le mercredi 22 juillet 2015

Intel Compute Stick : un PC complet dans une clé !

C'est en fin d'année dernière, lors de l'IDF (Intel Developer Forum), son salon annuel regroupant les développeurs et autres analystes, qu'Intel montrait le Compute Stick. Un ordinateur complet, avec processeur Intel, de la taille d'une (grosse) clé USB !

Le Compute Stick est disponible depuis peu dans le commerce, l'occasion de nous pencher sur cet ordinateur Windows... un rien original ! Car si la taille ne fait pas tout, on peut légitimement s'interroger sur les aptitudes d'un tel système.

0221000008113728-photo-intel-compute-stick9.jpg


Compute Stick : tour du propriétaire


Le Compute Stick se présente comme une très grosse clé USB, un peu plus grande qu'un briquet. L'objet est en plastique noir avec un revêtement brillant pour sa partie supérieure. Et le constructeur n'a pas choisi les meilleurs plastiques, loin s'en faut. On retrouve une prise HDMI 1.4a, un connecteur USB 2.0 pleine taille, un connecteur micro-USB pour l'alimentation électrique, un lecteur microSD, une diode bleue et un bouton de mise en route.

01ef000008113710-photo-intel-compute-stick10.jpg


A l'instar du Chromecast de Google, le Compute Stick se branche en HDMI à un téléviseur ou un moniteur. Intel livre évidemment une rallonge femelle HDMI pour les écrans qui ne s'accommoderaient pas des dimensions plantureuses de son stick. Et comme la Chromecast, le Compute Stick doit être alimenté électriquement, le port HDMI ne véhiculant pas de courant (MHL où es-tu ?). Petite déception toutefois, si votre TV comporte un port USB, il est peu probable que celui-ci suffise à alimenter le Compute Stick, qui réclame une alimentation de 2 ampères. A cet effet, Intel ajoute donc un adaptateur secteur externe.

01ef000008113720-photo-intel-compute-stick5.jpg


Compute Stick : un vrai PC complet


Au cœur du Compute Stick, on retrouve un processeur Intel à architecture x86. Ce n'est guère surprenant de la part du fondeur, mais cela reste une belle prouesse. Alors bien sûr, vu l'encombrement de l'engin, il ne faut pas compter sur un Core i7 ni même un Core M. Non, le Compute Stick est armé d'un simple Atom. C'est de suite moins sexy dit comme ça mais... si ça fait le job ?

01ef000008113714-photo-intel-compute-stick2.jpg


Le processeur Intel est un Atom Z3735F de génération Baytrail initialement destiné aux smartphones et tablettes. Il est cadencé à 1,33 GHz avec un Turbo à 1,83 GHz. La puce est tout de même quadri-cœurs et embarque un circuit graphique intégré. Bien que cet Atom ne soit pas censé consommer plus de 2 Watts, il chauffe, et le fondeur a donc réussi à faire entrer un ventilateur dans son Compute Stick. Celui-ci n'est pas franchement bruyant, mais il pourra se faire remarquer dans une pièce relativement calme.

01e5000008115170-photo-intel-compute-stick-cpu-z.jpg

Un Atom Z3735F au coeur du Compute Stick


A l'inverse de ses NUC, du nom des PC compacts de type barebone, le Compute Stick est livré complet. Il intègre 2 Go de mémoire vive DDR3-1333 et un disque eMMC de 32 Go, extensibles via le lecteur microSD à la norme SDXC 3.0 (128 Go maximum). Visiblement signé Kingston, le disque eMMC de 32 Go n'est pas des plus rapides, nous y reviendrons. Wi-Fi et Bluetooth sont évidemment au programme des réjouissances, l'un, selon la norme i802.11b/g/n, l'autre, en Bluetooth 4.0. Petite surprise au passage, le Wi-Fi n'est pas géré par une puce Intel, la marque de Santa-Clara ayant préféré un composant tiers de marque Realtek.

L'autre différence avec les NUC, c'est que le Compute Stick est livré avec une version de Windows préinstallée. Histoire de ne pas faire exploser les coûts, Intel nous propose un Windows 8.1 avec Bing (une version Ubuntu du Compute Stick est dans les tuyaux, mais avec 1 Go de mémoire et 8 Go de stockage eMMC), hélas, en version x86 c'est-à-dire 32 bits. A noter, que celle-ci est éligible à la mise à jour gratuite vers Windows 10.

01f4000008115372-photo-intel-compute-stick-windows-8-1-bing-about.jpg

Windows 8.1 avec Bing

Modifié le 14/02/2018 à 17h47
Commentaires