Test du MacBook Pro 15" Core i7 2,2 GHz : un portable de luxe au prix fort

MacBook Pro 15" Core i7 2,2 GHz


Modèle intermédiaire de la gamme d'Apple, le MacBook Pro 15 pouces est, avec son grand frère 17 pouces, le seul à proposer, en plus de la solution graphique intégrée, une carte graphique dédiée. Des deux modèles 15 pouces disponibles, nous avons testé le plus puissant, équipé d'un Core i7 2,2 GHz que l'on retrouve également sur le modèle 17 pouces.

Design


La gamme MacBook Pro n'évolue pas d'un point de vue design avec cette fournée 2011, qui reconduit donc le châssis en aluminium des modèles précédents. Sur de nombreux points, ce n'est pas un mal : les MacBook Pro d'Apple font sans aucun doute partie de ce qui se fait de mieux en matière de finition d'ordinateur portable. Le châssis « unibody », taillé dans un bloc d'aluminium unique, est d'une robustesse sans faille, la découpe est précise, peut être presque trop au niveau des bords du repose poignets. En revanche, la charnière de ce modèle 15 pouces, bien que relativement robuste, nous a paru moins ferme que celles de certains modèles que nous avons pu avoir en main. La fermeture est toujours aimantée, et l'écran toujours agrémenté d'un panneau en verre.

MacBook 15 pouces
Pas de changement niveau design pour ces nouveaux MacBook Pro


Avec un poids de 2,5 kg, le MacBook Pro 15 pouces se situe dans la moyenne pour ce type d'ordinateur qui commence à lorgner vers le « desktop replacement ». En revanche on félicitera une fois de plus Apple pour la finesse de son ordinateur : 2,41 cm d'épaisseur au centre, et naturellement moins aux bords biseautés toujours aussi élégants.

MacBook 15 pouces
MacBook 15 pouces


Composants


Logo Intel Core i7
Le MacBook Pro 15 pouces cuvée 2011 est disponible en deux configurations, adoptant dans tous les cas les nouveaux processeurs Sandy Bridge d'Intel. La première configuration est équipée d'un Core i7 2630 QM à 2,0 GHz, et la seconde d'un Core i7 2720QM à 2une qualité de fabrication exemplaire,2 GHz. Les deux processeurs supportent naturellement l'Hyperthreading pour offrir 8 cœurs logiques, et le TurboBoost jusqu'à 3,4 GHz.



Macbook pro 15 cpuz
Les spécifications du Core i7 2720QM selon CPU-Z


Le cœur graphique de la nouvelle génération des processeurs Intel est ici utilisé, comme dans la génération précédente de modèles 15 et 17 pouces, en complément d'une carte graphique dédiée, avec bascule automatique entre les deux processeurs selon l'intensité de la tâche. Core i7 oblige, il s'agit du HD3000, qui partage 384 Mo de mémoire vive avec la mémoire principale.

Quelle carte graphique dédiée justement ? Là encore, la réponse varie selon la configuration. Le modèle 2,0 GHz est équipé d'une AMD Mobility Radeon HD 6490 et le modèle 2,2 GHz d'une Mobility Radeon HD 6750. Les joueurs les plus exigeants feront peut-être la fine bouche, mais la 6750 mobile qui équipe notre modèle de test s'en tire plutôt bien avec Far Cry 2 sous Windows, en niveau de détail élevé et en définition native (1440x900). On note en revanche que comme sur le modèle 13 pouces, le grand perdant de cette mise à jour est NVIDIA, évincé de la nouvelle gamme.

Macbook pro 15 gpuz
Les spécifications de l'AMD Radeon HD 6750M selon GPU-Z


Pas de surprise pour la mémoire vive : il s'agit de DDR3 1333 MHz, et 4 Go sont fournis en standard sur les deux configurations avec la possibilité de passer à 8 Go. En revanche, sur le stockage, la déception est de mise : Apple continue à fournir ses machines en standard avec des disques de 5 400 tours/minute, respectivement de 500 et 750 Go . Pour bénéficier d'un disque 7 200 tours minute « out of the box », il faudra soit passer à la caisse pour le modèle 2,0 GHz (+100 euros sur l'Apple Store), soit sacrifier sur la capacité, l'option étant gratuite sur le modèle 2,2 GHz... Mais le disque repassant alors à 500 Go !

Des SSD sont également proposés par Apple, dans des capacités de 128, 256 ou 512 Go. Pour ce dernier, il faudra tout de même débourser 1199 euros, de quoi faire grimper une facture déjà bien salée ! Pas de surprise non plus en ce qui concerne le lecteur optique, toujours présent, et toujours bloqué au DVD. Il faut se faire une raison : Apple ne passera jamais au Blu-ray, et le temps où l'on pourra remplacer officiellement ce lecteur optique par un second disque dur n'est pas encore d'actualité.

MacBook 15 pouces
Le graveur DVD : toujours d'actualité...


On précisera en revanche qu'il est toujours possible d'ôter le couvercle, en jouant du tournevis (10 vis en tout !) pour changer soi-même le disque dur et la mémoire vive. Un coup d'oeil sous le capot permet d'ailleurs d'admirer la finition intérieure, tout aussi impressionnante que l'extérieur : les composants sont parfaitement agencés, et aucun câble ne dépasse !

MacBook 15 pouces
La finition est impeccable à l'intérieur comme à l'extérieur


Connectique : Thunderbolt fait son apparition


À force d'attendre en vain l'USB 3, on ne l'attend plus, mais Apple prend tout le monde de court avec une prise en charge de Thunderbolt, la technologie d'Intel connue précédemment sous le nom de code Light Peak. Il s'agit ici de faire transiter par un même connecteur la vidéo DisplayPort (également compatible VGA ou DVI), des données via PCI Express avec un taux de transfert pouvant atteindre 10 Go/seconde et une alimentation de 10 Watts.

Schéma interconnexions Thunderbolt


Utilisant un connecteur exactement semblable au Mini Display Port, Thunderbolt permet d'enchainer jusqu'à 6 périphériques. En l'absence d'un second port, ce sera d'ailleurs le seul moyen de connecter un écran et un périphérique externe, avec l'écran en bout de chaîne. Thunderbolt promet des possibilités alléchantes, d'autant plus qu'il sera également possible de connecter des périphériques USB et Firewire via des adaptateurs... À ceci près que l'on reste au stade de la promesse pour le moment, puisqu'aucun périphérique compatible n'est actuellement disponible. Il nous est donc impossible de tester la technologie !

MacBook 15 pouces
En dehors de Thunderbolt et du slot SD qui passe en SDXC, pas de changement sur la connectique


Pour le reste pas de surprise, on retrouve les mêmes ports au même endroit : l'alimentation toujours au format MagSafe, 1 port Ethernet gigabit, 2 ports USB 2.0, 1 port Firewire 800, et un slot SD, qui passe à la norme SDXC, et gère donc des capacités de 64 Go.

Terminons sur la webcam, ou la « Facetime camera » comme Apple souhaite désormais qu'on l'appelle. Bonne surprise : il s'agit d'une webcam 720p, offrant une image de bonne qualité, forcément plus détaillée que les iSight VGA qui accompagnaient les versions précédentes, mais seul Facetime en tirera parti : les photos réalisées avec Photobooth, par exemple, restent en qualité VGA.

A l'utilisation


Que penser de ce MacBook Pro à l'utilisation ? Rien de bien neuf : les performances, comme nous le verrons plus bas, sont très bonnes, et la configuration gère évidemment Snow Leopard à la perfection. L'ordinateur est silencieux dans l'ensemble, mais monte assez vite en volume lors des tâches mettant le processeur à rude épreuve. La bonne nouvelle, c'est que le niveau sonore redescend très vite une fois la tâche effectuée. En parlant de volume sonore, que valent les enceintes ? Le bilan est plutôt positif : même si les basses manquent à l'appel, le son est propre et s'avèrera suffisant pour un usage occasionnel.

MacBook 15 pouces
MacBook 15 pouces


Du côté de l'offre logicielle, les nouveaux MacBook Pro sont bien entendu fournis avec Mac OS X 10.6.6 et iLife '11, et intègrent le Mac App Store. En revanche, ils sont les premiers MacBook à proposer en standard FaceTime, la solution de vidéo-conférence d'Apple pour iPhone, iPod Touch et bientôt iPad, en version finale. FaceTime gère les appels en 720p, et à condition bien sûr de disposer d'une connexion internet qui suit, l'application, toujours aussi minimaliste, permet de passer des appels en 720p, en profitant de la bonne qualité de la nouvelle webcam intégrée. On rappelle que FaceTime est désormais payant pour les Mac existants : l'application est disponible sur le Mac App Store au prix de 0,79 euro.


Facetime HD
FaceTime est intégré et profite de la présence d'une webcam 720p


Rien à signaler non plus du point de vue de l'ergonomie, qui reconduit les points forts et points faibles des générations précédentes. Pour le côté positif, on apprécie toujours autant le trackpad multitouch, précis, large et... multitouch. Pour les utilisateurs de Boot Camp, il faut tout de même préciser que le trackpad ne gère pas les gestes multitouch sous Windows, et que les manipulations du style clic droit virtuel sont moins précises que sous Mac OS X. Le clavier « chiclet » rétroéclairé est également agréable mais on regrettera toujours qu'Apple se borne, sur ses modèles de grande taillle, à livrer le même clavier que sur un modèle 13 pouces.

MacBook 15 pouces
Le trackpad multitouch des MacBook Pro est toujours aussi agréable et précis


Néanmoins, le plus gros défaut reste la dalle glossy et son panneau en verre qui rendent le portable pénible à utiliser dans certains environnements tant les reflets sont importants. La qualité de la dalle est plutôt bonne du point de vue du rendu des couleurs, mais l'angle de vision bien que correct n'est pas optimal. Pour finir, la résolution reste coincée par défaut à 1440 x 900. Dommage, d'autant que les récents MacBook Air ont connu un coup de boost sur ce point. Sur ce modèle 15 pouces, vous pourrez néanmoins opter pour un écran glossy de 1650 x 1080... Pour 100 euros de plus, ou pour un écran haute résolution ET anti reflets pour 150 euros. Ça commence à faire beaucoup...

Performances sous Mac OS X


Sans surprise, le modèle testé, un Core i7 2,2 GHz, offre des performances tout à fait satisfaisantes, et même supérieures à celles constatées notamment à l'iMac Core i7 2,93 GHz de génération précédente, que nous avions testé l'été dernier. Sur le test CPU de Cinebench, on note ainsi un score légèrement supérieur (5,4 contre 5,27).

Graphique macbook pro 15 cinebench cpu
Test CPU Cinebench (le plus grand est le meilleur)


Sur Geekbench, qui effectue une série de tests sur le processeur et la mémoire, on obtient là aussi un score sensiblement supérieur à celui obtenu par le même iMac.

Graphique macbook pro 15 geekbench
Benchmark Geekbench (le plus grand est le meilleur)


En revanche, en réalisant un Photoshop Benchmark 3.0, on se retrouve cette fois-ci pénalisé par le disque dur moyen proposé par défaut. Le modèle exécute la batterie de tests (sur une image de 7000x5443) en 211 secondes, soit 23 secondes de plus que ce que nous avions calculé sur l'iMac Core i7 en configuration SSD, et un tout petit peu plus que la version Core i3 du même iMac, qui utilisait un disque dur 7200 tours/minutes.

Graphique macbook pro 15 photoshop
Photoshop Benchmark v3 (en secondes, le plus petit est le meilleur)


Performances sous Windows


Le MacBook Pro 15 pouces étant suffisamment bien équipé pour faire tourner quelques jeux récents, nous avons effectué quelques tests sous Windows 7 64 Bits également. Nous avons comparé les résultats à 3 des meilleurs modèles de notre dernier comparatif de PC portables 15/17 pouces.

On commence avec Far Cry 2 qui s'en tire à 42,4 FPS, en 1440 x 900 et niveau de détail élevé (High), un bon score qui permet d'affirmer ce MacBook comme une bonne machine de jeux.

Graphique macbook pro 15 farcry 2


Même constat avec 3D Mark Vantage qui s'en tire avec un score de 4593 sur les tests graphiques, soit un écart de 25% avec la configuration la plus performante au niveau graphique parmi les PC testés.

Graphique macbook pro 3dmark


En revanche, le test HDD de PC Mark Vantage confirme notre première impression sur le disque dur fourni : le score moyen de 2692 est assez déplorable pour un ordinateur vendu à plus de 2200 euros : les 3 PC sélectionnés ici, et en fait la plupart des PC que nous avions sélectionnés pour ce comparatif, réalisent un score logiquement supérieur, puisqu'ils sont équipés de disques 7200 tours/minute.

Graphique macbook pro 15 pcmark hdd



Autonomie


Afin de mesurer l'autonomie du MacBook Pro sous Mac OS X, nous nous sommes livrés à l'utilisation suivante, sur les 3 portables, avec des paramètres identiques (luminosité à 80%, volume sonore à 50%, Wi-Fi activé, Bluetooth désactivé) :

  • Visionnage d'une vidéo H264 SD d'une durée de 1h15
  • Lecture d'une playlist iTunes composée de MP3 à 320k de 2h20, tout en surfant sur les mêmes sites web, à des intervalles de 10 minutes, sous Safari 5 avec lecteur Flash activé.
  • Copie répétée d'un dossier de petits fichiers d'environ 500 Mo au total jusqu'à extinction de la batterie.

Graphique macbook pro 15 autonomie
Autonomie en heures


La batterie des nouveaux MacBook Pro ne déçoit pas et semble conforme aux chiffres annoncés par Apple, qui est de 7h dans une utilisation de surf en Wi-Fi. Avec un protocole un peu plus gourmand, on arrive à 4h40 d'autonomie : non négligeable !

Température et consommation


Enfin, pour mesurer la température et la consommation, nous utilisons le Torture Test de Prime 95 sous Mac OS X. Nous réalisons une première mesure de température du processeur (via le logiciel iStat Menus) et de consommation via à un wattmètre au repos, avec une batterie pleinement chargée afin que la charge ne fausse pas les mesures. Puis nous lançons le test de Prime 95 et attendons que la consommation et la température se stabilisent.

La température du processeur est de 31° au repos et monte jusqu'à 86° en pleine charge. Concernant la consommation, on passe de 13 à 74 Watts, avec une pointe à 92 Watts avant stabilisation.

Conclusion



MacBook Pro 2011 17"
Alors que son petit frère 13 pouces est relativement bien positionné au niveau prix, le modèle 15 pouces continue à nous laisser perplexes sur ce point. Concernant l'ordinateur en lui-même, pas de souci : ce nouveau MacBook Pro 15 est franchement une très bonne machine : finition impeccable, finesse du design, performances au rendez-vous... Du tout bon ou presque !

Le problème réside dans le prix. Le tarif de base n'est déjà pas donné, mais il pourrait être acceptable si Apple avait au moins la générosité d'inclure des caractéristiques que l'on est en droit d'attendre sur un ordinateur destiné aux professionnels : disque dur 7 200 tours/minute minimum, lecteur Blu-ray (on peut toujours rêver), écran haute résolution... Malheureusement, ces caractéristiques sont soit totalement absentes, soit en option à des tarifs qui laissent songeurs. Sur le premier modèle : 100 euros supplémentaires pour avoir droit à un disque 7 200 tours/minute, 150 euros pour disposer d'un écran 1650 x 1080 et anti reflets, et même pas d'option pour une carte graphique supérieure. On aura donc vite fait de passer sur le second modèle qui a au moins le mérite de ne pas générer de surcoût sur le 7 200 tours/minute (à 2 200 euros, il peut !), mais on constatera la même pingrerie sur l'écran, et l'obligation d'ajouter 150 euros à la facture pour disposer d'un affichage optimal en refroidira plus d'un.

Cavier MacBook Pro 2011
Il est évidemment risqué de se livrer au petit jeu de la configuration équivalente côté PC, mais tout de même, alors que Dell commence à proposer des configurations Sandy Bridge, on obtient un écart de près de 1000 euros en montant une configuration similaire au niveau des composants, à partir d'un portable XPS. Certes le design et la finition sont sans comparaison, certes Thunderbolt est, pour l'instant, une exclusivité Apple, mais l'écart nous semble malgré tout injustifié.

Restent évidemment les performances en hausse par rapport à la génération précédente, et même si Apple ne fait que s'adapter à la nouvelle donne Sandy Bridge, elle innove au moins sur la connectique Thunderbolt. Celle-ci est prometteuse, mais il est malheureusement impossible de la tester pour le moment, faute de périphériques compatibles.

Au final, rien de vraiment neuf, donc, hormis cette nouvelle connectique : le design reste le même, et aucune des innovations introduites par les nouveaux MacBook Air (système sur mémoire flash, sortie de veille instantanée...) n'a trouvé son chemin ici. Le MacBook Pro 15 pouces conserve toutes ses qualités... Et tous ses défauts ! Un bon portable offrant des performances tout à fait satisfaisantes et une qualité de fabrication exemplaire, mais vendu au prix (très) fort !

Macbook Pro : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !


MacBook Pro 15" Core i7

Les plus
+ Finition impeccable
+ Bonnes performances CPU/GPU
+ Autonomie solide
+ Connectique innovante
Les moins
- Beaucoup trop cher !
- Disque dur indigne du produit
- Option anti reflets recommandée
- Thunderbolt encore inexploité
3
Performances
Autonomie
Design/finition
Positionnement prix


Modifié le 17/09/2015 à 17h17
Commentaires