Espace membre :
flechePublicité

// Test Netgear WNDR3700 : un routeur dual bande doté de fonctions USB

Partager ce dossier

Publié par le Vendredi 10 Septembre 2010

Test Netgear WNDR3700


Conception matérielle du produit

Le WNDR3700 reprend les lignes générales des anciens produits de la marque à cela près que cette fois, le blanc céramique cède sa place à une robe noire glossy qui n'apprécie pas vraiment les traces de doigts et les dépôts de poussière. En fonction des goûts, Netgear propose de poser le routeur à plat, ou d'utiliser un socle de maintien vertical. Il est également possible de fixer le routeur avec deux vis sur une surface plane (mur, paroi d'un bureau, etc.). Au final, le design reste agréable, même si l'appareil est relativement salissant.

DSC 0035 border
DSC 0046 border
DSC 0037 border


Sur le plan technique cette fois, plusieurs points caractérisent le positionnement haut de gamme. En plus de la présence d'un point d'accès Wi-Fi n dual band, le routeur de Netgear intègre un switch LAN gigabit doté de quatre ports RJ45. Dans les entrailles de la bête, les bons indicateurs se confirment : alors que la majorité des autres routeurs de la marque sont équipés d'un processeur cadencé à 200 MHz, le WNDR3700 embarque une puce dont la fréquence est trois fois supérieure (680 MHz). Il n'y aura donc pas à redouter d'éventuelles lenteurs de l'interface, le WNDR3700 est l'un des produits les plus véloces du catalogue de Netgear.

À propos de l'interface Web

Les habitués des produits Netgear ne seront pas dépaysés. Comme à son habitude, la marque utilise une interface en trois panneaux dont l'organisation est architecturée de façon logique. Sur la gauche, on trouve un menu de navigation qui permet d'accéder à chacune des rubriques. Au centre, l'interface affiche l'ensemble des paramètres sur lesquels il est possible d'agir. Enfin, la barre verticale de droite propose une aide relative à la fonction sélectionnée par l'utilisateur. Pas de temps d'attente à déplorer : dans l'ensemble, les menus de configuration qui sont proposés par Netgear se montrent réactifs.

Interface

Redirection de ports et DMZ

Parmi les nombreuses fonctions standard qui sont proposées, on remarque la présence désormais habituelle d'un module de redirection de ports. Ce dernier est d'une grande utilité lorsque le réseau local abrite un serveur (web, multimédia, p2p) qui doit rester accessible depuis Internet.

Ouverture de port

Pour simplifier les configurations, Netgear propose une série de préréglages (http, VoIP, FTP, Quake II/III, etc.). Après avoir fait son choix, il suffit de saisir l'adresse IP du serveur présent sur le réseau.

Bien sûr, le WNDR3700 n'oublie pas les paramétrages avancés. Ainsi, il est tout à fait possible de configurer une redirection personnalisée en saisissant manuellement le port ou la plage de ports, l'IP du serveur, ainsi que le protocole (UDP/TCP).

Pour se simplifier la vie, si un seul ordinateur héberge l'ensemble des serveurs qui doivent rester accessible depuis Internet, il est possible d'indiquer son l'IP dans l'option DMZ. Attention, dans ce cas, la machine n'est pas protégée par le pare-feu intégré du routeur, il est donc important de s'assurer qu'elle est équipée de protections adaptées.

Dns Dynamique

Netgear propose un service de redirection de DNS aux personnes qui disposent d'une adresse IP publique dynamique. Tout se paramètre simplement, mais le WNDR3700 propose un unique service (DynDNS.org). Même si la création d'une telle redirection est gratuite, on aurait apprécié de disposer d'un choix qui ne se limite pas à un unique fournisseur de service.

Les dyndns


Les utilisateurs avancés ont souvent besoin d'utiliser un nombre important de redirections de ports. Avec la multiplicité des services réseau (client p2p, machine Windows Home Server, client TeamSpeak, serveur FTP, etc.), il est souvent nécessaire de disposer de nombreuses redirections. Même si le WNDR3700 est un produit relativement complet, on est tout de même limité à 20 redirections de ports.

ReadyShare : partagez un disque dur USB

WNDR3700 est capable de partager le contenu d'un disque dur ou d'une clé USB. Les fichiers seront alors accessibles en réseau local ou via Internet. Inutile d'installer un outil Windows pour accéder au contenu du disque en réseau local, ici, il suffit de passer par l'explorateur de Windows ou le Finder de Mac OS (une couche Samba assure une compatibilité totale avec tous les systèmes). Autre bonne nouvelle : même si le WNDR3700 est mû par une couche Linux, il est tout de même possible d'écrire sur le disque connecté au routeur si ce dernier est formaté en NTFS. En lecture comme en écriture, le WNDR3700 supporte les disques partitionnés en FAT16, FAT32, NTFS, et Linux (EXT2 and EXT3).

Pour compléter les possibilités d'accès aux données qui sont stockées sur le support attaché au routeur depuis un ordinateur, Netgear propose un accès HTTP ou FTP. Attention toutefois, il est uniquement possible de lire et d'écrire sur le disque en FTP. En HTTP cette fois (via un navigateur Web), on peut uniquement visualiser la liste des fichiers, et lancer le téléchargement d'un élément présent dans la mémoire attachée au routeur.

Disque dur2


Droits
Pour des raisons évidentes de confidentialité et de sécurité, on attendait que Netgear propose une gestion fine des droits d'accès aux répertoires et fichiers qui sont stockés dans le disque dur. Malheureusement, à l'heure où nous écrivons ces lignes, le WNDR3700 ne propose pas de gestion d'utilisateur multiples. Pour chacune des ressources, il est uniquement possible d'autoriser le compte « Admin », ou de refuser l'accès.


Cette absence est bien dommage dans la mesure où l'une des forces d'un serveur FTP consiste justement à personnaliser les partages en fonction des comptes que l'on attribue à ses proches.

Un réseau Wi-Fi secondaire pour les invités

Cette fonctionnalité intéressera tout particulièrement les personnes qui souhaitent partager leur connexion internet sans pour autant ouvrir une porte d'accès à leur réseau domestique. Le WNDR3700 à la bonne idée d'intégrer une option qui permet de créer un second point d'accès (limité ou non). Au besoin, il est possible d'empêcher les utilisateurs de ce point « invité » d'accéder au réseau local ou à l'interface Web. Si cette option est active, il est uniquement possible d'accéder à Internet. Ce verrouillage est désactivable, mais cela a peu d'intérêt dans la mesure où le point d'accès principal sécurisé permet déjà d'accéder au réseau local. Enfin, le SSID « invité » peut être protégé par mot de passe, ou non.

Routeur invit‚


Streamez vos contenus multimédias sur le réseau local (DLNA)

Il est possible d'activer une option de streaming HD pour diffuser des vidéos hautes définitions, des photos ou des fichiers musicaux sur un réseau local.

Dlna test


Le fameux serveur s'appuie sur le protocole DLNA. Il diffuse uniquement les contenus (audio, vidéo, photo) qui sont stockés dans l'espace connecté au port USB du routeur (clé USB ou disque dur). L'idée de proposer un tel service est bonne, mais on regrette l'absence d'une option qui permette de sélectionner les répertoires à partager. Si le serveur DLNA est activé, il stream l'intégralité du volume attaché en USB, ce qui entraine un certain degré de confusion sur le client DLNA (ordinateur, box, téléviseur) si de nombreux fichiers multimédias « indésirables » sont placés à la racine. D'autre part, la stabilité du serveur ne semble pas être exemplaire. Lorsque nous avons tenté de lui soumettre un grand nombre de fichiers, ce dernier a provoqué des blocages de l'interface Web qui nous ont obligés à redémarrer le routeur.

Conclusion

Sur le papier, le routeur de Netgear avait tout pour plaire. L'appareil est équipé d'un processeur puissant et propose de nombreuses fonctionnalités annexes grâce à la présence d'une prise USB implantée à même le routeur. La promesse commerciale est claire : Netgear propose un routeur doté d'une interface Wi-Fi à haut débit capable de partager des fichiers aussi bien sur le réseau local que via Internet. Malheureusement, lorsqu'on passe par une phase de pratique, les choses se gâtent.

Tout d'abord, alors que nous avons choisi une carte Wi-Fi dual band de marque identique pour le PC distant, nous avons pu constater qu'a 12 mètres de distance (l'éloignement est loin d'être excessif), les débits s'effondrent littéralement (voir tests techniques en fin de dossier). Si ce point est déjà rédhibitoire pour un appareil de ce type, la seconde fonctionnalité qui est mise en avant par le constructeur s'avère également très décevante.

En effet, si le partage USB fonctionne relativement bien, il est tout de même regrettable que la gestion des droits soit aussi peu aboutie. Avec le firmware actuel, il est impossible de gérer finement les autorisations d'accès si la ressource (clé USB ou disque dur) doit être partagée avec plusieurs utilisateurs. En bref, si la réputation de l'équipementier est plutôt bonne, le WNDR3700 marque une rupture dont on se serait bien passé. On attendait vraiment plus de la part de Netgear.

Les plus

  • Appareil robuste et véloce
  • Nombreuses fonctionnalités

Les moins

  • Wi-Fi très décevant
  • FTP mono utilisateur
  • Pas de notice en français
  • Instabilités du serveur DLNA

Routeur Netgear WNDR3700

Les routeurs Wi-Fi n

Moyen

  • Prix
  • fonctionnalités
  • Portée Wi-Fi

Vous aimerez aussi

Article du Vendredi 10 Septembre 2010 par Paul-Emile Graff

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Budget

MaxiCompte
MaxiCompte : Gérez et prévoyez votre budget gratuitement !
EverNote
Evernote 4 : Gérer des notes textuelles et manuscrites !
BankPerfect
Bank Perfect : Gestionnaire de comptes bancaires gratuit !
Money 2005 Suite Financière
Gestion de budget facile d'utilisation
ImprimChèques
ImprimChèques : Compléter et imprimer vos chèques facilement !
Grisbi
Gerer sa comptabilité personnelle
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité