Moto X Play : le smartphone qui dure plus longtemps

Le Moto X Play est l'un des deux Moto X lancés cette année par Motorola. Alors que le Moto X Style reprend essentiellement la formule de la version 2014 avec un écran de plus grande taille, le X Play est un milieu de gamme à la fiche technique plus modeste, sauf sur un point : l'autonomie, aidée par une batterie volumineuse. Une endurance qui fera plaisir aux déçus du Moto X 2014, mais le reste est-il à la hauteur ?

Design et ergonomie : le Style, ce n'est pas lui !


Le Moto X 2014 nous avait séduits par la qualité de sa finition et de son design : bordure en métal, joli choix de dos colorés, avec des options en bois ou cuir, lignes fines... Autant de points qu'on retrouve sur le Moto X Style, mais pas franchement sur ce Moto X Play qui s'approche plutôt d'un Moto G 2015. Les bordures sont en plastique avec peinture chromée, le dos antidérapant est amovible, et surtout, le smartphone est épais, très épais. Il y a naturellement une raison à cela : une batterie de grande capacité, ça prend de la place.

© Clubic.com
Moto X Play 1
© Clubic.com
Moto X Play 2
© Clubic.com
Moto X Play 3
© Clubic.com
Moto X Play 4
© Clubic.com
Moto X Play 5
© Clubic.com
Moto X Play 6
© Clubic.com
Moto X Play 7


Pour ceux qui envisageaient déjà de la retirer, le dos est, certes, amovible, mais pas la batterie. D'ailleurs, ce n'est pas non plus sous celui-ci qu'on trouve le slot microSD, mais dans un tiroir qui renferme également 2 nano SIM, une vraie brochette !

Moto X Play 8


A quoi sert le dos amovible, alors ? Pour la personnalisation ! Comme toute la nouvelle gamme de Motorola, le Moto X Play peut être configuré sur le site du constructeur avec un choix de coloris pour la façade avant (noir ou blanc), le dos et les détails, comme la bande métallique qui entoure l'appareil photo, et les grilles des haut-parleurs. À l'heure où nous écrivons ce test, il n'était pas encore possible de commander un X Play sur Moto Maker, mais Motorola nous a assuré que ce serait le cas « courant octobre ».

Moto X Play 9


Malgré cette épaisseur déconcertante et un poids tout de même assez important, le Moto X Play est plutôt bien fini pour un smartphone milieu de gamme, sans être exempt de défauts : le plastique qui passe pour du métal est décevant, les boutons de notre exemplaire de test ont du jeu, tout comme le dos amovible sur la partie supérieure.

Composants : Motorola joue l'économie


Alors que la plupart des smartphones jouent la surenchère, les choix de Motorola sur la fiche technique du Moto X Play sont intéressants : il s'agit d'un vrai milieu de gamme, équipé d'un processeur Snapdragon 615. La puce de Qualcomm est un choix pertinent sur un segment où le constructeur aurait pu être tenté de passer directement à la série 8xx, ce qui n'est pas forcément judicieux vu le focus sur l'autonomie. Pas franchement une bête de course côté graphique, le SoC octo-cœur (4 x 1,7 GHz / 4 x 1 GHz) est tout de même 64 bits et gère la décompression HEVC.

Moto X screenshot
Moto X screenshot


Motorola ne fait pas non plus de folie sur l'écran. On regrette le vide laissé par le Moto X 2014, mais le constructeur a décidé de faire rimer Moto X et grand écran. La dalle LCD 5,5 pouces du X Play se cantonne au Full HD (1 920 x 1 080 pixels) et affiche de belles couleurs, notamment dans son mode « Vif » et des blancs bien blancs. On est loin du Super AMOLED complètement fantaisiste (et jaune !) du Moto X 2014, même si on en appréciait les contrastes infinis et la basse consommation des noirs pour certains modes d'écran.

Le stockage interne propose un choix entre 16 et 32 Go de mémoire, mais uniquement sur le site Moto Maker. Seule la version 16 Go est disponible en magasin. Dans tous les cas, il est possible d'étendre la capacité via un slot microSD.

La batterie est le composant censé différencier le Moto X Play, et Motorola n'a pas fait les choses à moitié : 3650 mAh, avec une fiche technique aussi « modeste », ça promet une belle endurance.

À l'usage : il dure, mais il traine la patte


Le Moto X Play n'est pas désagréable à utiliser, loin de là. Néanmoins, on atteint assez facilement ses limites, qui l'approchent davantage du Moto G que du prédécesseur dont il partage la lettre. Si on apprécie toujours autant le fait que Motorola livre un Android pratiquement dénué de personnalisation et d'apps doublons, l'expérience n'est pas sans accrocs. Dans l'ensemble, le système est relativement fluide, mais les petites saccades ou ralentissements lors des animations sont assez fréquents.

Moto X Play screenshot
Moto X Play screenshot


Motorola se rachète avec un écran qui, malgré une densité de pixels un peu en dessous de la moyenne, est d'une lisibilité parfaite, et dans diverses conditions d'éclairage. Dommage que les 5,5 pouces ne soient pas tout à fait exploités : on aurait pu penser qu'il était possible de consulter un site « responsive » en affichage tablette lorsqu'on bascule en orientation paysage, mais il n'en est rien.

Moto X Play screenshot
Moto X Play screenshot


Dans tous les cas, le surf est confortable, comme la lecture, le visionnage de photos, et surtout la vidéo qui permet de profiter d'un bel écran équilibré et immersif. On aurait encore préféré avoir des haut-parleurs stéréo en façade : malgré l'illusion, on est malheureusement déçu : il s'agit, comme sur le Moto X 2014 de l'oreillette et d'un haut-parleur mono. Reconnaissons-lui toutefois un certain coffre, qui dépanne dans les cas où le casque ne se justifie pas.

Mentionner l'oreillette nous permet d'enchainer sur la téléphonie, où il n'y a tout simplement rien à signaler, ni côté accroche réseau, ni sur la qualité audio.

Photo


Motorola a une réputation à refaire sur la qualité de ses appareils photo : on avait été agréablement surpris par celui du Moto G 2015, mais uniquement parce que les précédents étaient moyens, voire catastrophiques.

Moto X Play photo exterieur

Moto X Play photo exterieur detail 1
Moto X Play photo exterieur detail 2


Par rapport au Moto X 2014 aux images surexposées, bruitées et tirant vers le jaune, le Moto X Play est une surprise relativement agréable. On gagne nettement en homogénéité et en justesse des couleurs. Chez le même constructeur, le Moto X Style fait encore un peu mieux, mais on dispose au moins de photos exploitables, ce qui était loin d'être systématiquement le cas avec le Moto X 2014.

Moto X Play photo scene

Moto X Play photo scene detail 1
Moto X Play photo scene detail 2


Le capteur montre ses limites en faible luminosité où l'écart se resserre : c'est beaucoup trop bruité dans les deux cas, et la mise au point est assez aléatoire.

Moto X Play photo scene detail 1 low
Moto X Play photo scene detail 2 low


Performances


Si le Moto X Play, malgré quelques saccades, offre une expérience utilisateur satisfaisante, le bilan est un petit peu plus mitigé pour jouer dans des conditions optimales à de « gros » jeux 3D. Disons qu'il est suffisant, mais sans marge de manœuvre pour l'avenir.

En pratique, des titres comme Asphalt 8 s'exécutent de manière fluide, mais avec leur niveau de détail réglé par défaut en moyen. En poussant manuellement en Elevé, ça passe toujours, mais avec quelques accrocs.

Moto X screenshot


Sur le test Epic Citadel, basé sur Unreal Engine, le Snapdragon 615 du smartphone s'en tire bien (57 FPS en moyenne), mais en Full HD, et en niveau de détail « High » et non « Ultra High ».

Moto X screenshot


Des performances acceptables, donc, mais tant qu'on reste dans un niveau de détail en accord avec le GPU. Sur des tests plus exigeants, la cadence tombe. Le « Play » du smartphone est donc davantage destiné à la lecture vidéo qu'aux jeux, en tous cas aux plus gourmands

Autonomie


C'est évidemment sur l'autonomie qu'on attendait ce Moto X Play, et il ne déçoit pas ! Sans atteindre les deux jours complets sans recharge, notre usage (surf, bureautique, synchro mails et réseaux sociaux en push, photos, jeu, association à une montre Android Wear) l'a fait plier au bout de 36 heures. On avait même perdu l'habitude de passer autant de temps à attendre l'extinction d'un smartphone !

Même constat avec le test de PC Mark, qui combine surf, bureautique, photo et vidéo simulés, en continu et avec un écran à 200 cd/m2. Le bench épuise le Moto X Play en un peu plus de neuf heures : tout simplement le meilleur résultat qu'on ait obtenu sur ce test, devant le OnePlus 2.

Notre avis


Si on pouvait émettre des doutes quant au dédoublement du Moto X, un smartphone séduisant, mais perfectible, le Moto X Play est plus qu'un bouche trou entre le récent Moto G 2015 et le Moto X Style. C'est un vrai milieu de gamme, qui fait le choix intéressant de ne pas jouer la course à la finesse et aux pixels sur l'écran, pour se concentrer sur une meilleure autonomie, le tout sans trop compromettre les performances (elles le sont tout de même un petit peu).

Et le constructeur remplit son contrat avec un terminal certes épais et pas des plus élégants, mais agréable à utiliser, suffisamment performant pour ne décevoir que les plus exigeants, et surtout endurant comme peu de modèles actuels.

Pas exempt de défauts, le X Play aurait tout de même gagné à disposer de haut-parleurs stéréo et d'un appareil photo plus efficace en situation de faible luminosité. Mais si l'autonomie passe avant la beauté du design ou le nombre de pixels à l'écran, le Moto X Play apporte une alternative intéressante à des flagship de plus en plus fins et véloces, mais parfois au détriment d'un usage sur la durée, qui plus est à un prix relativement abordable sous la barre des 350 euros.

Motorola Moto X Play

Les plus
+ Batterie TRES endurante
+ Bel écran LCD
+ Android (presque) stock
+ Personnalisable via Moto Maker
Les moins
- Quand même bien épais !
- Manque un peu de pêche
- Peut encore mieux faire en photo
4
Finition
Ergonomie
Autonomie
Puissance
Interface


Modifié le 27/10/2015 à 11h40
Commentaires