SFR augmente les forfaits mobiles en imposant l’offre Privilège

Les abonnés SFR commencent déjà à se plaindre : l'opérateur au Carré Rouge a augmenté à deux reprises ses forfaits. C'est à chaque fois l'offre Privilège qui est ajoutée aux abonnements, sans demander l'accord des personnes concernées. Mais si au niveau des contrats Internet et télévision l'offre peut être refusée, l'option est obligatoire pour les abonnés mobile.

SFR veut ainsi financer une partie de ses gros investissements dans les contenus et les chaînes mais risque d'attiser la grogne de ses clients.

L'offre Privilège : l'option obligatoire qui augmente la facture


L'offre Privilège de SFR est sur toutes les lèvres, mais pas pour les bonnes raisons. L'offre fait partie de la stratégie de SFR (bientôt Altice) pour améliorer ses abonnements. Elle ajoute 8 chaînes de télévision (dont 4 exclusives) aux abonnements. L'option coûte en temps normal 19,98 euros par mois, mais pour les abonnés SFR elle ne va coûter que 5 euros par mois.

Ce serait une bonne affaire si SFR avait demandé l'avis de ses abonnés. Sauf que ce n'est pas le cas : que ce soit pour les abonnements Internet ou pour les abonnements mobiles, l'option est activée par défaut. Pour les abonnements fixes, il faut se rendre sur les paramètres de son compte et décocher l'option « offre Privilège » pour ne pas avoir à payer.

Pour les abonnés mobile, qui voient leur forfait data passer en illimité par la même occasion, il n'est pas possible de désactiver cette option.

enseigne sfr


Le changement de prix ouvre la voie à la résiliation sans frais


L'impossibilité, pour les abonnés mobile, de refuser cette option et donc l'augmentation tarifaire qui va avec a été confirmée par le magazine Capital qui avait dévoilé, le 26 juillet 2017, ce changement dans les offres de l'opérateur au Carré Rouge.

Les abonnés ont donc deux choix : soit accepter de payer plus cher leur abonnement (tous les abonnements ouverts avant le 1er janvier 2017 sont concernés par cette nouvelle option) soit le résilier. Un changement tarifaire, selon le Code de la Consommation, ouvre en effet la possibilité de résilier son contrat sans frais supplémentaires et ce durant une période de 4 mois suivant la réception du mail annonçant l'augmentation de prix.

Modifié le 27/07/2017 à 09h40
Commentaires