Espace membre :
flechePublicité

// Test du Galaxy S3 mini : petit, mais costaud ?

Partager ce dossier

Publié par Paul-Emile Graff le Jeudi 29 Novembre 2012

Introduction

La gamme Galaxy de Samsung n'en finit plus de s'étendre. Après le géant « Note 2 », l'appareil photo sous Android « Galaxy Camera » et les multiples modèles de tablettes, c'est au tour du Galaxy S3 mini de pointer le bout de ses pixels. Cette fois, Samsung rame à contre-courant du Note 2. Si l'on en croit son nom, ce nouveau Galaxy mise tout sur la compacité. De quoi séduire les réfractaires des diagonales de 4.6 pouces et plus ? On peut également se questionner sur l'appellation « Galaxy S3 ». Le ramage est-il à la hauteur du plumage ? Ce test vous permettra d'y voir un peu plus clair !

Samsung Galaxy S III mini
Caractéristiques principales
Système d'exploitation Android 4.1.1 (Jelly Bean)
Processeur / Fréquence Dual coeur @1 GHz
Mémoire / Stockage 8 Go de mémoire interne.
Extensible via micro SD (jusqu'à 32 Go)
1 Go de RAM
Technologie d'écran et définition Ecran Super AMOLED 4"
d'une définition de 480 x 800 pixels
Appareil photo 5 mégapixels autofocus + flash LED
Webcam VGA frontale VGA
NFC SIM centric (en option)
GPS Oui
Radio FM Oui, avec système RDS
Batterie 1500 mAh lithium-ion
Dimensions 63 x 121,55 x 9,9 mm
Poids 120g (avec batterie)

Galaxy S3 mini



Design et composants retour au sommaire

Côté design le Galaxy S3 mini reprend les lignes arrondies de son grand frère. Pas de changement non plus du côté des matériaux : la coque arrière ainsi que le pourtour simili chromé sont toujours constitués de plastique. Mini oblige, les mensurations subissent une cure d'amaigrissement. Par rapport au Galaxy S3, la version mini perds 15 mm hauteur, et 7.6 mm en largeur. En revanche, il n'est pas question de battre des records d'épaisseur : de 8.6 mm pour le Galaxy S3, on passe à 9.9 mm pour le Galaxy S3 mini.



Comme on pouvait s'en douter, l'écran 4 pouces (contre 4.8 pour le S3) Super AMOLED fait l'impasse sur la HD. Cette fois, Samsung propose une définition de 480 x 800 pixels, ce qui correspond à ce qui était proposé sur les haut de gamme Android à l'époque des Nexus One et autres HTC Desire. La densité de pixels est de 235 points par pouces, contre 306 ppp pour le Galaxy S3, ou 326 ppp pour les iPhone 4/4S/5.

La définition n'est pas très élevée, ce qui a pour conséquence d'accentuer le défaut lié à la matrice PenTile Super AMOLED. En regardant l'écran de près, on distingue les pixels, mais à l'usage, cela n'entraine aucune gêne. Mobile en mains, le rendu reste propre et l'angle de vision est excellent.

Iphone5VS galaxys3mini resize

De gauche à droite : Retina (iPhone 4,4S et5), puis, écran du Galaxy S3 mini


Le Galaxy S3 mini est-il si mini que cela ? Comparé à un Galaxy S3 (4.8 pouces), cette appellation peut éventuellement se justifier. En revanche, à titre de comparaison, la surface d'affichage de ce smartphone est quasi égale à celle de l'iPhone 5. Un pied de nez à Apple ? L'écran du S3 mini mesure 8.6 cm de haut, contre 8.85 cm pour l'iPhone 5. En largeur le Galaxy S3 mini surpasse l'iPhone 5 de 2 mm (5 contre 5.2 cm). Certes, la densité de pixels de l'iPhone 5 reste bien supérieure à celle du Galaxy S3 mini.

Iphone 5 et galaxy s3 mini

Galaxy S3 mini : pas si mini que cela. Ici, face à l'iPhone 5


Même si cette version mini emprunte son nom au Galaxy S3, les spécifications techniques ont été franchement revues à la baisse. Ici, le processeur quadri cœur cadencé à 1.4 GHz cède sa place à un SoC double cœur cadencé à 1 GHz. La quantité de RAM reste inchangée (1 Go), mais la mémoire de stockage subit également une cure d'amaigrissement, passant à 8 Go (contre 16 ou 32 Go avec le Galaxy S3).



Pour ce qui est des commandes, Samsung propose deux uniques boutons. Le premier permet d'allumer le téléphone tandis que le second est dédié au réglage du volume. Aucune touche n'est dédiée à l'APN.

Côté interfaces filaires, le Galaxy S3 mini est équipé d'une unique prise micro USB incompatible avec notre adaptateur MHL. La sortie HDMI ne semble pas avoir été prévue. Nous avons interrogé Samsung pour en savoir plus, et sommes en attente de leur réponse.

Le Galaxy S3 mini est compatible avec les réseaux GSM 850 / 900 / 1800 / 1900 MHz et HSDPA (3G+) 900 / 1900 / 2100 MHz. Il est également équipé d'une puce Bluetooth 4.0 et de circuits Wi-Fi 802.11 a/b/g/n et GPS. Le Galaxy S3 mini testé n'est pas équipé de NFC, mais Samsung précise qu'une version NFC est également disponible.

Interface : Samsung imprime sa marque retour au sommaire

Sorti de la boite, le Galaxy S3 mini est équipé d'une version 4.1 d'Android (Jelly Bean). Il ne faut pas compter trouver une version épurée d'Android comme sur Galaxy Nexus ou Nexus 4. Sur le plan visuel, l'interface est similaire à celle du Galaxy S3. La transition entre les différents bureaux virtuels est agrémentée par un effet de perspective plutôt réussi. De plus, le fond d'écran reste visible lorsqu'on ouvre le menu des applications et Widgets. Samsung ajoute également quelques Widgets supplémentaires (horloge, météo, planches contact, bloc note, calendrier).

Screenshot 2012 11 26 14 51 24
Test Galaxy S3 mini
Test Galaxy S3 mini

Interface du Galaxy S3 mini


Par rapport à la version native d'Android, la surcouche améliore l'accès aux interfaces sans fil : des touches d'activation et désactivation font leur apparition sur la partie supérieure du volet de notifications.

Internet retour au sommaire

Les caractéristiques du Galaxy S3 mini s'approchent de celles du Galaxy S2. Le surf était irréprochable sur l'ancien fer de lance de Samsung, il l'est tout autant sur Galaxy S3 mini.

Screenshot 2012 11 27 15 55 07

Affichage en mode paysage.


Sorti de la boite, le Galaxy S3 mini est équipé non pas d'un, mais de deux navigateurs Web. L'ancien « navigateur » d'Android est accompagné d'une version mobile de Google Chrome. Sur Galaxy S3 mini, ces deux programmes offrent d'excellentes performances. Fluidité au top, chargements éclair : difficile de faire mieux. Seule la résolution d'écran limitée vient nous rappeler que nous sommes en présence d'un terminal d'entrée de gamme.

Screenshot 2012 11 26 11 11 24
Screenshot 2012 11 26 11 11 46
Screenshot 2012 11 26 11 15 56

Affichage en mode portrait, et menu des options.


« Navigateur » fait l'impasse sur les capacités de synchronisation avec Chrome desktop, donc, mais en contrepartie, on gagne le mode plein écran. Dans les deux cas, on apprécie la présence des modes « affichage bureau » et « navigation privée ». Du tout bon.

Test Galaxy S3 mini

Gestionnaire d'onglets.


Multimédia retour au sommaire

Que ce soit sur smartphone ou tablette, Samsung nous a habitués à disposer d'une compatibilité vidéo quasi totale. Mauvaise nouvelle, le Galaxy S3 mini fait exception à la règle. Le packaging du produit est clair : contrairement aux S2 et S3, ce nouveau smartphone fait l'impasse sur la certification Divx. Dans la pratique, la plupart des Divx et autres MKV se lisent de façon fluide… sans son.

Test Galaxy S3 mini

MKV et Divx : il faut souvent passer par un lecteur tiers pour disposer du son.


En revanche, Samsung a fait l'effort d'intégrer une couche DLNA qui fonctionne à la perfection, y compris en 720 et 1080p ! Détail amusant : lorsqu'on affiche un Divx ou un MKV sur un téléviseur via DLNA, le son est bien présent, alors que ce n'est pas nécessairement le cas côté téléphone. À noter également que le DLNA peut aussi être utilisé pour diffuser des photos ou des pistes audio sur un appareil compatible.

Test Galaxy S3 mini
Test Galaxy S3 mini
Screenshot 2012 11 26 14 37 57

Un lecteur audio efficace.


Côté audio, Samsung signe un sans-faute. Le tandem lecteur / casque intra se montre particulièrement efficace. Bien que les basses soient généreuses, les médiums et les aigus parviennent tout de même à s'exprimer pleinement. Autre point fort : les réglages par défaut sont complétés par 12 profils pré configurés classés par genre.


Test Galaxy S3 mini
Test Galaxy S3 mini
Test Galaxy S3 mini

Des réglages en pagaille !



Si tout cela venait à ne pas suffire, il est possible d'agir manuellement sur 7 courbes de tonalité complétées par 5 courbes d'effet. Le lecteur audio de Samsung est compatible avec les formats MP3, AMR, AAC, AAC+, eAAC+, WMA, OGG, FLAC. De plus, ce dernier est complété par un tuner FM. Difficile de faire mieux dans le domaine.

Screenshot 2012 11 26 14 49 57

Tuner FM.


Jeux vidéo retour au sommaire

Si le Galaxy S3 semble être compatible avec la majorité des jeux, les performances ne sont pas toujours au rendez-vous. Les « gros » titres 3D manquent souvent de fluidité. Pourtant, Antutu Benchmark indique que le mobile est équipé d'un GPU de type Mali 400 MP, tout comme le Galaxy S2. Autre différence par rapport à l'ancien haut de gamme Samsung : les temps de chargements des niveaux sont nettement plus longs sur Galaxy S3 mini. On s'attendait clairement à mieux.



Sur le Galaxy S3 mini, les jeux vidéo ne sont pas à leur aise.


Capture photo et vidéo retour au sommaire

Le Galaxy S3 mini est équipé d'un capteur photo de 5 mégapixels. L'optique de 4 mm (focale réelle) ouvre à f:2.76. Le smartphone capture des photos d'une définition de 2560 x 1920 pixels (environ 4.9 mégapixels effectifs). Le résultat est correct, y compris en condition de faible luminosité. De plus, même si l'on observe un léger bruit chromatique, le phénomène reste parfaitement maitrisé. La faible montée en sensibilité en mode automatique (50 ISO) contribue à ces bonnes performances.

Galaxy S3 mini 2012 11 19 14 07 59 resize
Capture d'écran 2012 11 27 à 10.37.05


Même si le Galaxy S3 mini s'en sort plutôt bien, le parallèle avec le Galaxy S2 est inévitable. Rappelons qu'à l'heure actuelle, seuls 10 euros séparent les deux terminaux. L'ancien haut de gamme de Samsung est équipé d'un APN de 8 mégapixels. Cet avantage lui permet de capturer plus de détails que le Galaxy S3 mini. Au final, le Galaxy S2 sorti un an et demi plus tôt remporte aisément la manche.

Image: 1/5 | Lancer le diaporama
 
 
 
Photos comparatives. À gauche : Galaxy S3 mini. À droite, Galaxy S2
Photos comparatives. À gauche : Galaxy S3 mini. À droite, Galaxy S2
Photos comparatives. À gauche : Galaxy S3 mini. À droite, Galaxy S2
Photos comparatives. À gauche : Galaxy S3 mini. À droite, Galaxy S2
La résolution de 5 mégapixels montre ses limites sur les arrière plans.

Photos comparatives. À gauche : Galaxy S3 mini. À droite, Galaxy S2.


Même constat en vidéo. Si le Galaxy S3 produit des vidéos fluides, la netteté n'est pas au rendez-vous. Cette fois encore, le Galaxy S2 se montre nettement plus performant.



Performances et autonomie retour au sommaire

Le Galaxy S3 mini est équipé d'un processeur double cœur cadencé à 1 GHz. Pour situer ce terminal face à la concurrence, nous avons effectué une série de tests. Commençons par le processeur…

LinPack

LinPack est un benchmark qui évalue la puissance brute du processeur. Le résultat est exprimé en millions d'opérations en virgules flottantes par secondes (MFLOPS). Par rapport à Benchmark Pi, le principal avantage réside dans la possibilité d'effectuer des tests multithreadés (si processeur à cœurs multiples).

Que ce soit en test multi ou mono threadé, le Galaxy S3 mini se fait battre par le Galaxy S2. Bien qu'il soit équipé d'un SoC double cœur, le HTC One S domine largement la manche côté Android. Le score de l'iPhone 5 reste toujours sujet à caution en raison de l'environnement différent (iOS), et de l'architecture particulière du processeur A6.


Linpack mono thread (le résultat le plus grand est le meilleur)



Linpack multi thread (le résultat le plus grand est le meilleur)


Geekbench 2

Geekbench 2 réalise plusieurs tests sur le processeur (calculs entiers et virgule flottante), ainsi que la mémoire. Il délivre un score général que nous reprenons dans notre graphique. Cette fois, le score du Galaxy S3 mini est trois fois inférieur à celui du Galaxy S3. Plus gênant, le mini se fait encore et toujours distancer par le Galaxy S2.


Geekbench 2 (le résultat le plus grand est le meilleur)


Sunspider

Place au Web avec Sunspider, le benchmark JavaScript des auteurs du moteur de rendu HTML Webkit (Safari, Chrome...). Cette fois, le Galaxy S3 mini endosse la place peu enviable de dernier mobile du comparatif. Heureusement, cet indicateur n'est pas confirmé par la pratique, le confort de surf étant excellent sur Galaxy S3 mini.


Sunspider (le plus petit résultat est le meilleur)


GL Benchmark (Off Screen)

GL Benchmark évalue les performances graphiques du terminal. Une fois de plus, le Galaxy S3 mini finit sa course en queue de peloton. La pratique confirme ces résultats : les « gros » jeux 3D ne sont pas vraiment à leur aise sur Galaxy S3 mini.



GL Benchmark (le résultat le plus grand est le meilleur)


Autonomie

Une fois n'est pas coutume, le test d'autonomie vidéo confirme l'une des qualités de ce Galaxy S3 mini. Même si l'on n'atteint pas les sommets des iPhone 5 et autres Galaxy S3, cette version mini s'en sort plus qu'honorablement en parvenant à tenir éveillé 9h15 d'affilée en lisant un fichier MP4 H264. De plus, la faible puissance se transforme aussi en avantage avec l'autonomie en veille. Le mobile se montre particulièrement endurant en utilisation classique. Un excellent point, donc.


Autonomie vidéo (Wi-Fi activé, écran et son sur une valeur médiane)


Conclusion retour au sommaire

Galaxy S3 Mini
À la lumière du test, il apparait que ce Galaxy S3 mini n'a de Galaxy S3 que le nom. En réalité, nous avons plus affaire à une sorte de Galaxy Ace 2 recarossé pour l'occasion.

Certes, on se doute bien qu'à 350 euros libre d'abonnement, cette version mini ne saurait rivaliser avec le porte-drapeau de Samsung. En revanche, on pouvait s'attendre à un niveau de prestations équivalentes, voire légèrement supérieures à celles du fameux Galaxy S2 sorti en juin 2011 (1 an et demi tout de même). Rappelons qu'à l'heure actuelle, seuls 10 euros séparent le S3 mini de l'excellent Galaxy S2. Et que dire du Nexus 4 4.7 pouces quadri cœur vendu entre 300 et 350 euros, même s'il souffre encore d'une pénurie ?

Par rapport au Galaxy S2, l'APN passe de 8 à 5 mégapixels, la certification Divx n'est plus, et les performances s'avèrent décevantes avec les jeux vidéo.

Le mobile cumule tout de même un certain nombre d'atouts. Sa finition est soignée, l'interface est fluide, les capacités audio sont bien là et la navigation Web s'exécute sans le moindre accroc.

En conclusion, le Galaxy S3 mini est loin d'être un mauvais smartphone, mais on s'attendait à mieux. À moins que son design constitue votre critère de choix, il est recommandé de lorgner du côté de valeurs sûres telles que le Galaxy S2, par exemple, ou faire un tour du côté du Play Store pour vérifier la disponibilité du Nexus 4.

Les plus

  • Design et finition
  • Bonne autonomie !
  • Lecteur audio embarqué
  • DLNA intégré / Jelly Bean

Les moins

  • Puissance limitée
  • Rapport qualité prix
  • Pas de certification Divx

Samsung Galaxy S3 mini

Smartphone Android

Assez bon

  • Fonctionnalités
  • Ergonomie
  • Autonomie
  • Puissance


Logo Jelly Bean

Vous voulez en savoir plus ?

Retrouvez notre article sur Android 4.1 (Jelly Bean) qui décrit plus dans le détail le système d'exploitation mobile qui gère ce smartphone.


Vous aimerez aussi

Article du Jeudi 29 Novembre 2012 par Paul-Emile Graff

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
598,99 €
à partir de
199,00 €
à partir de
110,40 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Editeurs audio

Audacity
L'enregistreur et éditeur audio libre désormais en version 2!
mp3DirectCut
Edition de MP3 sans conversion au format .wav
FL Studio
Logiciel de création musicale.
MP3Gain
Ajutster le gain pour jouer tous vos MP3 au même volume
MAGIX Music Maker MX
Créez votre propre musique
Sound Forge
L'essentiel pour ripper, éditer des fichiers WAV, MP3, WMA

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité