Test Nokia 8 : qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse ?

Officialisé à Londres courant août, le nouveau Nokia 8 arrive en France. L'occasion pour Clubic de dévoiler son avis concernant ce nouveau flagship Nokia sous Android.

Nokia de retour dans la cour des grands !

Après sa déconvenue avec Windows Phone (vous savez, l'OS mobile de Microsoft), Nokia a décidé de se reprendre en mains il y a quelques mois, sous la tutelle du groupe finlandais HMD Global. Ainsi, après avoir présenté le nouveau Nokia 3310, mais aussi les Nokia 3, 5 et 6 plus récemment, voilà que le groupe lance en boutiques son tout nouveau Nokia 8. Un smartphone on ne peut plus important pour HMD Global, puisque ce smartphone souhaite symboliser le retour de la marque sur le marché des smartphones haut de gamme.


Nokia 8


Pour cela, le Nokia 8 arbore une fiche technique on ne peut plus flatteuse, à commencer par un large écran IPS de 5,3" en qualité QHD, soit une définition de 2 560 x 1440 pixels. Une dalle 2,5D, protégée par du verre Corning Gorilla Glass 5, sous laquelle on retrouve un processeur SnapDragon 835, couplé à un total de 4 Go de RAM et un GPU Adreno 540. De quoi promettre des performances au top, sans compter le fait que le Nokia 8 dispose d'un Android Nougat 7.1.1 particulièrement épuré, sans la moindre surcouche pesante ou la moindre application tierce inutile. Côté photo, le Nokia 8 peut également se targuer de la présence de Zeiss aux commandes, avec au dos un double capteur de 13 mégapixels (RGB + Monochrome), et en façade, une caméra frontale de 13 mégapixels également. Bref, une fiche technique qui a de quoi aguicher l'utilisateur en quête d'un smartphone performant, mais qu'en est-il réellement ?

Nokia 8


Côté packaging, pas de surprise, le Nokia 8 est livré dans un écrin qui s'inspire évidemment des autres smartphones maison sous Android. Une fois extirpé de son emballage, le nouveau smartphone Nokia affiche une conception qui fleure bon la qualité, avec une préhension assez impeccable malgré le côté XXL du smartphone, bien aidée par les bordures joliment travaillées et un dos en métal très agréable au toucher. Comme toujours lors de la découverte d'un nouveau smartphone, on retourne son nouveau portable dans tous les sens pour en observer chaque détail, et force est d'admettre que l'on tombe alors aussitôt sur l'un des points faibles de celui-ci : son look.

Nokia 8


En effet, n'espérez pas le moindre choc visuel à la vue de ce Nokia 8, les concepteurs ayant visiblement décidé de miser sur les performances et le côté pratique, que sur un look novateur. Comme dit plus haut, la qualité d'assemblage est bien là, et c'est vraiment le design de ce Nokia 8 qui manque d'originalité. La face avant est on ne peut plus classique, idem à l'arrière, hormis la double optique verticale frappée du sceau Zeiss. Sur les côtés, on retrouve les boutons déverrouillage et de volume, un bouton Home sous l'écran, un port USB Type-C, une prise jack sur le dessus... Certains diront qu'il est très difficile d'innover désormais sur le marché des smartphones, et HMD Global a clairement fait le pari de privilégier les performances, le confort d'utilisation et le côté pratique de son Nokia 8 plutôt que son design, mais il sera alors très difficile pour ce dernier de se démarquer en boutiques, une fois placé aux côtés de certains concurrents nettement plus sexy.

Nokia 8


Un Nokia 8 au look classique, mais très performant


Curieux de découvrir la beauté intérieure de ce Nokia 8, une pression sur la touche Power permet d'illuminer l'imposant écran 5,3" de ce smartphone. On ne peut que saluer la qualité de ce dernier, malgré un affichage un chouia froid (le côté Finlandais sans doute), mais force est d'admettre que le contraste est impeccable, tout comme la luminosité globale de la dalle, le tout étant bien aidé par la résolution QHD de l'ensemble. Au final, l'oeil apprécie, et l'affichage de ce Nokia 8 est impeccable en intérieur, comme en plein soleil. Un très bon point. A l'allumage, comme précisé plus haut, le Nokia 8 affiche un Android d'une pureté assez irréprochable. Pas de surcouche inutile, pas d'applications tierces en trop... le smartphone est parfaitement neutre (hormis les applications Google évidemment), et c'est donc à l'utilisateur de le remplir selon son bon vouloir en applications et autres widgets plus ou moins indispensables. Un autre très bon point.

Nokia 8


Côté fluidité, le Nokia 8 figure clairement dans le haut du panier. La navigation est un modèle du genre, et même si on a pu noter quelques petits bugs, notamment au niveau du panneau de configuration, l'ensemble est d'une vélocité assez phénoménale. Côté interface, on profite ici des touches Android situées de part et d'autre du bouton principal. Un bouton qui, comme sur de nombreux smarphones récents, n'est pas cliquable, et qui dispose d'un capteur d'empreintes digitales intégré. A ce sujet, le capteur ID se révèle plutôt précis dans l'ensemble, mais manque un peu de vélocité à nos yeux. Autre fonctionnalité particulièrement intéressante, le Glance Screen, qui permet de garder un oeil sur ses notifications principales lorsque le smartphone est en veille. Bref, côté utilisation, difficile de prendre à défaut ce Nokia 8 qui profite d'un Android stock toujours très appréciable, et qui devrait d'ailleurs rapidement migrer vers la nouvelle version Oreo.

Nokia 8

Le Glance Screen permet de garder un oeil sur ses notifications. Pratique !


Une section Photo innovante...et décevante ?


Outre ses performances, Nokia met aussi allègrement en valeur la section Photo de son nouveau rejeton. Avec la mention Zeiss apposée sur le double capteur, HMD Global a en effet de quoi bomber le torse. Concrètement, l'ensemble fonctionne exactement de la même manière que d'autres terminaux, avec la présence ici de deux capteurs 13 mégapixels, dont un RGB et l'autre Monochrome. Via l'application photo, ultra épurée en passant, on décide d'opter pour l'un des deux capteurs (pour réaliser des clichés en noir et blanc notamment), ou de profiter du système Dual Lens, qui permet d'utiliser les deux capteurs simultanément.

Nokia 8


A l'écran, le résultat est globalement réussi lorsqu'il s'agit de capturer un cliché en plein jour, avec une très bonne gestion des couleurs et des clichés assez précis (malgré un certain manque de détails parfois), mais le constat est un peu moins flamboyant lors de la prise de photos en condition de faible luminosité.

Nokia 8


En effet, dans ces conditions, le Nokia 8 s'avère nettement moins à l'aise, avec des photos parfois très floues, et un cruel manque de détails. L'ensemble reste plutôt correct globalement, mais on espérait quand même davantage de ce tandem Nokia/Zeiss. A noter au passage qu'il nous est arrivé parfois d'être confrontés à un bug étrange sur l'application Photo, avec des clichés qui refusaient littéralement d'être capturés, et même quelques plantages de l'application. Nul doute que le constructeur saura proposer une mise à jour très rapidement, sachant que le smartphone n'était pas encore officiellement disponible en boutiques lors de notre prise en mains. A voir si HMD Global proposera un « patch day one » pour son Nokia 8.

Nokia 8

L'application Photo/Vidéo de ce Nokia 8 est un modèle de simplicité et sobriété


Nokia 8

La même photo, en haut via le double capteur, en bas via le seul capteur monochrome

Nokia 8


Quid du Bothie ?


Outre le double capteur photo et la présence de Zeiss, l'autre atout photo du Nokia 8 réside dans sa caméra frontale. En effet, cette dernière affiche elle aussi 13 mégapixels, et permet donc de réaliser des selfies en haute qualité, ainsi que de la vidéo 4K (tout comme le double capteur arrière). De son côté, Nokia communique de manière assez massive sur la fonction Bothie de ce Nokia 8.

Nokia 8


Concrètement, cette dernière permet d'activer simultanément les capteurs dorsaux et la caméra frontale, pour permettre « de vivre les deux côtés de l'histoire ». A l'écran, l'image est scindée en deux, et on peut donc réaliser des photos/vidéos plutôt originales, à condition d'être un minimum créatifs. Via un simple bouton, on peut également décider de partager le tout en live via Youtube ou Facebook. Plutôt étonnante et rigolote de prime abord, la fonction Bothie s'avère être sympa mais ne pourra devenir un réel argument de vente pour l'utilisateur en quête d'un nouveau smartphone.

Le Nokia 8 en mode Téléphone


Dans le cadre d'une utilisation exclusivement « téléphonique », le Nokia 8 profite bien sûr de sa configuration haut de gamme pour proposer une expérience très agréable. Cette performance se couple à une excellente prise en main et une interface très sobre, de quoi satisfaire très largement ceux qui se serviront principalement de ce smartphone pour téléphoner et échanger des messages, et non pas jouer, visionner des vidéos ou accéder à la moindre application sociale. Les communications sont impeccables de précision, tout comme l'accroche réseau 4G. Un autre point fort de ce nouveau Nokia est son excellente autonomie, via un bloc de 3 090 mAh. En effet, dans le cadre de notre test, soit une utilisation classique (téléphonie, texto, un peu de photo et de réseaux sociaux, Wi-Fi et Glance Screen activés et luminosité au trois quart), le Nokia 8 est parvenu sans problème à tenir bon durant deux journées complètes.

Nokia 8


Durant notre test, nous avons également pu remarquer que le Nokia 8 avait tendance à chauffer lorsqu'il était un peu trop sollicité. Là encore, rien de très grave, et le problème sera peut-être résolu via une mise à jour. Pour le reste, difficile de prendre à défaut le dernier-né de chez HMD Global en ce qui concerne son utilisation au jour le jour. Le design est certes très sobre, mais on bénéficie d'un smartphone très efficace, également très simple à utiliser, qui fait la part belle au confort et à la praticité, sans la moindre fioriture. Côté recharge, certains auraient certainement apprécié la présence d'un système sans fil, mais il faudra s'en tenir à ce bon vieux câble USB Type-C . Enfin, métal oblige, le smartphone aura légèrement tendance à glisser des mains un peu sèches, mais aussi de certaines poches de pantalon. Gare à la chute (fatale) donc.

Le verdict sans Bothie de Clubic


Le Nokia 8 est un très bon smartphone, pour qui recherche avant tout un terminal performant, agréable à prendre en mains, et très simple d'utilisation. Le dernier-né de la gamme HMD Global affiche en revanche un look très classique, sans la moindre originalité, mais il profite en contrepartie d'une excellente préhension et d'un très bon niveau d'assemblage. On reste en revanche sur notre faim en ce qui concerne la section Photo, assez moyenne globalement, ainsi que sur quelques détails comme le capteur ID qui manque de vélocité, une petite tendance à la chauffe ou encore quelques petits bugs logiciels. Néanmoins, de par ses performances, son écran de qualité, sa remarquable autonomie, un Android stock toujours aussi agréable et un vrai confort d'utilisation, le Nokia 8 est une belle réussite. De notre côté, on aurait apprécié un look plus affirmé et un prix (599 euros) un peu plus contenu, mais ce Nokia 8 est tout de même parvenu à nous séduire. En somme, et comme le déclarait très justement Alfred de Musset : « Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse ».

Nokia 8

Les plus
+ Un smartphone agréable en mains, confortable et simple d'utilisation
+ Excellentes performances globales
+ De la vidéo 4K devant comme derrière
+ Android stock
+ Autonomie
Les moins
- Design (vraiment) trop classique
- Capteur ID un peu fainéant
- La section photo, pas folle globalement
- Le prix ?
4
Design
Interface
Photo
Audio
Autonomie
Modifié le 18/09/2017 à 17h11
Commentaires