Google n'est plus que le G d'Alphabet

Vidéo : Google est mort, vive Alphabet ! Le raccourci est grossier, mais le Google tel que nous le connaissions n'est plus. On vous explique pourquoi.

Google Alphabet
Les deux fondateurs de Google, Larry Page et Sergei Brin, ont annoncé hier la mise en place d'une société mère baptisée Alphabet dont le rôle est de chapeauter toutes les activités de leur groupe. Google, comme nous le connaissions jusqu'alors, est donc mort. Et c'est étonnant de voir une marque immense comme celle-ci reléguée au rang de simple filiale.

Pourquoi un tel bouleversement stratégique ?

Parce que si Google est principalement connu pour ses activités autour du Web (le moteur de recherche, Android, YouTube, Picasa…), la société développe depuis plusieurs années d'autres projets. Et ils sont nombreux.

On peut citer les objets connectés pour l'habitat de Nest, société rachetée l'an dernier, le réseau en fibre optique Fiber, déployé aux Etats-Unis ou tous les sujets sur lesquels planche le X-Lab (drones de livraison, la Google Car, les relais Internet par montgolfière…).

Google dispose aussi de sociétés d'investissements, Google Ventures et Google Capital.

Il y a enfin Calico, dont l'objectif est la recherche contre le vieillissement, ou encore Life Science, qui travaille notamment sur une lentille oculaire surveillant le taux de glucose des diabétiques.

Les activités de feu Google sont donc très variées et n'ont parfois aucun lien avec le célèbre moteur de recherche.

Page et Brin ont donc pris la décision qui s'imposait, en isolant la marque Google et en en créant la super-société Alphabet, dont ils deviennent respectivement directeur général et président.

Cette transformation constitue également un message fort envoyé aux marchés. Les fondateurs rappellent ainsi les nombreux investissements consentis par Google, et les nombreux domaines d'activités qui sont désormais ceux d'Alphabet. C'est aussi l'occasion pour la société de montrer que tous ses œufs ne sont pas dans le même panier et qu'elle ne se repose pas sur ses lauriers.

Ce bouleversement stratégique est également un moyen aussi de promouvoir à des personnalités très méritantes de l'entreprise : on pense évidemment à Sundar Pichai qui devient le patron de Google.

Pour les marchés comme pour le grand public, scinder ainsi clairement les différents domaines du groupe va aussi permettre de gagner en clarté.

Enfin, les grands gagnants dans cette restructuration sont sans nul doute tous les projets cités plus hauts. Des sociétés désormais libérées de l'emprise Google, et qui vont pouvoir voler de leurs propres ailes. Il ne sera d'ailleurs pas étonnant de voir quelques annonces d'importance les concernant : Calico, par exemple, a récemment opéré un rachat stratégique (voir Google avance ses pions dans sa lutte contre le vieillissement).

Modifié le 11/08/2015 à 12h21
Commentaires

Tous les commentaires

  • thaalrasha
    11/08/2015 14:07:37

    ils auraient du appeler ça Skynet ^^

  • GolgothBe
    11/08/2015 11:46:56

    islogged Ou c'est autre chose qui le rend High X'D Après, pas certains qu'ils aient le budget pour un vrai prompteur... C'est des cartons posés au-dessus la caméra ^-^

  • islogged
    11/08/2015 11:17:44

    Qu'il est haut le prompteur, qu'il est haut ^^

BE GEEK ! Avec clubic