Espace membre :
flechePublicité

// MacBook Air 13 pouces 2012 : le meilleur Mac portable ?

Partager ce dossier

Publié par Stéphane Ruscher le Lundi 9 Juillet 2012

Annoncé à la WWDC 2012, le nouveau MacBook Air 13 pouces passe, comme tous les portables d'Apple, à Ivy Bridge. Au programme, donc, des performances supérieures, une consommation moindre, et de l'USB 3.0 ! Le MBA 13 reste-t-il le meilleur portable de la gamme d'Apple ?

Ergonomie et design retour au sommaire


Comme pour le modèle 11 pouces, Apple n'a procédé à aucun changement sur le MacBook Air 13 pouces version 2012. Et c'est tant mieux, car autant le modèle 11 pouces nous paraît souffrir de quelques compromis qui nuisent légèrement à son ergonomie, autant le 13 pouces fait un quasi sans faute.

MacBook Air 13
MacBook Air 13


À sa sortie, le MacBook Air impressionnait par sa finesse et sa légèreté. Depuis, les ultrabooks sont passés par là, et tous les constructeurs de portables ont à leur catalogue des modèles privilégiant la finesse et l'intégration des composants. Le MacBook Air n'en reste pas moins un modèle du genre : les matériaux utilisés sont nobles (aluminium pour la coque, verre pour le trackpad), la découpe des ports est précise, et la finition ne souffre d'aucun défaut. Le poids est légèrement supérieur à la version 11 pouces : 1,35 Kg contre 1,08 Kg. Cela reste néanmoins très confortable pour les transports.

Si le clavier et le trackpad du 11 pouces sont un peu à l'étroit, rien de cela sur le 13 : on dispose du même trackpad que sur les MacBook Pro, et le clavier ne souffre d'aucun compromis : toutes les rangées de touches ont leur taille optimale, la même que sur le clavier sans fil d'Apple. La frappe est relativement confortable bien qu'un tout petit peu trop molle, et le clavier est rétroéclairé, un ajout appréciable de la génération précédente.

MacBook Air 13


La connectique ne bouge pas, même si on verra plus bas que ses spécifications techniques évoluent : on trouve toujours un port USB de chaque côté, un port Thunderbolt et un slot SD à droite.

MacBook Air 13


La connectique est complétée par un jack 3,5 mm et le connecteur MagSafe, qui lui évolue pour passer à la version 2.0, plus fine et plus large. En revanche, le chargeur MagSafe 2 repasse à la forme initiale du connecteur, et abandonne la disposition en longueur introduite avec les MacBook Air de 2010 : celle-ci permettait de placer le fil dans le prolongement du portable. Les deux dispositions avaient leurs fans et leurs détracteurs…

MacBook Air 13


Composants retour au sommaire


Logo core i5
Toute la gamme portable d'Apple passant à l'architecture Ivy Bridge : comment cela se manifeste-t-il concrètement sur le MacBook Air 13 pouces ? Le processeur de base est un Core i5 3427U cadencé à 1,8 GHz, la référence au-dessus du 3317U qui équipe le nouveau 11 pouces. Comme d'habitude chez Apple, on trouve deux modèles, et seul le second propose une option pour le processeur, à savoir le Core i7 3667U à 2 GHz, le meilleur processeur Ivy Bridge à basse consommation. L'option est facturée 150 euros.

Geekbench MacBook Air 13 pouces 2012


La partie graphique des MacBook Air se base uniquement sur le cœur graphique intégré, qui passe donc en HD 4000 sur cette nouvelle version. Plus performante, cette évolution est compatible DirectX 11, et voit son nombre d'unités d'exécution passer de 12 à 16.

En revanche, l'écran, lui, ne bouge pas. Et alors que le ZenBook Prime d'Asus embarque une dalle IPS Full HD, le MacBook Air se contente de réutiliser l'écran de la précédente version, de type TN et affichant des angles de vision assez moyens, pour une résolution de 1440x900 qui reste toutefois confortable.

MacBook Air 13


Le stockage est toujours basé sur du SSD, visiblement de marque Toshiba sur notre exemplaire de test. Les capacités standard ne bougent pas : 128 Go sur le premier modèle, et 256 Go sur le second. En revanche, ce dernier propose une option à 512 Go. Confortable, mais cher : il vous en coutera 500 euros supplémentaires !

Dans tous les cas, on bénéficie de débits nettement plus élevés : Apple annonce un doublement des performances, et c'est effectivement ce que nous avons pu constater lors de nos tests.

Pour ce qui est de la mémoire vive, le choix est laissé entre 4 Go (capacité standard sur les 2 modèles), et 8 Go (pour 100 euros de plus). La mémoire passe également en DDR3L et propose donc une fréquence de 1 600 MHz.

Logo Thunderbolt
On a souvent reproché aux Mac de ne pas prendre en charge l'USB 3.0. Ça aura fini par arriver puisque Ivy Bridge apporte un support de la norme. L'USB 3.0 vient donc rejoindre Thunderbolt sur les MacBook Air, avec deux ports compatibles USB 2.0. Le Thunderbolt ne bouge pas quant à lui : la connectique haut débit réalisée en collaboration entre Apple et Intel se matérialise toujours sous la forme d'un port faisant également office de sortie Mini Display Port.

L'écosystème a évolué en revanche, et parmi les nouveautés annoncées par Apple, on trouve deux adaptateurs qui pourront avoir leur intérêt : Thunderbolt vers Ethernet Gigabit, et Thunderbolt vers Firewire 800. Malheureusement, si ces connectiques peuvent avoir un intérêt occasionnel évident pour les utilisateurs de MacBook Air, il vous en coutera 29 euros pièce, en précisant d'ailleurs que l'adaptateur Firewire 800 n'est pas encore disponible à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Contrairement à son petit frère 11 pouces qui fait l'impasse sur ce point, le MacBook Air 13 pouces dispose toujours d'un slot SDXC, capable d'avaler des cartes jusqu'à 64 Go. C'est la moindre des choses sur un portable, mais au moins, le 13 pouces échappe à cette économie.

On termine ce tour des composants par la webcam avec une bonne nouvelle : celle-ci passe enfin au 720p, comme sur tous les autres Mac équipés d'une webcam. Concernant sa qualité, on est plutôt satisfait des images produites qui nous ont semblé bien définies, et bénéficier de couleurs fidèles. Et surtout, le 720p est géré par Facetime comme par Skype depuis la version 5.3.

À l'utilisation retour au sommaire


Comme son prédécesseur, il faut bien admettre que le MacBook Pro 13 pouces fait toujours aussi bonne impression. Débarrassé des quelques compromis qui empêchent le 11 pouces de briller complètement, il est certes plus volumineux et un peu plus lourd, ce qui complique un tout petit peu son transport, mais le confort d'utilisation est tout simplement exemplaire. Le trackpad est un vrai bonheur : la surface en verre glisse parfaitement et l'espace suffisamment étendu pour effectuer tous les gestes avec aisance.

MacBook Air 13


Le clavier ne souffre d'aucun défaut majeur, la frappe manque certes de retour comme sur tous les portables de ce gabarit, mais s'avère tout de même agréable, et le rétroéclairage, présent depuis 2011, est toujours un plus indéniable.

MacBook Air 13


Mais évidemment, une grande partie de la réussite du MacBook Air en terme d'utilisation réside dans l'intégration optimale entre le matériel et le logiciel : si le trackpad fonctionne aussi bien, c'est avant tout parce que l'ergonomie de Mac OS X Lion tourne entièrement autour de celui-ci. Le suivi des gestes à l'écran, que ce soit pour la navigation dans les pages web ou les photos, ou les balayages des bureaux virtuels et des applications plein écran, est impeccable.

Les débits revus à la hausse du SSD donnent également un léger coup de fouet au système : le démarrage en bénéficie évidemment.

Quid de la chauffe et du bruit ? Le MacBook Air 13 pouces est silencieux en activité « normale » mais peut rapidement devenir assez bruyant lors de l'exécution de tâches gourmandes telles que les jeux, ou le surf avec Flash activé, qui a facilement tendance à faire travailler le processeur plus que de raison. Le bruit généré par le ventilateur reste tolérable, mais se fait tout de même entendre. La chauffe est quant à elle concentrée sur l'arrière du portable. Ça peut chauffer les genoux en été, mais on ne note pas de gêne particulière au niveau du clavier, par exemple.

L'audio sur le MacBook Air est contraint par la finesse du portable : le son passe donc à travers le clavier. Le rendu est un peu meilleur que sur le modèle 11 pouces, mais ça reste correct, sans plus : ça passe pour dépanner, mais il ne faudra pas en espérer beaucoup plus.

MacBook Air 13


Performances sous Mac OS X retour au sommaire


Afin d'évaluer les performances du MacBook Air 13 pouces, nous l'avons soumis à une série de tests sous Mac OS X et Windows. Notre machine de test est le modèle 128 Go, équipé d'un processeur Intel Core i5 cadencé à 1,8 GHz et de 4 Go de mémoire vive. Les tests sous Mac OS X ont été réalisés avec la version 10.7.4 du système, ainsi que les dernières mises à jour.

Geekbench


On commence avec Geekbench, qui réalise une série de tests sur le processeur et la mémoire pour délivrer un score global.



Pas de suspense ici : le MacBook Air 13 pouces 2012 est le meilleur MacBook Air sur nos mesures, dépassant sensiblement le modèle que nous avions testé en 2011, et qui était, lui, le haut de gamme gonflé en Core i7.

Cinebench


Cinebench 11.5 est un test basé sur Cinema 4D de Maxon, en fait deux tests qui nous intéressent ici. Le premier réalise un rendu de scène en mode « multithreadé », et le nombre de cœurs disponible influe donc sur le résultat.



Le test CPU confirme le résultat de Geekbench : c'est légèrement meilleur que le modèle 2011, et le score de 2,6 talonne presque le 3 du MacBook Pro 13 pouces Core i7 2,7 GHz de l'an dernier.



Sur le test OpenGL, le MacBook Air 13 pouces 2012 est le meilleur Mac à circuit graphique intégré, mais reste évidemment loin des autres modèles mesurés, qui disposent de cartes graphiques dédiées. On note tout de même un net progrès depuis le HD 3000 des modèles précédents.

Photoshop Benchmark v3


Le Photoshop Benchmark v3 de DriverHeaven exécute une batterie de filtres sur une image de 7000x5443 pixels. Le test a été réalisé avec Photoshop CS6 pour ce nouveau MacBook Air, mais sur le plan de l'application de filtres, les performances de Photoshop CS6 sont très semblables à celles de la version CS5.1, et les résultats comparables.



Le résultat du MacBook Air 13 pouces offre des résultats franchement satisfaisants : il surclasse tous les Mac testés, à l'exception des 2 iMac Sandy Bridge, et du nouveau MacBook Pro Retina !

Quickbench


On passe aux performances du SSD. Quickbench réalise trois tests, en lecture et en écriture. Le test Standard est réalisé sur des fichiers entre 4 et 1024 Ko, le test Large sur des fichiers entre 2 et 10 Mo et le test Extended sur des fichiers entre 20 et 100 Mo. Le test Standard est également réalisé en accès séquentiel et en accès aléatoire.



Apple n'a pas menti : les performances du SSD qui équipe les nouveaux MacBook Air explose tout simplement les modèles 2011. En écriture comme en lecture, on obtient un débit doublé !

Autonomie sous Mac OS X Lion


Afin de mesurer l'autonomie du MacBook Air sous Mac OS X, nous nous sommes livrés à l'utilisation suivante, avec des paramètres identiques (luminosité à 80%, volume sonore à 50%, Wi-Fi activé, Bluetooth désactivé) :

  • Visionnage d'une vidéo H264 SD d'une durée de 1h14
  • Lecture d'une playlist iTunes composée de MP3 à 320 Kbps de 2h21, tout en surfant sur les mêmes sites web, à des intervalles de 10 minutes, sous Safari 5.1 avec lecteur Flash activé.
  • Copie répétée d'un dossier de petits fichiers d'environ 500 Mo, au total, du portable vers une clé USB jusqu'à extinction de la batterie.



Le MacBook Air 13 pouces tient plutôt bien la route. Apple annonce une autonomie pouvant aller jusqu'à 7h de « surf sans fil ». Avec notre test, nous obtenons 4h40, ce qui reste comparable aux meilleurs Mac portables mesurés, comme le nouveau MacBook Pro Retina, ou son prédécesseur en 15 pouces.

Nous avons conservé les mesures réalisées l'an dernier sur les MacBook Air, mais l'écart peut être du à la jeunesse de Mac OS X Lion, encore en version 10.7.0 au moment du test, et à une version du Flash Player plus gourmande en ressources que la version 11 sortie quelques semaines plus tard. Néanmoins, il semble bien que le gain en autonomie soit significatif entre les deux modèles.

Consommation et température


Pour mesurer la consommation et la température, nous utilisons un wattmètre sur le portable branché sur secteur et complètement chargé. La température est celle du processeur, relevée avec iStat Menus. Pour mettre le processeur à l'épreuve, nous utilisons le Torture Test de Prime 95.

Les mesures réalisées sur le MacBook Air 13 pouces sont très semblables à ce que nous avons constaté sur son petit frère 11 pouces. Au repos, le portable consomme environ 12 watts, et le processeur se situe aux alentours de 46°.

En charge, on constate une fois de plus une certaine lenteur à l'allumage du ventilateur, laissant le processeur chauffer jusqu'à 105°. Une fois le ventilateur en action, on redescend à environ 98°. Du point de vue de la consommation, on atteint alors 32 watts environ.

Performances sous Windows retour au sommaire


En plus de ces tests sous Mac OS X, il est intéressant de tester les performances du MacBook Air 13 pouces sous Windows 7, afin de le mesurer aux autres ultrabooks. Ces tests ont été réalisés avec Windows 7 SP1 Edition Intégrale, et les derniers pilotes Boot Camp d'Apple au moment du test.

Sciencemark 2 - Primordia


On commence avec le test Primordia de ScienceMark 2, qui exécute une série de calculs. Sa spécificité ? Il est monothreadé, et privilégie donc la fréquence de fonctionnement.



Le MacBook Air 13 pouces version 2012 fait ici moins bien, logiquement, que le Fujitsu U772, l'Acer Aspire S5 et l'Asus UX31A, tous équipés de Core i7 3517U (1,9 GHz) ou même d'un Core i7 3667U (2,0 GHz) pour le modèle Fujitsu. Avec son Core i5 3427U à 1,8 GHz, il dépasse tout de même tous les ultrabooks en Sandy Bridge, et fait jeu égal avec son prédécesseur en version « gonflée » (Core i7 2677M à 1,8 GHz).

Cinebench 11.5


La même hierarchie se confirme avec Cinebench 11.5, sur le test CPU qui réalise un rendu de scène, cette fois ci en mode multithreadé. Néanmoins, tous les processeurs testés ici sont double coeur, on ne constate donc pas de différence, à ceci près que le MacBook Air 2012 distance ici plus sensiblement le MBA Core i7 version 2011.



3D Mark Vantage


On passe au GPU avec 3D Mark Vantage, dont le test graphique consiste en 2 séquences en temps réel. Le test est réalisé en 1366x768 pixels.



Ici, comme sur les autres tests graphiques, on constate un phénomène intéressant : le MacBook Air fait sensiblement mieux que l'Acer S5 et l'Asus UX31A, alors qu'ils sont tous équipés du coeur graphique HD4000. Le Fujitsu U772 semble en revanche souffrir de son TDP trop élevé qui le fait fonctionner à fréquence réduite. Nuançons tout de même cette contreperformance en précisant que le modèle que nous avons eu à disposition pour ce test était une présérie.

L'Acer M3 distance largement tout ce beau monde et pour cause : il dispose d'une puce graphique dédiée (NVIDIA GeForce GT 640M)

Call Of Duty 4 : Modern Warfare


Même constat avec Call Of Duty 4 : le MacBook Air plafonne à 43 FPS alors que l'Asus UX31A et l'Acer Aspire S5 se situent respectivement à 39 et 38 FPS. Le Fujitsu U772 est quant à lui un peu largué là encore, un résultat à prendre avec précaution.



Crystal Disk Mark


Testons à présent les performances du SSD. Pour cela, on utilisera Crystal Disk Mark, en précisant que pour ce test, seuls nos derniers ultrabooks sont référencés. 3 tests sont effectués : lecture et l'écriture séquentielles d'un fichier de 1 Go, la lecture et l'écriture aléatoire de fichiers de 4 Ko, et le même test, cette fois en effectuant 32 requêtes simultanées.













Sur ce test, l'Acer Aspire S5 est nettement au dessus de ses concurrents, et pour cause : il utilise un RAID 0 de SSD ! Concernant les autres ultrabooks, on constate de très bonnes performances du MacBook Air sur la lecture séquentielle et en écriture aléatoire, mais il pêche un peu en écriture séquentielle.

Sur le dernier test de 32 requêtes simultanées, il s'en sort très bien, surtout en écriture où il distance nettement tous les autres, à l'exception là encore de l'Acer Aspire S5.

Autonomie sous Windows 7


On termine sur l'autonomie sous Windows 7, également intéressante à mesurer pour évaluer les performances de la batterie par rapport à la concurrence, même si le MacBook Air sera principalement utilisé sous Mac OS X. Ici, nous appliquons une application maison, représentative d'une utilisation nomade. Les portables sont placés en mode économie d'énergie. La luminosité d'écran est réglées sur 200 cd/m² et le Wi-fi est activé. Notre protocole ayant évolué, seuls les derniers modèles testés apparaissent ici : il manque notamment le HP Folio 13, le meilleur en autonomie sur notre précédent test. Notez également que le protocole utilisé pour l'autonomie sous Windows a été développé après notre dernier test de portables sous Mac OS X. Nous avons reconduit le test sous Mac OS X, et conservé les deux valeurs afin de garder un point de comparaison avec les précédents Mac testés.



Le MacBook Air 13 pouces fait mieux ici que tous ses concurrents, dépassant même l'Asus UX31A de quelques minutes. La capacité supérieure de la batterie (67 Wh contre 50 pour l'Asus) n'y est évidemment pas étrangère.


Performances

Plus de tests sous Windows ? retour au sommaire

Retrouvez les performances du MacBook Air face à certains ultrabooks du marché ! Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :


Conclusion retour au sommaire


Logo sélection Clubic
Depuis la sortie du « refresh » de 2010, le MacBook Air 13 pouces s'est imposé comme notre portable Mac préféré, et cette mise à jour 2012 confirme notre jugement. Le MBA reste une référence, et il est difficile de trouver quelque chose à redire sur ce portable, que ce soit au niveau du confort d'utilisation ou des performances.

Mécaniquement, la version 2012 du MacBook Air bénéficie évidemment du passage à l'architecture Ivy Bridge. Le gain en performances se vérifie aussi bien sur le processeur que sur la partie graphique, le cœur HD 4000 offrant un petit coup de fouet appréciable, même si on reste loin d'une solution dédiée.

Du côté de la connectique, on notera évidemment l'ajout tardif, et pas franchement du fait d'Apple, de l'USB 3.0. On aura mis le temps, mais ça ne se refuse pas ! On ne crache pas non plus sur les performances nettement améliorées du SSD.

MacBook Air 13 pouces
Pour le reste, pas de changement : l'autonomie très reste bonne (même si le MacBook Air doit davantage ces performances à une batterie à la capacité généreuse qu'à une excellente gestion de sa consommation), le design et la finition sont absolument impeccables, et le confort d'utilisation remarquable, notamment grâce à un trackpad toujours aussi plaisant et parfaitement intégré avec le système. On émettra tout de même un bémol au sujet de l'écran, qui reste le seul composant à ne pas sembler à la hauteur : on aimerait vraiment, sur la prochaine génération, qu'Apple passe sur une dalle IPS Full HD, comme l'a déjà fait Asus sur son ZenBook Prime.

Reste le problème du prix : à 1 249 euros pour la version de base, ça reste au-dessus de la plupart des prix constatés sur les ultrabooks sous Windows à configuration égale. L'écart n'est cependant pas si délirant dans la mesure où la qualité est vraiment au rendez-vous. Détail appréciable en plus : contrairement au 11 pouces, c'est le modèle « haut de gamme » qui souffre des obscures fluctuations de la conversion Euro/Dollar made in Apple en prenant 100 euros au passage. Néanmoins, ça n'est pas le plus intéressant, le modèle de base étant déjà assez bien équipé à moins d'avoir absolument besoin de plus de 128 Go de stockage. En définitive, si ce MacBook Air n'évolue que sur le plan de ses performances, il demeure à notre sens un des meilleurs portables de sa catégorie.

Les plus

  • Performances en hausse
  • Design et finition impeccables
  • Enfin de l'USB 3.0

Les moins

  • Un peu cher tout de même
  • Angles de vision limités de l'écran
  • Adaptateurs en option

MacBook Air 13 pouces 2012

Ultra portable

Très bon

  • Performances
  • Autonomie
  • Design/finition
  • Positionnement prix


Vous aimerez aussi

Article du Lundi 9 Juillet 2012 par Stéphane Ruscher

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Les offres d'emploi

Top logiciels

µTorrent
uTorrent : Client Bittorrent ultra léger et fonctionnel !
Internet Download Manager (IDM)
Le plus connu des gestionnaires et accélérateurs de téléchargements.
Hamachi
Hamachi LOgMeIn : Partager des fichiers en P2P sur un réseau privé !
eMule
Client alternatif pour le réseau eDonkey
BitTorrent
BitTorrent : Le client P2P de référence sous Windows !
Jdownloader
Gestionnaire de téléchargements dédié à Rapidshare et Megaupload

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité