Ninco QuaDrone Max en vol

Vidéo : Ninco QuaDrone Max en vol

Le clone de l'AR Drone 2.0, le Ninco QuaDrone Max, n'a pas que le design en commun. Certes, pour ce qui est du pilotage c'est comme avec les autres appareils de la famille du modélisme. Mais le QuaDrone Max se rapproche tout de même beaucoup de l'AR Drone en matière de stabilité. Est-ce le gyroscope sur six axes, simplement l'envergure et la légèreté (ou un peu tout cela à la fois) ? La différence, c'est que les gaz doivent être ajustés en permanence, là où Parrot réussit à scotcher son drone dans les airs sans qu'on ne touche à rien. Mais le QuaDrone Max répond très nerveusement aux gaz : poussez la manette à fond sur une chute libre, le drone se rattrape aussi sec !

Le QuaDrone Max étant assez encombrant, il faut gérer ses trajectoires avec l'inertie de mise. Quand le dual-rate est paramétré sur 40 %, le drone est pour ainsi dire un veau. Il faut a minima se mettre à 60 %, surtout quand on est en extérieur. Cependant l'avantage des 40 %, c'est de faire des rushs vidéo très stables. L'autre avertissement nécessaire concerne vos oreilles : les pales du QuaDrone Max sont extrêmement bruyantes ! Un drone complètement destiné à l'extérieur.

Ce quad est un as des flips, qu'il exécute même avec très peu de hauteur. On appuie sur le bouton flip, la télécommande bipe pour indiquer qu'elle attend les instructions, et on choisit la direction avec le manche droit pour lancer la figure. Très propre et ludique ! Les quelques chutes de circonstance n'ont pas occasionné de dégât : la carène semble plus caoutchoutée, moins cassante que celle de l'AR Drone. Mais surtout le drone est plus léger. En revanche l'autonomie de 5 à 7 minutes nous apparaît vraiment faible.

Modifié le 12/12/2014 à 14h18
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic