AI Plate : une interface tactile qui flotte dans les airs

Vidéo : La société japonaise Asukanet exploite sa technologie d'affichage AI Plate au profit d'une interface tactile... sans écran ! On peut pourtant interagir avec elle et de façon efficace. Démonstration ci-dessous, avec un distributeur de billets.

On dirait un écran de distributeur de billets, mais votre doigt traverse l'image... et vous parvenez tout de même à entrer votre code et valider vos commandes. Cette interface, tactile sans qu'il n'y ait rien à toucher, est le fruit des travaux de la société japonaise Asukanet, présenté lors de l'édition 2013 du salon Ceatec, à Tokyo.

Celle-ci capitalise ici sur une technologie d'affichage de son cru baptisée AI Plate (AI pour Aerial Imaging, ou imagerie aérienne), qui permet, par l'intermédiaire d'une dalle plastique agissant comme un prisme, de reconstruire artificiellement l'image émise par un écran traditionnel.

Cette dalle capture en réalité les rayons lumineux qui émanent de l'écran, et sait les retourner sur son autre face de façon à ce qu'ils se concentrent pour former une réplique de l'image de l'origine (le schéma ci-dessous sera peut-être plus explicite). Dans cette configuration, on peut profiter d'une restitution fidèle pour peu que l'on se situe dans l'axe de ce « miroir à 45 degrés ».

AI Plate interface tactile ceatec 2013


Son AI Plate, Asukanet la présente au Ceatec depuis quelques années, avec des progrès constants en termes de rendu. Pour 2013, la société japonaise a toutefois ajouté une corde à son arc, et non des moindres : la possibilité d'interagir avec cette image flottante. Pour ce faire, rien de bien sorcier : elle emprunte tout simplement une technologie de reconnaissance de mouvements tierce (Leapmotion par exemple), et ajoute une couche logicielle capable de faire le lien entre la position de cette image (fixe, du fait des propriétés optiques de la dalle) et le doigt de l'utilisateur.

Il en résulte une image véritablement cliquable, et relativement privée puisqu'elle apparaît déformée, voire illisible, dès lors qu'on ne se situe pas directement en face. Pour Asukanet, il ne fait aucun doute que cette technologie trouvera rapidement des débouchés : pour des distributeurs de billets hygiéniques par exemple, mais aussi pourquoi pas pour des bonnes interactives, des menus de restaurant apparaissant au dessus de la table à la demande, et sans doute bien d'autres choses encore.

Modifié le 03/10/2013 à 14h36
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic