le mardi 07 juin 2011

Piratage chez Sony : Lulzsec récidive et publie des données

Lulzsec
Le groupe de hackers Lulz Security continue de s'acharner « pour le fun » sur sony. Après avoir piraté le site de Sony Pictures la semaine dernière, le collectif s'est attaqué au code source du réseau de développeurs de Sony Computer Entertainment. C'est la seizième attaque récente contre la firme nippone.

En quelques semaines seulement, le groupe de hackers Lulzsec a acquis une réputation à faire trembler entreprises et institutions. Parmi leurs récentes victimes, on compte le FBI, le média américain Public Broadcasting Service, Nintendo, et bien évidemment Sony qui n'en finit plus d'essuyer les attaques. La dernière en date, à savoir la seizième depuis le piratage du PSN, date de lundi : Lulz Security a publié via Twitter le code source du réseau de développeurs de Sony Computer Entertainment, un service auquel, comme son nom l'indique, seuls les développeurs ont normalement accès.

« Ca fait 16 pour les hackers, 0 pour Sony. A vous de jouer ! »

Sans donner plus de détail concernant la méthode employée Lulzsec s'est contenté de communiquer sur cette nouvelle attaque dans une petite série de tweets : « Nous vous présentons le code source du réseau de développeur de Sony Computer Network », peut-on lire depuis quelques heures sur le compte du groupe. Un message suivi d'un lien pour télécharger un fichier de 54 Mo contenant le résultat de cette nouvelle intrusion.

A côté de ces attaques de grandes envergures, on en trouve d'autres, plus discrètes mais tout aussi dérangeante quant à la sécurité des sites de la firme nippone. Le week-end dernier, c'est le site brésilien de Sony Music qui s'est fait defaced, sa page d'accueil ayant été remplacée par une autre glorifiant les hackers - le site est toujours indisponible. Il en va de même pour le site russe de Sony Pictures, qui est tombé suite à une injection SQL. Deux attaques dans lesquelles Lulz Security dément être impliqué, mais qui tendent à prouver que la démarche du groupe en inspire d'autres. Le petit jeu « Hacker vs Sony » comme le qualifie Lulzsec ne semble pas prêt à s'arrêter.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )