Espace membre :
flechePublicité

// Baladeurs MP3 : 4 modèles tactiles en test

Partager ce dossier

Publié par Stéphane Ruscher le Mercredi 24 Mars 2010

Samsung YP-R1 R'Mix


Samsung n'en est pas à son premier baladeur tactile. Le constructeur avait notamment sorti le remarqué P3, dont le YP-R1 est une évolution de plus petite taille, mais ne sacrifiant pas sur les fonctionnalités. Le baladeur est disponible en version 8 Go (99 euros) ou 16 Go (149 euros), un positionnement effectivement plus proche d'un iPod nano que d'un iPod Touch.

Déballage et premiers contacts


Comme avec le R'Play (ou YP-R0), Samsung semble se montrer assez généreux avec le R'Mix. Dans la petite boite cartonnée, semblable à celle du R'Play, on trouve un câble USB propriétaire et une paire d'écouteurs mais pas n'importe quelle paire d'écouteurs, puisque ce sont des semi intra auriculaires, semblables à ceux fournis avec le Creative Zen X-Fi 2. Le baladeur offre une robe semblable à celle du R'Play, et proposée dans les mêmes coloris : une version entièrement noire assez neutre, et une version rose et blanche, plus féminine.

Samsung YP R1 dessus
Samsung YP R1 perspective


En revanche, le baladeur affiche des dimensions nettement plus petites, l'approchant davantage d'un iPod nano que de l'iPod Touch, format du P3. La finition du baladeur est là encore remarquable : de l'aluminium sur toute la surface à l'exception des tranches et des deux boutons matériel en façade. Contrairement au R0, le R1 ne propose en revanche aucun slot Micro SD.

Samsung YP R1 port usb


Ergonomie et interface


Bizarrement, alors que la disposition du logo Samsung et des boutons laissent présager une interface en mode portrait, c'est le mode paysage qui domine l'interface du R0, plus exactement une variante en mode paysage de l'interface du P3. On retrouve donc le « bureau » étendu sur 3 écrans, qui peut accueillir des icônes mais aussi des widgets. Les icônes permettent d'accéder aux principales fonctionnalités du baladeur : musique, vidéos, photos… Les widgets offrent quant à eux des fonctionnalités annexes (que l'on évoquera plus tard) ainsi que des raccourcis vers plusieurs fonctionnalités comme le réglage de la luminosité, l'indication de l'autonomie ou la lecture directe de la musique. Certains sont juste là pour faire jolis, à moins que vous voyiez une quelconque utilité à Monsieur Pain d'Épices sur votre écran d'accueil. Tout ceci résume bien l'esprit de l'interface qui est quand même assez « bling bling ». En revanche, le côté personnalisable est intéressant : on peut complètement réarranger les trois écrans à sa sauce et ajouter le fond d'écran de son choix.

Samsung YP R1 menu
Samsung YP R1 menu 2


L'ergonomie du baladeur peut être qualifiée de bonne dans les grandes lignes. Deux points sont particulièrement appréciables : l'écran est capacitif et l'interface fait preuve de réactivité dans l'ensemble. En d'autres termes, on ne passera pas son temps à répéter en vain les mêmes opérations. Seul défaut : on aura facilement tendance à actionner une des icônes en voulant faire défiler l'écran vers la gauche ou la droite. En outre, sur certaines parties de l'interface, on atteint les limites de la petite taille de l'écran du R1.

Musique


Comme le R0/R'Play, le R1/R'Mix affiche une prise en charge audio quasi parfaite : MP3, WMA, AAC, WAV, Ogg et FLAC ! Difficile de faire plus complet… Pas de problème non plus au niveau transfert de la musique, du moins sur le papier : le baladeur est compatible MSC et MTP : on pourra donc transférer sa musique par glisser/déposer quelque soit le système d'exploitation ou utiliser Windows Media Player pour synchroniser sa musique.

La navigation dans la bibliothèque est agréable et réactive. On notera une tentative d'interface à la CoverFlow pour la sélection d'un album et un écran de lecture joli, informatif et permettant d'accéder simplement aux options de lecture via un menu contextuel. Bref, un fonctionnement très proche de celui du Zen X-Fi 2 à deux exceptions près : l'interface répond instantanément et on dispose de touches matérielles pour régler le volume. Celles ci fonctionnent également, Ô joie, lorsque le baladeur est verrouillé. Incroyable, non ?

Samsung YP R1 musique
Samsung YP R1 now playing


Quid de la qualité du son ? Tout d'abord, il faut applaudir, comme pour Creative, l'intégration d'écouteurs semi intras d'une qualité plus que correcte. Ceux ci offrent d'ailleurs un son assez semblable à ceux du Zen X-Fi 2, avec des basses un tantinet trop prononcées, mais des aigus un peu plus clairs. Si le son de base, qui nous a paru tout à fait correct avec une paire d'écouteurs plus haut de gamme, vous paraît trop plat, vous pourrez l'égayer par les effets DNSe du constructeur. Ceux ci ne produisent pas de résultats aussi ébouriffants que les BBE de Cowon, mais on appréciera la possibilité d'effectuer ses propres réglages en plus des présélections proposées.

Terminons la partie musique sur une petite originalité qui donne au R'Mix son nom : un module Beat DJ qui permet, selon Samsung, de transformer son baladeur en platine pour remixer ses morceaux. Voilà pour la théorie. Pour la pratique, il s'agit d'un gadget totalement inintéressant, peu précis et qui ne vous amusera pas plus de 5 minutes, le temps d'avoir fait le tour de ses maigres possibilités : scratcher un disque virtuel, appliquer certains effets (filtre, reverb, flanger…) et déclencher des samples ridicules. Bref, un joli argument marketing sur la boite, mais n'achetez surtout pas le R'Mix pour cette fonctionnalité !

Samsung YP R1 dj
]

Vidéo et photos


Du côté de la vidéo, Samsung fait à nouveau un sans faute sur les formats pris en charge : le baladeur est certifié DivX et permet en outre de lire les fichiers XviD, WMV, MPEG4, ASF, AVI et H.264 sans réencodage… à condition de ne pas dépasser la résolution de 640x480. Que dire de la lecture vidéo, sinon que l'écran affiche un rendu de couleurs naturellement en dessous de l'écran AMOLED du Cowon S9, mais moins terne que celui du Zen X-Fi 2 ? Sans doute que sa petite taille est un peu juste. On trouvera, au niveau des options de lecture, un mode mosaique permettant de zapper facilement entre les « chapitres » de la vidéo en cours de lecture et un accès rapide au réglage de la luminosité et des effets DNSe. Une sortie TV est également possible, via un câble disponible séparément. Rien à signaler du côté des photos : on trouve un affichage en mosaïque, une fonction diaporama avec 3 types de transitions différents (rendez vous compte !) et la possibilité d'utiliser une photo en fond d'écran.

Samsung YP R1 video
Samsung YP R1 photos


Fonctionnalités annexes


Le R1 propose des fonctionnalités annexes complètes mais à l'intérêt variable. Commençons par les bons points. Le tuner FM est le meilleur que l'on ait pu voir dans ce comparatif puisqu'il a absolument tout : une qualité de réception satisfaisante, une interface à base de bouton tactile encore plus pratique que celle du Cowon S9 car plus réactive, une prise en charge RDS pour l'affichage du nom des stations (sauvegardées lors de l'enregistrement de présélections) et, cerise sur le gâteau, l'enregistrement des stations au format MP3 ! Ajoutez à cela un look « chaîne hi fi » des plus réussis et vous obtenez un sans faute sur ce composant ! Il en va de même pour le dictaphone. Pas de quoi s'extasier devant mais il fonctionne et bénéficie d'une interface rétro à la manière de celui de l'iPod Touch. Dans les deux cas, on notera, lors de la lecture des enregistrements, une interface « cassette audio » fleurant décidément bon les années 80.

Samsung YP R1 tuner
Samsung YP R1 dictaphone


Le reste, composé des widgets « Touch Wizz » que l'on trouve également sur les téléphones du constructeur, est franchement moins indispensable : outre 4 petits jeux pas extraordinaires, on trouvera un bloc notes fonctionnant avec une technologie de reconnaissance d'écriture déplorable, un calendrier et un carnet d'adresses, et quelques gadgets dont la seule fonction est d'exister : indicateur de batterie, lampadaire pour régler la luminosité de l'écran ou encore marguerite à effeuiller. Pas de quoi fouetter un chat. Il y a d'ailleurs un chat, faisant office de mode veille pour vous endormir en musique. C'est très « mimi » et ça devrait plaire à un jeune public…

Samsung YP R1 widgets


Notre avis :


Un peu à part dans notre comparatif du fait de sa petite taille, le Samsung R'Mix est néanmoins un baladeur plutôt réussi. Certes, on passera sous silence la fonctionnalité ridicule qui lui donne son nom (le mode DJ), mais l'interface Touch Wizz hérité des téléphones tactiles du constructeur, sa compatibilité étendue et sa bonne qualité sonore en font un produit séduisant, bien fini et fonctionnel. On lui reprochera tout de même une autonomie un peu en retrait et un taux de transfert très moyen.

Les plus

  • Compatibilité audio/vidéo exemplaire
  • Interface agréable
  • Bonne qualité audio
  • Finition agréable

Les moins

  • Autonomie en retrait
  • Taux de transfert déprimant
  • Ecran un peu petit pour le tactile

Samsung R'Mix (YP-R1)

Baladeur audio/vidéo

Bon

  • Ergonomie
  • Fonctionnalités
  • Performances
  • Compatibilité



Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
10,00 €
à partir de
24,37 €
à partir de
139,23 €
à partir de
99,00 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Compilations d'utilitaires

Windows Essentials 2012
Windows Essentials enfin en version 2012 !
PE Builder (BartPE)
Utilitaire de création de CD d'amorçage.
Sysinternals Suite
Sysinternals Suite : Tous les outils Sysinternals en une compilation !
Portable Apps Suite
Portable Apps Suite : Le meilleur des Portable Apps sur une clé USB
EduClé Collège Elève
Créez votre trousse logicielle avec cette compilation de 102 programmes portables !
Framakey
Téléchargez Framakey : La suite de logiciels libres pour clé USB !

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité