le mardi 27 mars 2018

Android serre les vis sur les OS rootés

C'est une petite révolution pour les amateurs des systèmes d'exploitation rootés : désormais, Android n'autorisera plus l'utilisation de ses applications « maison » sur les téléphones dont l'OS a été modifié.

Gmail, Google Maps, Google Play Music et surtout le Google Play Store : toutes ces applications seront désormais hors de portée des utilisateurs ayant choisi des versions non officielles d'Android.

Android rooté : c'est la fin de la loi de la jungle !


Pour utiliser des applications Google sur votre téléphone, votre système d'exploitation devra désormais montrer patte blanche. Lors du lancement, les applications Gmail, Google Maps, Hangouts, Duo et Google Play Music vérifieront désormais la version d'Android installée sur votre téléphone. Si elle est ultérieure au 16 mars 2018 (date à compter de laquelle toutes les versions officielles d'Android sont certifiées), les applications se lanceront normalement. Mais si ce n'est pas le cas, vous ne pourrez pas les utiliser tant que vous ne vous serez pas mis en règle côté système d'exploitation. Concrètement, il faudra obligatoirement faire la mise à jour ou, cas plus délicat, abandonner votre OS rooté voire votre téléphone si Google ne l'a pas certifié.

Cette nouveauté sera un vrai casse-tête pour ceux qui aiment expérimenter avec leur système d'exploitation et ceux qui ont choisi d'installer un système d'exploitation rooté en connaissance de cause, car pour telle ou telle raison, une application dont ils souhaitent se servir n'a pas reçu l'aval de Google dans le cadre du programme Google Play Protect.

00fa000002676506-photo-facebook-android.jpg


Android : certains appareils ne pourront plus gérer les applications Google, à moins que...


Mais on parle aussi d'appareils pour lesquels Google a toujours refusé de fournir une version officielle d'Android, comme les tablettes Fire d'Amazon. C'est aussi le cas de petites marques de téléphones fabriqués en Chine, pour lesquelles, faute de marché suffisant, Google ne fait pas l'effort de certifier l'OS tout simplement.

Néanmoins, pour les développeurs, une solution existe. Pour utiliser un OS modifié, il est possible de faire une demande en utilisant son Android ID. Mais rien ne garantit que ça marche, et on ne sait pas sur quels critères Google va juger si tel ou tel appareil est éligible.

Modifié le 27/03/2018 à 17h24
Commentaires