Changer d'opérateur, portabilité : nos conseils pour vos démarches

A l'heure des forfaits sans engagement et de leurs prix toujours plus attractifs, changer d'opérateur est devenu un sport de plus en plus pratiqué. Si vous n'êtes pas encore adepte de cette gymnastique, voici de quoi rattraper votre retard.

#Rediff :
La guerre des opérateurs faisant rage en ce moment, nous remettons en avant ce petit guide qui rassurera ceux qui ne savent pas vraiment comment se passe un changement d'opérateur !

Changer d'opérateur, il y a quelques années, cela prenait du temps. La procédure n'était franchement pas simple et les opérateurs ne faisaient rien pour la rendre plus digeste. Mais depuis maintenant presque 10 ans, et sur une initiative de l'Arcep, la mise en place de la portabilité du numéro a grandement facilité cette opération.

Depuis 2011, les opérateurs disposent de trois jours au maximum pour inscrire le client à sa nouvelle offre, de résilier le contrat de l'ancien opérateur et de récupérer le numéro de téléphone de son client, comme celui-ci lui a demandé. L'avantage pour le client : une démarche unique, simple, et qui permet de conserver son numéro (et donc, évite d'avoir à envoyer à tous ses contacts un nouveau numéro).

Cartes SIM

Théoriquement, vous ne devez même pas subir d'interruption de service, puisque la nouvelle carte SIM doit être activée avant que la précédente ne cesse de fonctionner. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas : quand un opérateur lance une promotion à succès et ne parvient pas à assurer l'ensemble des portabilités en temps et en heure, ou lorsque l'envoi de la SIM prend plus de temps que prévu, certains utilisateurs peuvent se retrouver coincés (ce qui peut poser d'important problème si vous devez absolument être joignable, dans le cadre professionnel notamment).

Le meilleur moment pour changer d'opérateur


Pour éviter ce genre de désagrément, il y a une astuce simple à connaître. Les trois jours qu'ont les opérateurs pour effectuer la migration sont des jours ouvrés. Conséquence : si vous souhaitez minimiser les risques de coupure, mieux vaut déclencher une portabilité un lundi, voire un mardi, plutôt qu'un vendredi.

De même, pour ceux qui sont engagés avec leurs opérateurs, mieux vaut lancer la démarche en amont de la date de réinitialisation, afin d'éviter des frais le mois suivant. Par ailleurs, et toujours dans le cadre d'un engagement, il faut parfois jouer de la calculette pour connaître le bon moment pour changer d'opérateur.

Calendrier

Depuis la loi Châtel, le consommateur peut résilier son contrat mobile par anticipation à partir du treizième mois d'engagement à condition qu'il règle le paiement du dédit plafonné au quart des mensualités. Si cette phrase vous paraît complexe, pas de panique : tous les opérateurs disposent d'une page qui vous permet de calculer les frais de résiliation (chez Bouygues Telecom, Orange et SFR).

Portabilité et RIO, la démarche


Dans la pratique, comment réaliser la portabilité de votre numéro ? Lorsque vous décidez de souscrire à un nouveau forfait, il vous faudra être en capacité de fournir à votre nouvel opérateur votre RIO (pour Relevé d'Identité Opérateur). Ce code s'obtient en composant le 3179 sur votre smartphone.

RIO

Une voix de synthèse vous indique alors le RIO correspondant à votre ligne. Vous n'êtes toutefois pas contraint d'écouter jusqu'au bout la litanie des 12 caractères (numéros et lettres), puisqu'un SMS de confirmation contenant ce code vous est automatiquement (et quasiment instantanément) envoyé. Ce message contient par ailleurs la durée de votre engagement et la date de fin d'engagement (si vous êtes engagé).

Si vous êtes dans le cas de changer d'opérateur, n'hésitez pas à consulter nos sélections pour trouver
Modifié le 22/09/2017 à 17h00
Commentaires