Acer Iconia Tab A700 : écran HD et finition de qualité

Après une Iconia Tab 510 à la finition nettement plus réussie que sa grande sœur A500, Acer revient avec l'Iconia Tab A700, une déclinaison Full HD de la tablette, qui vient donc taquiner le nouvel iPad et la Transformer Pad 700 d'Asus sur le terrain des écrans haute résolution...

Design et ergonomie


On avait émis d'énormes réserves sur la finition des premières tablettes d'Acer, notamment l'Iconia A500. Depuis, le constructeur a fait des progrès de géant, puisque l'Iconia A700, qui reprend le design de la A510, est tout à fait remarquable de ce point de vue !

Le design adopté par Acer pour ses dernières tablettes corrige ainsi le principal défaut de l'Iconia A500 : son recours à trop de parties en plastique mal intégrées. On n'est pas tout à fait dans de l'unibody, mais la tablette est composée uniquement de 4 parties : la vitre protégeant l'écran, un dos composé d'une seule pièce qui vient rejoindre les bords, recouvert d'un revêtement caoutchouté plutôt réussi, et deux rebords latéraux en plastique imitation métal. Le revêtement au dos inspire confiance et procure en plus une bonne prise en main de la tablette. Un pourtour en plastique encadre en outre la vitre pour la protéger des rayures.

© Clubic.com
Acer Iconia A700
© Clubic.com
Acer Iconia A700
© Clubic.com
Acer Iconia A700
© Clubic.com
Acer Iconia A700
© Clubic.com
Acer Iconia A700
© Clubic.com
Acer Iconia A700
© Clubic.com
Acer Iconia A700
© Clubic.com
Acer Iconia A700


Les parties sont très bien assemblées, et la seule fausse note réside dans les deux bords en plastique argenté : ça fait d'une part moins classe que le reste, mais on regrette surtout le cache un peu cheap protégeant les slots SD et SIM (désactivé sur notre exemplaire). Mais à choisir entre ces petits défauts et la finition très « cheap » de l'Iconia A500, le choix est vite fait, d'autant plus que la qualité des boutons de volume et de l'interrupteur de verrouillage sont eux aussi beaucoup mieux intégrés et plus agréables à utiliser.

En revanche, si la finition est en progrès chez Acer, on ne peut pas en dire autant du poids : à 672 g sur notre balance, on est encore au-dessus du nouvel iPad, et presque aussi lourd qu'un iPad 1 !

Composants et connectique


Logo NVIDIA Tegra
Tout comme l'Iconia A510, la A700 est basée sur le SoC Tegra 3 de NVIDIA. En revanche, contrairement à la Transformer Pad Infinity dont les cœurs Cortex A9 tournent à 1,6 GHz, il faut se contenter ici de la version T30S, cadencée à 1,3 GHz. Les 4 cœurs sont épaulés par un cœur basse consommation, censé prendre le relai pour la veille ou les opérations telles que la lecture de musique. La partie graphique est quant à elle composée de 12 cœurs d'exécution.

La principale différence réside évidemment dans l'écran, une dalle full HD 10,1 pouces d'une définition de 1920x1200 pixels. L'écran de la A700 rivalise donc en densité de pixels avec la Transformer Pad 700 Infinity, mais seulement sur ce point, puisque Asus propose de l'IPS là où Acer se contente d'un écran LCD classique. Ne boudons pas notre plaisir pour autant : même s'il n'atteint pas les sommets de l'iPad de 3e génération ou de la Transformer Pad Infinity, l'écran qui équipe l'Iconia A700 est tout de même de bonne qualité : les couleurs sont très flatteuses, les angles de vision pas parfaits mais tout de même assez satisfaisants

L'Iconia A700 intègre 1 Go de mémoire vive, une valeur standard pour les tablettes Android actuelles, et 16, 32 ou 64 Go de stockage, avec la possibilité d'étendre la capacité via le slot Micro SD intégré.

La tablette est équipée de 2 objectifs photo/vidéo. Au dos, le capteur principal permet de monter jusqu'à 5 MP en photo et 1080p en vidéo. Il est complété par une webcam 720p en façade, situé comme souvent sur le bord supérieur en mode paysage.

La connectique est assez standard pour une tablette Android : outre le slot Micro SD évoqué plus haut, on trouve un port Micro USB pour la recharge et la connexion au PC, ainsi qu'une sortie vidéo au format Micro HDMI. En revanche, on perd le port USB Host en façade, par rapport à la première génération de tablettes d'Acer. Il n'est pas bien loin pour autant : en fait le port Micro USB est compatible USB Host, et un adaptateur est fourni. Il est toujours moins pratique de devoir trimballer des adaptateurs, mais ça fait le job.

On termine par les circuits sans fil : la tablette intègre une prise en charge Wi-Fi N, Bluetooth 4.0, et une puce GPS mais pas de 3G, bien que le châssis semble être prévu pour intégrer un slot SIM).


OS et applications


L'Iconia A700 est livrée sous Android Ice Cream Sandwich en version 4.0.4. Une mise à jour Jelly Bean est prévue, et avait même été annoncée par Acer, mais à l'heure où nous écrivons ce test, la mise à jour n'était pas proposée.

Acer Iconia A700 accueil


Acer a choisi l'option soft au niveau de la personnalisation de l'OS : ICS est livré avec de très légères modifications, plutôt des ajouts. Le principal est l'Acer Ring, un dock circulaire accessible depuis la barre inférieure, et qui permet d'accéder à 4 fonctions ou applications (par défaut : navigateur web, galerie, paramètres et capture d'écran, à la recherche, au réglage du volume et aux favoris du navigateur sous forme de carrousel). Pas franchement indispensable, il peut être désactivé depuis les paramètres.

Acer Iconia A700 dock


L'autre modification est plus utile puisqu'il s'agit de l'accès direct à l'activation des différents circuits depuis la zone de notifications. La plupart des constructeurs proposent cette personnalisation et on s'étonnerait même plutôt de son absence.

Acer Iconia A700 notifications


Parmi les autres ajouts d'Acer, on notera enfin la présence d'un gestionnaire de fichiers, ainsi que celle de la suite bureautique Polaris Office, une suite mobile pas franchement extraordinaire, mais suffisante pour dépanner lors de l'ouverture de fichiers Word, Excel ou Powerpoint.

Acer Iconia A700 fichiers


Internet


L'Iconia A700 étant livrée avec Ice Cream Sandwich, elle n'intègre pas encore Chrome comme navigateur par défaut. On notera également que le lecteur Flash n'est pas préinstallé, et qu'il n'est plus possible de le télécharger sur le Play Store. Conséquence : plus de vidéos Flash, et dans bien des cas, plus de vidéos du tout puisque le navigateur attendra un plug-in qu'il sera impossible de télécharger.

Acer Iconia A700 navigateur
Acer Iconia A700 navigateur no flash


L'expérience de surf nous a néanmoins paru agréable dans l'ensemble, mais tout de même pas aussi fluide que l'on pouvait l'attendre. La déclinaison du Tegra 3 retenue par Acer ne serait-elle pas un peu juste pour assurer l'affichage full HD de la tablette ? Rien de dramatique, mais on sent que ça accroche un peu par moments. On note d'ailleurs que l'expérience est plus confortable avec le navigateur par défaut ou Dolphin qu'avec Chrome qui nous a semblé assez chaotique sur la tablette, souffrant notamment de chargement de pages par blocs. En revanche, si on note des performances assez décevantes sur le benchmark Javascript Sunspider avec le navigateur par défaut, le résultat est nettement meilleur avec Google Chrome.

Acer Iconia A700 Chrome zoom


Multimédia


Comme à son habitude, Acer remplace les applications standard de Google par sa suite Clear-Fi. On y gagne au change, car du côté de la vidéo, notamment, on gagne une prise en charge nettement supérieure à ce que l'on trouve par défaut sur Android : l'application vidéo d'Acer permet de lire des vidéos au format DivX, Xvid ou MKV HD, sans avoir à installer d'application tierce, et évidemment, il aurait été dommage de s'en passer alors que la tablette arbore un écran Full HD.

Acer Iconia A700 videos
Acer Iconia A700 videos lecture


Dans l'ensemble nous n'avons pas constaté de problème particulier sur la lecture MKV HD, mais tout de même observé quelques décrochages occasionnels. Plus inquiétant, un de nos Xvid passait systématiquement... en accéléré ! Nous n'avons jamais rencontré ce problème sur une autre tablette. Pas mal dans l'ensemble donc, mais pas irréprochable.

Quid du son ? Il ne faut pas attendre des miracles des deux haut-parleurs situés sur le bas de la tablette (plutôt orientés vers le dos) mais ils ont l'avantage de délivrer un son stéréo correct.

Acer Iconia A700 musique
Acer Iconia A700 musique lecture


Jeux


L'écran full HD très immersif de l'Iconia A700 donne forcément envie de jouer, mais le processeur et sa partie graphique suivent-ils vraiment ? Malheureusement, on se doit d'être un peu mitigé sur ce point : l'expérience dépendra des jeux, mais dans l'ensemble, on reste un peu sur notre faim concernant les performances observées sur les jeux compatibles full HD. Si Shadowgun tourne plutôt bien, on note une toute petite baisse de régime sur Riptide en résolution maximale, tandis que Real Racing 2 HD accuse clairement le coup : on est loin de la fluidité quasi parfaite du jeu sur iPad de 3e génération (dont l'écran gère pourtant encore plus de pixels).

Acer Iconia A700 Shadowgun
Acer Iconia A700 Real Racing 2


En revanche, Tegra 3 oblige, on dispose des quelques petits effets supplémentaires exclusifs au SoC de NVIDIA : flaques d'eau dans Shadowgun, éclaboussures et motion blur sur Riptide... Qui dit Tegra dit également Tegrazone, et on retrouve l'application de NVIDIA, proposant une manière un peu plus pertinente de trouver de bons jeux optimisés pour la tablette.

Performances photo/vidéo


L'Acer Iconia A700 dispose d'un capteur photo/vidéo capable de générer des images en 5 MP et des vidéos en 1080p. En ce qui concerne la photo, on note des résultats corrects mais qui manque d'homogénéité : si les couleurs virent un peu vers le magenta, elles sont plutôt bien rendues, mais l'image, précise au centre, est assez bruitée sur les bords. Pour l'usage occasionnel de la photo sur tablette, ça fera tout de même le job, mais pas plus que ça.

Acer Iconia A700 scene photo av
Acer Iconia A700 scene photo ar detail


En façade, ça se gâte évidemment, mais on a vu pire : les couleurs sont notamment assez fidèles, en revanche l'image manque cruellement de détails.

Acer Iconia A700 scene photo ar


On termine par la vidéo, et le principal défaut de la tablette apparaît bien vite : les vidéos sont fluides, les couleurs flatteuses... Mais la mise au point est fixe !



Autonomie en vidéo


Pour mesurer l'autonomie de l'Iconia A700, nous utilisons une vidéo SD (résolution vidéo) que nous lisons en boucle, jusqu'à extinction de la batterie. La luminosité et le son sont réglés à 50%, le Wi-Fi est activé et le Bluetooth désactivé.



Avec 505 minutes mesurées, la tablette d'Acer se situe dans la moyenne haute, mais fait tout de même nettement moins bien que la Transformer Pad 700 Infinity d'Asus, sa concurrente la plus directe sur le plan des caractéristiques techniques.

Compteur performance

Tests de performances


Que donne cette tablette face à ses concurrents ? Quelles sont ses performances sur des tests théoriques ou en situation pratique ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés en consultant la page suivante :

Conclusion


Tablette Acer Iconia Tab A700 - 32Go (Argent)
Avec l'Iconia Tab A510, Acer avait réussi à redorer son blason, et sa petite sœur HD confirme cette bonne impression. La tablette bénéficie d'une finition tout à fait satisfaisante, à quelques détails près (le cache un peu cheap de la carte SD et les bords en plastique imitation métal), et son écran, sans atteindre les sommets de la Transformer Pad Infinity ou du nouvel iPad, est tout de même de fort bonne qualité.

Pourtant, on ne peut pas s'empêcher de trouver quelques défauts à l'Iconia Tab A700, et le principal semble être un processeur un peu juste pour gérer de manière parfaitement fluide son écran Full HD. Que ce soit dans la navigation web ou sur les écrans d'accueil, ça accroche régulièrement. La tablette bénéficiera-t-elle de l'effet « Project Butter » lors de son passage à Jelly Bean ? Impossible à dire pour le moment, puisqu'à l'heure où nous écrivons ce test, elle était toujours coincée sous Ice Cream Sandwich.

On remarquera également que certains jeux ont un peu de mal à tenir la distance par rapport à l'iPad 3, qui semble rester la référence sur les jeux 3D en HD sur tablette. La faute aux performances de l'Iconia A700 ou à une mauvaise optimisation de la part des éditeurs ? Toujours est-il que sur des jeux disponibles sur les deux plateformes, comme Riptide ou surtout Real Racing HD, le nouvel iPad a clairement l'avantage.

On regrettera également certaines caractéristiques physiques : même si Acer a fait des efforts remarquables sur la finition de sa tablette, elle reste parmi les plus lourdes du marché. On pourra en outre chipoter sur la perte du port USB Host accessible directement sur la tablette, mais l'adaptateur est tout de même fourni.

Il n'en reste pas moins qu'Acer propose une tablette de bonne qualité, bénéficiant d'une offre logicielle assez complète, et qui plus est proposée à un prix conseillé plus que correct : 449 euros pour une capacité de 32 Go, c'est plutôt bien positionné, et légèrement en dessous de la Transformer Pad 700. Néanmoins, la tablette d'Asus propose des performances et une autonomie sensiblement supérieures.

Acer Iconia A700

Les plus
+ Ecran full HD de bonne facture
+ Finition assez soignée
+ Compatibilité multimédia étendue
Les moins
- Processeur un peu juste ?
- Poids trop élevé
- Quelques lags sur les MKV HD
- A quand Jelly Bean ?
3
Finition
Ergonomie
Web
Multimédia


Modifié le 27/11/2014 à 10h04
Commentaires