Espace membre :
flechePublicité

// Dell XPS 13 : l'ultrabook façon Dell

Partager ce dossier

Publié par Frédéric Cuvelier le Mardi 3 Avril 2012

Alors que la première vague d'ultrabooks 13,3 pouces date maintenant de plusieurs mois, alors que la tendance est aux ultrabooks de grande taille (Acer M3 ou Samsung Series 5 Ultra), et alors que la seconde génération de ces machines pointe le bout de son nez avec l'arrivée de Ivy Bridge, Dell propose enfin son modèle, le XPS 13.

A l'image du HP Folio 13 que nous testions tout récemment, Dell arrive donc un peu sur le tard sur le marché de l'ultrabook. Son XPS 13 a été annoncé au dernier CES en janvier et est arrivé sur nos étales depuis environ deux semaines. Le constructeur américain a donc pris le temps pour peaufiner son produit, dont nous sommes en droit d'attendre beaucoup. D'autant que Dell n'en est pas à son coup d'essai en matière de portable ultra-fins : on se souvient notamment de l'Adamo, une machine de rêve qui avait néanmoins l'inconvénient d'offrir une autonomie trop limitée et d'être commercialisé à un tarif prohibitif.

Le constructeur a-t-il appris de ses erreurs ? Comment se situe le Dell XPS 13 face à la concurrence actuelle en termes de performances et notamment d'autonomie ? Place au test !

Dell XPS 13

Présentation retour au sommaire

Dell XPS 13
Caractéristiques techniques
Réf. exacte XPS L321X
Ecran - Définition 13,3 pouces WXGA
1 366 x 768 pixels
Processeur Intel Core i5-2467M
(1,6 à 2,3 GHz)
Nombre de cœurs 2 (4 avec HyperThreading)
Mémoire vive 4 Go DDR3 1 333 MHz
Carte graphique
Intel GMA HD 3000
Stockage SSD Samsung 256 Go
Lecteur optique Non
Wi-Fi 802.11 b/g/n
(Advanced-N 6230)
Bluetooth 3.0+HS
Lecteur de cartes Non
Connectique PC 1x USB 2.0, 1x USB 3.0
Connectique A/V mini-DisplayPort, casque/micro
Webcam 1,3 MP
Clavier 81 touches chiclet sans pavé numérique
Touchpad 100 x 63 mm
cliquable multipoint
OS Windows 7 Home Premium
64 bits
Garantie 1 an
Batterie 6 cellules 47 Whr
Dimensions 316 x 205 x 18 (6) mm
Poids
1,37 Kg
Si le MacBook Air d'Apple faisait office de modèle de référence pour les premiers ultrabooks (on se souvient de l'Acer Aspire S3 ou plus encore de l'Asus UX31E), les constructeurs avaient quelque peu tenté de tourner cette page pour proposer des designs et des conceptions qui différaient sensiblement de ce que propose Apple. Ce choix était avant tout économique, puisque le tout aluminium du MBA implique un surcout de production indéniable. Dell prend le contrepied de cette tendance, son XPS 13 ressemblant très fortement au modèle à la pomme.

Dell XPS 13

Arrêtes arrondies, coque en aluminium, poids quasiment identique (1,35 Kg pour le MacBook Air, 1,37 Kg pour le XPS 13) : au premier regard, les similitudes sont frappantes. Dell ne s'est toutefois pas contenté de réaliser un simple clone du MBA et son XPS 13 diffère en de nombreux points du produit d'Apple. A commencer par le châssis, qui n'est pas fait d'aluminium, mais de fibre de carbone couvert d'un revêtement soft touch de couleur noire, plutôt agréable au toucher. Les raisons de ce choix, selon Dell : ce matériau a l'avantage d'offrir une excellente robustesse pour un poids minime, et dispose d'une conductivité thermique particulièrement faible. Conséquence, le XPS 13 doit en principe conserver vos genoux au frais. En principe.

Dell XPS 13

Les dimensions du châssis de cet ultrabook diffèrent également de celles du MacBook Air. Et c'est à l'avantage du XPS 13, dont la largeur et la profondeur sont plus réduites que celles du MBA, notamment grâce à une charnière positionnée très bas sur le châssis. Même l'Acer Aspire S3, pourtant particulièrement compact, se trouve battu dans le domaine par l'utlrabook de Dell. Le constructeur présente son modèle comme doté d'un écran de 13,3 pouces dans un châssis de 12 pouces : c'est quelque peu exagéré, mais l'effort reste notable de la part de Dell.

Image: 1/8 | Lancer le diaporama
 
 
 

L'écran, justement, constitue un autre point divergent entre l'ultrabook de Dell et son concurrent à la pomme. Chez Apple, la dalle propose une définition HD+ (1 440 par 900 pixels). Dell a pris un autre parti, celui d'équiper son ultrabook d'un écran plus solide mais à la résolution inférieure de 1 366 x 768 pixels. Le XPS 13 est pourvu d'une dalle Gorilla Glass bord à bord, plus résistant qu'une dalle plus traditionnelle. Le constructeur avance qu'au moment de la conception de son ultrabook, ce type d'écran n'était pas disponible avec une définition plus élevée. Rappelons qu'au moment même où Dell dévoilait son XPS 13 lors du CES 2012, HP présentait son Envy 14 Spectre. Un ultrabook équipé d'un écran Gorilla Glass doté d'une définition de 1 600 par 900 pixels.

Le faible contraste de cet écran constitue un autre regret. Avant calibration, en plus d'une colorimétrie exécrable (Delta E moyen à 11,6), le XPS 13 souffre d'un point noir particulièrement haut, à 1,44 cd/m2. Même si la luminosité est importante (300 cd/m2), le taux de contraste s'en trouve mathématiquement affaibli, avec un très moyen 208:1. La calibration apporte un vrai gain du point de vue du rendu des couleurs (Delta E moyen de 0,9), mais la luminosité baisse drastiquement (139,3 cd/m2) pour un point noir qui reste très mauvais (1,42 cd/m2). Résultat, un taux de contraste sacrifié à 99:1 ! Finalement, vous obtiendrez les meilleurs résultats en réglant la luminosité à la moitié de sa puissance : les couleurs restent très bonnes (Delta E moyen à 1,2), la luminosité stagne à 138 cd/m2, mais le point noir tombe à 0,68, ce qui donne un contraste de 203:1. Cela reste moyen, notamment sur un écran aussi sujet au reflet, mais au moins la colorimétrie est correcte. Notez que pour conserver cette luminosité, il vous faudra couper le fonctionnement de la sonde qui équipe cet ultrabook et qui règle automatiquement la luminosité de l'écran en fonction de l'environnement.

Dell XPS 13

Évoquons également la taille du transformateur qui accompagne cet ultrabook : si les efforts de Dell en la matière sont notables, on reste encore trop loin des modèles qui équipent les Asus UX31E et MacBook Air d'Apple.

Dell XPS 13

Un dernier mot sur l'élément en aluminium disposé par Dell sous son ultrabook, qui reprend les logos Intel et Windows 7, que le constructeur a l'obligation de faire figurer. Le choix d'une gravure plutôt que celui des traditionnels autocollants dénote le soin apporté à Dell à l'aspect esthétique de son ultrabook. Notez par ailleurs que cet élément cache de manière élégante le numéro de série de l'appareil et la licence Windows. Bref, Dell a soigné la finition et le design, et son XPS 13 est un modèle du genre. L'impression laissée par cet ultrabook est excellente, et la qualité de fabrication ne fait aucun doute.

Dell XPS 13
 
Dell XPS 13

Configuration matérielle retour au sommaire

Intel Core i5 Logo/Badge - 2
Si le Dell XPS 13 semble plutôt intéressant de l'extérieur, qu'en est-il au niveau des composants et de l'équipement ? Tout d'abord, sachez que cet ultrabook est équipé du Core i5-2467M, un processeur qui anime nombre d'ultrabooks : Samsung Series 5 Ultra, Toshiba Z830, HP Folio 13 ou Acer Aspire M3, notamment. Pour rappel, ce CPU est doté de deux cœurs physiques cadencés à 1,6 GHz, voire à 2,3 GHz lorsque le mode Turbo est actif sur l'un des deux cœurs. Il dispose en outre d'une enveloppe thermique de 17W et de 3 Mo de mémoire cache. Il profite bien sûr du HD 3000, la partie graphique des processeurs de cette génération. C'est ce dernier qui sera en charge de l'affichage sur ce portable dépourvu de puce dédiée, comme le sont tous les ultrabooks 13,3 pouces du marché.

Notez qu'un Core i7-2637M pourra se substituer à ce Core i5 sur une version plus haut de gamme (Platinum). En revanche, quel que soit le modèle choisi, Dell ne propose que 4 Go de mémoire vive de type DDR3-1333. Sur le modèle en Core i5 ça passe, c'est la norme actuelle. En revanche, sur le XPS 13 Platinum, nous aurions aimé trouver une option portant cette quantité à 8 Go. Dommage.

Samsung 830 Series
Côté stockage en revanche, rien à dire ! Quel que soit le processeur choisi, vous pouvez lui adjoindre un SSD de 256 Go, alors qu'une version en Core i5 et SSD 128 Go est également disponible. Et quel SSD : il s'agit de l'excellent Series 830 de Samsung, ici en version mSATA. Les tests nous diront plus loin si ce mini 830 vaut son grand frère, qui nous avait donné entière satisfaction au moment de sa sortie.

La connectivité de l'ultrabook est assurée par une puce Centrino Advanced-N 6230 d'Intel, qui gère le Wi-Fi 802.11n ainsi que le Bluetooth 3.0+HS. Pas de Bluetooth 4.0 donc, mais là n'est pas le plus gênant. En effet, l'équipement de cet XPS 13 nous réserve quelques (mauvaises) surprises, au premier rang desquelles l'absence de lecteur de cartes-mémoire. C'est à notre connaissance le seul portable dépourvu d'un tel élément. De même, la connectique laisse à désirer : seulement deux ports USB, dont l'un est compatible USB 3.0 et PowerShare, tout de même, et pas de port HDMI ! Ce dernier est remplacé par un mini-DisplayPort, dont l'usage est tout de même moins répandu.

Dell XPS 13
 
Dell XPS 13

C'est d'autant plus dommage que Dell ne livre aucun adaptateur avec son XPS 13. A la façon d'Apple, le constructeur américain vend ses adaptateurs sur son site à un prix relativement élevé.

Adaptateurs Dell XPS 13

La webcam ne fait en revanche pas défaut à cet XPS 13, même si l'image délivrée n'est pas exempte de tout reproche. Donné pour 1,3 mégapixel, ce périphérique est effectivement capable de filmer en 1 280 par 1 024 pixels. Sauf que dans cette définition, l'image est saccadée au possible. Pour revenir à quelque chose de plus fluide, il faut descendre en 1 280 par 720 pixels, autrement dit du 720p. Reste que les couleurs sont plutôt fades et l'image peu contrastée et ce, malgré un passage dans les réglages du Dell Webcam Central.

Dell Webcam Central

Notez la présence, sur notre machine de test, d'une puce TPM (pour Trusted Platform Module), qui permet de chiffrer de façon matérielle les informations sensibles contenues dans l'ultrabook. Une option qui ravira les professionnels qui veulent avoir recours à Bitlocker par exemple ou renforcer la sécurisation de certains de leurs accès. Cette puce, tout comme le dispositif Computrace, qui permet à Dell d'effacer à distance le contenu d'un ultrabook volé, n'est toutefois disponible qu'en option. Ces fonctions peuvent être désactivées dans le BIOS, tout comme le Smart Connect (dont nous reparlerons plus avant) ou l'USB PowerShare, qui autorise la charge par le port USB 3.0 même si l'ordinateur est en veille. Impossible en revanche de recharger un iPad via ce port qui délivre un courant dont l'intensité est trop faible.

Un dernier mot sur la batterie qui équipe ce portable, tout d'abord : un modèle de 47 WHr, dont la capacité est proche de celle de la batterie qui équipe l'Asus UX31E par exemple, mais cela reste bien inférieur aux 59 WHr de la batterie du HP Folio 13. Notez la présence d'un indicateur de charge pour cette batterie, sur le côté de l'ultrabook : les diodes deviennent orange lorsque la capacité passe sous la barre des 10%. Enfin, ce Dell XPS 13 est doté d'enceintes relativement puissantes et produisant un son acceptable, grâce au Waves MAXXAudio : on a connu bien pire sur un ultrabook. Ces enceintes sont placées sous le châssis du XPS 13 : elles profitent ainsi de la résonance générée par le support sur lequel l'ultrabook est posé. Et si ces ouvertures pouvaient laisser penser à une grille d'évacuation de chaleur, sachez que cette dernière est en réalité présente juste en dessous de l'écran.

Dell XPS 13

Ergonomie, à l'usage retour au sommaire

Après avoir utilisé le XPS 13 quelques jours, que pouvons-nous en dire ? Tout d'abord, le clavier de cet ultrabook est tout à fait confortable : les touches tombent très bien sous les doigts, la frappe est agréable et relativement silencieuse, aucun souci de ce côté si ce n'est une touche Entrée bien trop étroite à notre goût. De même, le pavé directionnel manque un peu de hauteur, d'autant que la forme très incurvée de ces touches réduit encore un peu la surface de contact avec le doigt.

Dell XPS 13
 
Dell XPS 13

Très bon point en revanche pour le rétroéclairage du clavier : si l'intensité n'est pas ajustable, on peut toutefois désactiver le dispositif, via un raccourci. On aime également la petite diode présente sur la touche de verrouillage majuscule, qui permet de savoir quand celle-ci est active. Côté raccourcis rien de surprenant : on retrouve les classiques du genre, accessibles via la touche de fonction : activation / désactivation des circuits sans fil, choix du mode de consommation d'énergie, réglage de la luminosité ou du volume sonore.

Dell XPS 13

Sous ce clavier, Dell a disposé un touchpad dont la taille est complètement similaire à celle du dispositif présent sur le HP Folio 13. Ce n'est pas le plus grand que nous ayons vu, mais ses dimensions sont suffisantes. D'autant que la glisse est bonne et le touchpad est réactif, doté d'une sensibilité satisfaisante. Le pilote Cypress est particulièrement complet : rejet de la paume pour éviter le déplacement du curseur en cours de frappe, réglage du multitouch pour les fonctions à 2 voire 4 doigts, ou activation/désactivation des boutons pour ceux qui préfèrent tapoter.

Dell XPS 13

Côté logiciel, citons tout d'abord les éléments qui font de cet XPS 13 un ultrabook. Il s'agit des technologies Rapid Start et Smart Connect d'Intel, qui permettent au portable de sortir de veille prolongée en moins de 3 secondes, pour le premier, et de se connecter très rapidement aux points d'accès connus par l'ultrabook, pour le second.

Citons également le dispositif de reconnaissance faciale FaceBright, qu'il est possible d'activer ou de désactiver, et qui fonctionne de concert avec le Fast Acces. Cette technologie, qui utilise évidemment la webcam, permet d'utiliser la reconnaissance faciale pour ouvrir une session ou mémoriser les mots de passe sur Internet. La sécurité est ajustable jusqu'à un mode dit permanent, qui verrouillera le PC si vous ne vous trouvez pas devant. Même si ces procédés fonctionnent relativement bien, la reconnaissance du visage est parfois longue, l'ouverture de session l'est également, et on arrive relativement rapidement à finalement désactiver ce dispositif pour repasser au bon vieux mot de passe.

Fast Access

Dell a également prévu un Power Smart qui donne accès à des profils d'économie d'énergie, sans rien proposer de bien révolutionnaire. Vous ne trouverez pas non plus de fonctions transcendantes dans le Dell Support Center, un logiciel censé simplifier la maintenance de votre ultrabook. Tout d'abord, le gestionnaire de téléchargement des pilotes n'a tout simplement donné aucun résultat. Ensuite, l'utilitaire PC Checkup, basé sur PC Doctor, fournit certes un grand nombre d'informations sur votre machine et permet de lancer quelques opérations de vérifications sur ses organes vitaux, mais les outils systèmes qu'il propose sont tout simplement ceux de Windows. Seul le gestionnaire d'espace apporte un véritable plus par rapport aux éléments déjà présents au sein de l'OS de Microsoft.

Gestionnaire d'espace disque

Citons enfin le DataSafe Local Backup, qui permet de créer des disques de restauration système, et qui est également capable de créer et planifier des sauvegardes-disques ou de créer des archives de sauvegarde de fichiers et dossiers. Dommage que ces dernières fonctions soient réservées au mode Premium, qui est payant !

Local Backup



Performances

Performances : les scores du XPS 13 retour au sommaire

Qu'en est-il des performances de cet ultrabook dans la pratique ? Que donne-t-il face à d'autres ultrabooks ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :


Notre avis retour au sommaire

Dell XPS 13
Si le XPS 13 arrive un peu sur le tard face à la concurrence, on ne peut pas dire que ce soit pour rien. En effet, Dell ne s'est pas contenté de copier les autres ultrabooks et a fait quelques choix intéressants. A commencer par un format plus compact que ceux de ses concurrents, et un châssis mêlant aluminium et fibre de carbone, pour un mélange de robustesse et d'élégance. La finition est en effet irréprochable et l'écran Gorilla Glass contribue à donner à cet ultrabook un certain standing.

Et si les performances du processeur sont tout à fait dans la moyenne de ce qui se fait actuellement, on félicite Dell pour le choix du SSD : le modèle livré par Samsung est particulièrement efficace ! De même, le constructeur a fait un travail remarquable au niveau de la consommation de sa machine, ce qui place le XPS 13 juste en dessous du Folio 13 en ce qui concerne l'autonomie. Ajoutons à cela un clavier très confortable, un touchpad réactif et qui bénéficie de pilotes bien finis, un silence remarquable au repos, et vous obtiendrez une machine qui tient très bien la route.

Restent toutefois quelques reproches à formuler auprès de Dell. Au niveau de la connectique, tout d'abord : deux ports USB, c'est juste, mais aucun port HDMI, c'est vraiment regrettable. De même, on regrette que le constructeur n'ait pas opté pour un Gorilla Glass en 1600 x 900 pixels, un écran pourtant présent sur l'Envy Spectre de HP. Enfin, les tarifs pratiqués par Dell nous semblent un tantinet trop élevés : comptez 999 euros pour la version Core i5 / SSD 128 Go (XPS 13 Silver), 1 179 euros pour la version avec 256 Go d'espace de stockage (XPS 13 Gold), et 1 399 euros pour la version Core i7 / 256 Go (XPS 13 Platinum). C'est trop cher, sachant que certains modèles concurrents, sur le marché depuis plusieurs mois, ont bénéficié d'une baisse des prix conséquente.

Les plus

  • Autonomie très satisfaisante
  • Clavier agréable
  • Finition / Ecran Gorilla Glass
  • Très silencieux au repos

Les moins

  • 1366x768 / Ecran brillant
  • Connectique pauvre
  • Chauffe pas mal
  • Trop cher

Dell XPS 13

Ultrabook 13,3 pouces

Très bon

  • Performances
  • Autonomie
  • Ergonomie / Finition
  • Positionnement tarifaire

// Ultrabook : Dossiers relatifs

Vous aimerez aussi

Article du Mardi 3 Avril 2012 par Frédéric Cuvelier

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels

Picasa
Picasa : la gestion de photos numériques par Google passe en version 3.9 !
XNView
XNView : Visualiser, retoucher et convertir des fichiers image avec plus de 400 formats reconnus !
FastStone Image Viewer
Visionner, convertir et éditer des images avec FastStone Image Viewer !
IrfanView
IRfanView : Visualisateur d'images rapide et lecteur multimédia !
Windows Live Photo Gallery
Windows Live Photo Gallery : Gérer, retoucher, partager, publier, graver des photos !
Photoshop Elements
Photoshop Elements 11 : la solution abordable de retouche photo d'Adobe
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité