Webspark lance Neospark outil de gestion de contenu en ASP

Par Ariane Beky
le 19 septembre 2001 à 00h00
0

A l’occasion du salon Networld+Interop 2001, Webspark Interactive présente son outil de gestion de contenu à destination des agences web.

A l'occasion du salon Networld+Interop 2001, Webspark Interactive présente son outil de gestion de contenu à destination des agences web.

La société suisse Webspark Interactive lance son nouvel outil de gestion de contenu baptisé Neospark.

Fournisseur d'applications hébergées (ASP), Webspark souhaite avec cette solution répondre aux besoins d'interactivité des petites et moyennes agences web et de leurs clients.

Pour les responsables de Webspark, cette cible n'aurait à l'heure actuelle que trois possibilités pour modifier le contenu d'un site Internet : mettre en place une plate-forme de développement, créer une application propriétaire, ou encore assurer la gestion manuelle des modifications.

Les deux premières solutions exigent un investissement lourd et des compétences techniques avancées. Tandis que la troisième option semble peu fiable et contraignante.

Webspark a donc opté pour une autre solution, et a conçu Neospark un outil «simple» destiné à satisfaire les besoins de gestion de contenu des professionnels du Net et de leurs clients non techniciens.

Les concepteurs de Neospark mettent en avant la facilité d'intégration du produit, la gestion avancée des utilisateurs (hiérarchisation des droits et paramétrage linguistique), l'interface client/agence personnalisable, l'édition simplifiée grâce à la modification des contenus par éditeur HTML ou interface Word, et enfin la «traçabilité» des interventions. Ceci pour les agences.

Les clients des agences web peuvent de leur côté réaliser «sans difficultés» des modifications sur le site web concerné et ainsi réduire les coûts de maintenance technique.

La solution Neospark est disponible en mode ASP. Les tarifs et fonctionnalités de la solution sont présentés à Paris au Salon Networld+Interop depuis mardi jusqu'au 20 septembre 2001, Pavillon ASP.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top