bordure argentée de l'écran, qui fait son apparition sur ce modèle, et bien évidemment sur la rotule (qui se substitue aux traditionnelles charnières), que le Twist partage avec la version tablet-PC du X220, à savoir le X220t.

Lenovo Twist

Le PC hybride de Lenovo a donc tout du Thinkpad classique : des petites touches de rouge sur le clavier ou sur les boutons du touchpad jusqu'au traditionnel trackpad. Mais le Twist est aussi un ultrabook, malgré son épaisseur de presque 20 mm pour un écran de 12,5 pouces. En effet, la norme imposée par Intel est différente selon que l'écran du PC est tactile ou non. Ainsi, pour un modèle tel que le Twist, c'est-à-dire un PC doté d'un écran tactile de moins de 14 pouces, l'épaisseur tolérée est de 20,8 mm. D'après les spécifications d'Intel, le Twist est donc bel et bien un ultrabook.

Il faudra s'y faire : si la notion d'ultrabook était à ses débuts synonymes de légèreté, design et finesse extrême, elle est désormais utilisée pour un grand nombre de formats différents et perd peu à peu l'étiquette qu'on lui collait fin 2009 - début 2010, à l'arrivée du ZenBook d'Asus ou du s3 d'Acer. Le temps où l'on décrivait les ultrabooks comme les concurrents des MacBook Air d'Apple est révolue. De là à dire que le Twist n'a pas un physique facile, il n'y a qu'un pas que l'on peut franchir sans état d'âme.

Cette digression faite, revenons à notre Twist. Malgré des dimensions relativement faibles, grâce à son écran 12,5 pouces, le poids de l'ultrabook de Lenovo tranche avec la compacité du produit. Avec ses 1,56 Kg, le Twist est plus lourd que la plupart des ultrabooks du moment. La raison de ce surpoids est assez simple : le Twist est un portable professionnel, et à ce titre il se doit de proposer des matériaux solides et donc un peu plus lourds, afin d'assurer sa robustesse.

Lenovo Twist

A ce sujet pas de problème, la qualité de fabrication est au rendez-vous. Cette dernière s'observe aux nombreux petits patins en caoutchouc pour éviter que l'écran n'entre en contact avec le clavier, mais surtout à la solidité de l'élément le plus sollicité de ce châssis, à savoir la rotule.

Alors après on peut trouver que ce pivot de l'écran n'est pas très pratique, notamment à cause du sens horaire imposé, ou tout simplement parce que le geste n'est pas très naturel. Mais force est de constater que cette rotule réagit bien, semble particulièrement solide, et si, après nos multiples manipulations, nous avons pu déceler un léger grincement, cela ne remet pas en cause la qualité de cet élément.

Lenovo Twist

Le Twist peut donc prendre divers aspects grâce à cet écran rotatif sur deux axes. Idéal pour les présentations professionnelles avance Lenovo. Oui, si l'on prend soin d'éviter de mettre ses doigts sur l'écran lors de la manipulation, ce qui n'est pas chose aisée. En dehors de ce souci, le concept de la rotule peut plaire ou pas, question de goût. Mais au niveau de la réalisation, c'est irréprochable.

Image: 1/5 | Lancer le diaporama
 
 
 

Ce qui l'est nettement moins, c'est l'accéléromètre placé dans le Twist, ou du moins la gestion qui en est faite. Car il arrive parfois, lors d'un passage du mode paysage au mode portrait (ou inversement), que l'affichage ne suive pas. C'est assez gênant, et cela peu énerver relativement rapidement. Et en réunion de travail ou en présentation, c'est plutôt mal venu.

Alors certes, grâce à l'accéléromètre, on n'est pas obligé de passer par une combinaison de touches comme sur l'Aspire S7 mais cela reste tout de même poussif par moment. Notez par ailleurs la possibilité donnée par Lenovo de bloquer le changement d'orientation, via un bouton lock situé sur le côté de l'écran.

Terminons ce tour du propriétaire par l'écran en lui-même. Une dalle IPS de 12,5 pouces qui a le mérite de proposer des angles de vision assez élargis. Un atout indéniable dans le cadre de l'usage professionnel. Autre élément très « pro » de cet écran : la vitre Gorilla qui le recouvre, évitant ainsi, en principe, les rayures occasionnées par une utilisation tout-terrain. En revanche, les reflets seront forcément de la partie... Autre bon point de cet écran, la qualité de l'image fournie. Avant calibration, la luminance importante atteint 382 cd/m², pour des noirs pas mauvais, à 0,56 cd/m². Ce qui donne un très bon rapport de contraste de 681:1. Habituellement, les constructeurs misent beaucoup sur ces paramètres, souvent au détriment de la colorimétrie. Ce n'est pas le cas ici et Lenovo a réalisé un travail remarquable, puisque le deltaE moyen ne dépasse pas les 3,2. Et si l'on est vraiment tatillon sur les couleurs, sachez que le deltaE moyen calibré passe à 0,4 pour une luminance de 200 cd/m² et un contraste de 571:1. Tout de même.

Lenovo Twist

Quelques points plus décevants malgré tout : les 1366 par 768 pixels nous paraissent peu, et l'excuse de la dalle tactile ne nous semble pas recevable. Le Yoga de la marque possède en effet un écran de 1 600 x 900 pixels, le S7 d'Acer une dalle Full HD… Nous aurions donc aimé pouvoir disposer d'un espace de travail un peu plus conséquent sur le Twist. De même, on regrette le fonctionnement plutôt hasardeux du capteur de luminosité dont est pourvu cet ultrabook tactile. Sans que les conditions ne varient et sans aucun mouvement du PC, la luminosité de l'écran change sans raison apparente. Enfin, nous ne sommes pas vraiment fans du bouton de mise sous tension sur le côté droit de la dalle : un emplacement d'autant plus étrange qu'il peut être utilisé lors de la manipulation de l'écran.

Lenovo Twist
Lenovo Twist

Configuration matérielle retour au sommaire

Logo core i5
Au sein de ce Twist opère le Core i5-3317U d'Intel, qui peut être substitué par un Core i7-3517U. La mémoire vive est également ajustable selon vos besoins : de 4 à 8 Go de DDR3. Côté stockage, le choix est plus important, puisque vous pouvez disposer d'un disque dur de 320 Go fonctionnant à 7 200 tours par minute, ou d'un modèle de 500 Go. Attention, ce dernier voit ses plateaux tourner à seulement 5 400 RPM. Quoi qu'il en soit, le Twist est toujours équipé de 24 Go de mémoire flash soudée à la carte mère, afin d'offrir au Twist une réactivité suffisante pour satisfaire à l'appellation ultrabook. Les plus fortunés pourront choisir le SSD de 128 Go que Lenovo propose également.

Il est en revanche un élément que Lenovo ne permet pas de changer à notre plus grand regret, puisqu'il s'agit de la batterie. Ce ne serait pas un problème si celle choisie par le constructeur n'était pas dotée d'une capacité aussi faible. Avec un écran tactile et un disque dur, on peut légitimement penser que les 42 Wh du Twist vont vite s'épuiser.

Pas de GPU dédié évidemment, le HD 4000 du processeur étant bien suffisant pour une utilisation bureautique / professionnelle. Côté connectique, le Twist met à profit sa relative épaisseur en accueillant un vrai port Ethernet, en plus du lecteur de cartes, des deux ports USB 3.0, et des sorties mini-HDMI et mini-displayPort. Notre version est également équipée d'un module 3G intégré (Ericsson H5321gw), livré en option. Cette connectique est placée des deux côtés de l'ultrabook : inutile donc d'aller chercher derrière l'appareil.

Lenovo Twist
Lenovo Twist

Globalement, l'équipement du Twist est plutôt intéressant pour un ultrabook, puisqu'en dehors de cette connectique complète, on trouve une puce TPM pour les chiffrements de données, un système de protection du disque dur, une puce Wi-Fi 802.11n compatible WiDi, la gestion du Bluetooth 4.0, et une compatibilité avec le dispositif Anti-Theft d'Intel.

Finalement, seule la très faible qualité de la webcam 720p et des enceintes vient ternir le tableau. On pourra également reprocher l'absence d'un lecteur d'empreinte digitale sur ce type de produit. Notez en revanche le nombre très appréciable d'options présentes dans le BIOS.

Capture twist - avec eclairage
Capture twist - sans eclairage

L'image fournie par la webcam avec un bon éclairage, puis sans


A l'usage, ergonomie retour au sommaire

Nous l'avons dit plus haut, la rotule du Twist fonctionne très bien, mais le concept peut ne pas convaincre, d'autant plus quand il est affublé d'un accéléromètre géré approximativement. En revanche, nous n'avons trouvé aucun défaut à la couche tactile de l'écran. Réactive, précise, elle se laisse manipuler sans décevoir. Gérant les appuis à 5 doigts (le maximum supporté par Windows 8), la couche tactile ne pâtit pas de la présence du Gorilla Glass. Seul petit regret : l'absence du stylet pourtant présent sur le X230t, un objet que certains professionnels pourraient regretter.

Concernant le clavier, on retrouve l'expertise de Lenovo dans le domaine. Un clavier chiclet anti-éclaboussures, dont les touches parfaitement proportionnées (y-compris le pavé directionnel) disposent d'une course bien longue et de cette forme toute particulière à Lenovo qui fait qu'elles épousent mieux les doigts. Deux reproches tout de même : la touche Fn prend la place de la touche CTRL, ce qui pourra en déstabiliser quelques-uns. Pas de panique, vous pouvez échanger les deux touches dans le BIOS, ce dernier permettant également d'inverser l'utilité des touches de fonction (raccourci par défaut ou nécessité de combiner avec Fn). Plus gênant, l'absence de rétroéclairage, qui aurait parfait le dispositif.
Lenovo Twist
Lenovo Twist


Notez l'ajout de touches spécifiques à l'utilisation de Windows 8 (barre des charmes, recherche, configuration), en plus des raccourcis habituels (circuit sans fil, volume, luminosité), ou encore la présence des trois touches sous l'écran : la fameuse touche Windows et deux boutons pour régler le volume. Pratique lorsque l'écran est posé par-dessus le clavier.

Lenovo Twist

Le touchpad nous a revanche nettement moins convaincus. Car s'il est entièrement cliquable (c'est le cas depuis le X1 de la marque), il a une fâcheuse tendance à s'enfoncer dans le châssis. Mieux vaut passer par les boutons présents au-dessus de ce dispositif. De même, si le touchpad est plutôt réactif et gère bien le multipoint, il nous semble disposer de dimensions un peu faibles, notamment en largeur. Ceux qui sont habitués au trackpad des ThinkPad continueront probablement de l'utiliser.

Lenovo Twist
Lenovo Twist

Qui dit portable pro dit souvent suite logicielle adaptée. Pas étonnant donc de retrouver le Lenovo Solutions for Small Business sur le Twist, avec notamment la possibilité de programmer des actions (défragmentation, mise à jour, suppression des fichiers temporaires et des cookies) en dehors des horaires de travail, de bloquer les ports USB ou de sauvegarder et restaurer des données. On trouve également le Cloud Storage de la marque, qui s'appuie sur SugarSync, ou encore le Solution Center, dont les 4 menus (Système, Sécurité, Contrôle et Support) permettent de visualiser rapidement si un problème est détecté sur votre machine. Enfin, le System Update 5 maintient à jour le laptop de façon efficace, que ce soit au niveau des logiciels comme celui des pilotes.

Lenovo Solution Center
SugarSync
System Update


Performances : les scores du Lenovo Twist retour au sommaire

Quelles sont les performances de notre modèle de test, équipé d'un Core i5 et d'un disque dur 500 Go ? Pour le savoir, nous l'avons comparé au seul PC portable testé sous Windows 8 dont nous disposions, c'est-à-dire l'Acer Aspire S7. Le RAID 0 de SSD de ce dernier fait évidemment la différence sur certains de nos tests.


Sous Cinebench, le Core i5-3317U des l'Aspire S7 et Lenovo Twist sont naturellement très proches, avec un score semblable à celui réalisé par ce même processeur sous Windows 7 (voir notre test du Samsung Series 9).


Sous Primordia, qui privilégie la fréquence de fonctionnement, nos deux ultrabooks offrent là encore des performances tout-à-fait similaires et semblables à celles obtenues sous Windows 7 lors de précédents tests.


3DMark 11 va évaluer les performances du HD 4000 présent dans le processeur. Étonnement, le Twist réalise un score significativement plus faible que celui du portable Acer. Nous allons comprendre pourquoi juste après.


Le test de bande passante mémoire réalisé sous Sandra montre en effet que le portable d'Acer est nettement plus performant que celui de Lenovo. La raison est simple : lorsque le premier utilise deux modules de mémoire et profite du système de double canal, le second ne possède qu'une barrette de mémoire et fonctionne donc en simple canal.





Everest mesure les débits moyens atteints par le disque dur du Twist et le RAID 0 de deux SSD présents dans le S7. Les résultats sont impressionnants, avec un débit en lecture séquentielle qui atteint presque 900 Mo/s. Le Twist de Lenovo, dont le SSD de 24 Go n'agit qu'en tant que cache du disque dur, souffre évidemment de la comparaison, sauf en lecture aléatoire de petits fichiers.


Au niveau du temps d'accès moyen en lecture aléatoire, les scores sont nettement plus équilibrés, mais toujours à l'avantage de l'Aspire S7.


PCMark 7, via son test complet, sollicite tous les composants de la machine pour fournir un chiffre global de performance. Résultat, grâce à son stockage et une bande passante mémoire bien plus efficaces, le S7 surclasse le Twist de Lenovo.


Que donnent nos deux portables avec un test applicatif tel que Winrar ? Pour le savoir, nous avons lancé une compression d'un dossier de 250 Mo contenant des fichiers de diverses tailles. Là encore, le RAID 0 de SSD présent au sein de l'Aspire S7 fait une nette, très nette différence.


La différence est moindre sous Mediacoder, qui utilise davantage le processeur que le stockage. L'écart est principalement dû à la différence au niveau de la bande passante mémoire. Nous avons ici encodé un fichier MKV de 650 Mo en H.264 avec un bitrate de 1 000 Kbps.


Un ultrabook n'est certes pas fait pour jouer, mais on peut tout de même se demander comment se comporte une telle machine dans un jeu comme Call of Duty 4, peu gourmand en puissance. Sans surprise, nos deux machines se comportent de la même façon, puisque dotées du même processeur. Les performances sont proches, par ailleurs, de ce que nous observions sous Windows 7.



Dans un format aussi réduit qu'un ultrabook, la question de la montée en température est cruciale. Force est de constater que le Twist se comporte bien au repos, alors que le processeur chauffe tout de même de façon importante en charge. La contrepartie d'un niveau de nuisances sonores modéré.



En effet, alors que l'Aspire S7 ventile très fort en charge, évacuant ainsi efficacement la chaleur, le Twist demeure relativement discret, accumulant un peu de chaleur du fait d'un circuit d'air limité. Le Twist pâtit en revanche de la présence de son disque dur au repos : au lieu des 34,2 dB(A) du S7, nous avons mesuré 38,2 dB(A) pour le portable de Lenovo.



Qu'en est-il maintenant de la consommation du Twist ? Au repos, elle est plus élevée que celle du S7, et le demeure en charge. La faute au disque dur ? Quoi qu'il en soit, si l'on s'en tient à ces données, l'autonomie proposée par ce portable doit en principe être intéressante.


Sauf que comme sur le S7 d'Acer, la capacité de la batterie semble mal proportionnée. De fait, l'autonomie de nos deux machines ne dépasse pas les 4 heures. Avec 3 heures et 47 minutes selon notre test, l'endurance du Twist ne nous semble pas convenir à un usage professionnel qui implique parfois de longs moments loin d'une prise de courant.

Notre avis retour au sommaire

Lenovo Twist
Avec son Twist, Lenovo est le premier constructeur à proposer un ultrabook hybride sous Windows 8 à la clientèle professionnelle. S'appuyant sur son concept de rotule déjà utilisé depuis de nombreuses années, le géant chinois du PC portable réalise un produit bien fini, robuste et avec un écran de bonne qualité, quoiqu'un peu sensible aux reflets. Solide, lumineux, doté d'une colorimétrie juste et surtout d'une couche tactile performante, il est en revanche pénalisé par un accéléromètre parfois poussif.

Côté performances, les faibles scores affichés par le Twist lors des tests portant sur l'unité de stockage ne reflètent pas forcément l'usage, puisque les 24 Go de mémoire flash permettent à l'ultrabook de gagner en réactivité. Il n'en reste pas moins qu'en termes de puissance pure, le Twist reste loin derrière un Aspire S7, alors qu'il partage avec ce dernier une bien trop faible autonomie. Le modèle doté d'un SSD 128 Go nous semble peut être plus intéressant.

Finalement, à moins de 900 euros pour la version la moins onéreuse, le Twist nous parait être un bon portable pro. Il n'est certes pas exempt de défaut, et Lenovo a dû rogner sur certaines fonctionnalités (rétroéclairage, garantie constructeur limitée à un an) mais à ce prix, il demeure intéressant. Toutefois, à moins d'être un grand fan du clavier Lenovo (qui est effectivement excellent), il est peut-être bon d'attendre la riposte de la concurrence avant de faire son choix : HP, notamment, devrait rapidement sortir son modèle.

Les plus

  • Couche tactile performante
  • Très bon clavier
  • Robustesse
  • Prix attractif

Les moins

  • Accéléromètre capricieux
  • Autonomie trop juste
  • Écran brillant
  • Touchpad trop petit

Lenovo Twist

Ultrabook

Assez bon

  • Performances
  • Autonomie
  • Ergonomie / Finition
  • Positionnement tarifaire

Vous aimerez aussi

Article du Mardi 8 Janvier 2013 par Frédéric Cuvelier

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Tableur

Microsoft Office Starter 2010
La suite Office 2010 en version minimaliste et portable
PDF2XL OCR: Convert PDF to Excel
Convertir ses PDF en documents Excel
Excel Password Recovery Master
Permet de retrouver les mots de passe des documents Excel.
Gnumeric
Tableur Open Source en provenance de Linux
Convert XLS
Pour convertir ses fichiers en XLS
Excel Recovery Toolbox
Récupérez les fichiers Excel corrompus.
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité