Aiko Chihira, l'hôtesse androïde selon Toshiba

Vidéo : Aiko Chihira est une jeune hôtesse capable de communiquer en langue des signes japonaise. Accessoirement, elle est aussi un robot.

T'as de beaux yeux tu sais ? Melle Aiko Chihira fait les belles heures du stand de Toshiba au Ceatec, où elle accueille, sans jamais se départir de son calme, les visiteurs qui la mitraillent de flashs. Si elle prend le temps d'accorder un regard à tout le monde, sa conversation reste cependant limitée : quelques gestes un brin saccadés exécutés en langue des signes japonaise et de rares phrases qu'on sent apprises par coeur. Les visiteurs semblent lui pardonner cette relative froideur : après tout, Aiko est un robot.

Développé par Toshiba en collaboration avec le département robotique de l'université d'Osaka, cet androïde brille par son visage, finement animé de façon à coller le plus possible à une figure humaine. 43 moteurs travaillent de concert pour que lèvres, yeux et paupières bougent de la façon la plus naturelle qui soit. Un point essentiel d'après ses concepteurs : pour qu'Aiko puisse remplir les missions d'accueil ou d'accompagnement dont elle sera chargée à terme, il convient en effet que son apparence la fasse facilement accepter par des humains.

Plus tard viendra le développement d'une véritable capacité conversationnelle, mettant à profit les dernières avancées en matière de synthèse et de reconnaissance vocale. Aiko, qui devra également apprendre à assouplir les mouvements de ses bras, devrait selon Toshiba entrer en fonction aux alentours de 2020.

Modifié le 08/10/2014 à 04h52
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic