Espace membre :
flechePublicité

// Wiko Cink Peax : smartphone double coeur à petit prix

Partager ce dossier

Publié par le Vendredi 5 Avril 2013

Le constructeur français Wiko propose des smartphones d'entrée de gamme aux fiches techniques alléchantes. Le Wiko Cink Peax se place à un prix plancher pour un modèle 4,5 pouces et doté d'un APN 8,0 MPix et de 2 slots SIM. Intéressant ?

Ergonomie et design retour au sommaire


Impossible de ne pas remarquer une ressemblance frappante entre le Wiko Cink Peax et le Galaxy S3 : Wiko s'est ouvertement inspiré du smartphone de Samsung dans les matériaux, et les lignes, en particulier dans la version blanche que nous avons testée. Le téléphone est également disponible en noir.

Doté d'un écran de 4,5 pouces, il est cependant un peu plus petit, bien que plus épais, et surtout très léger : 124g sur la balance ! Les matériaux utilisés sont en accord avec son tarif : plastique un poil « cheap », avec un peu de jeu sur le dos de notre exemplaire de test, tandis que la façade ne semble pas bénéficier de traitement oléophobique, ni d'une surface anti rayures de type Gorilla Glass.



Le dos du Cink Peax est amovible et révèle les slots SIM ainsi qu'une batterie amovible.

Pour le reste, pas de surprise : l'APN au dos du téléphone dépasse sensiblement de la coque et s'accompagne d'un double flash LED et la connectique se limite à un mini Jack 3,5mm et un port Micro USB sur le dessus de l'appareil. Les boutons de volume et de verrouillage sont situés de chaque côté, et 3 touches tactiles sont disposées en dessous de l'écran.

Composants retour au sommaire


Le Wiko Cink Peax intègre un SoC MediaTek MT6577. Cette puce d'entrée de gamme dispose de 2 cœurs Cortex A9 à 1 GHz, et d'un GPU PowerVR SGX 531. La partie graphique accuse son âge, mais on appréciera la présence d'un double cœur pour le prix.

L'écran est d'une définition plutôt correcte pour sa taille : 960x540 pixels, soit une densité de pixels de 240 ppp. On reste en dessous du « retina », mais l'écran s'avère lisible malgré tout, avec des angles de vision acceptables (mais pas plus), et des couleurs flatteuses. La trame visible, en revanche, est un peu désagréable.

L'appareil photo/vidéo permet de monter jusqu'à 8 MPix et de capturer des vidéos en 720p. Il est accompagné d'une webcam frontale, elle aussi 720p.

Le Cink Peax gère la 3G jusqu'à 7,2 Mbps, et permet d'utiliser 2 cartes SIM (au format standard, pas Micro SIM). La gestion des 2 SIM s'effectue de manière assez efficace : l'utilisateur peut notamment choisir quelle SIM utiliser pour la connexion de données ou pour chaque appel passé. Il intègre un circuit Wi-fi B/G/N, une puce GPS, dont les fixes s'avèrent particulièrement longs au passage, et prend en charge le Bluetooth 4.0.

Screenshot 2013 04 03 15 42 54
Screenshot 2013 04 03 15 42 39


Côté stockage, on est limité à 4 Go en standard, avec la possibilité d'augmenter la capacité de 32 Go via le slot Micro SD. À moins que vous n'ayez pas l'intention d'installer beaucoup d'applications, ou d'utiliser le smartphone comme baladeur, ce sera indispensable : moins de 2 Go sont exploitables par l'utilisateur ! Le téléphone est équipé d'1 Go de mémoire vive.

OS et interface retour au sommaire


À l'heure où nous écrivons ces lignes, le Wiko Cink Peax est toujours sous Android 4.0.4. Une mise à jour vers Jelly Bean était prévue pour le mois de mars, mais au 3 avril, elle n'était pas disponible au téléchargement. En l'état, on appréciera le fait d'être en 4.x, ce qui n'est pas acquis sur un téléphone d'entrée de gamme, mais qui dit 4.0 dit pas de Google Now, et un certain manque de fluidité dans l'interface, même si on a déjà vu pire sur cette gamme de prix.

Wiko Cink Peax capture
Wiko Cink Peax capture


Wiko a procédé à quelques modifications de l'interface standard d'Android, mais rien de très profond, à part l'usage de touches virtuelles sur le téléphone et non directement sur l'écran. Quelques widgets et applications supplémentaires sont de la partie, notamment une application tuner FM, un bloc notes ou encore un lecteur de flux d'actualités.

Internet et multimédia retour au sommaire


Comment le Wiko Cink Peax se comporte-t-il en matière de surf ? Plutôt bien, puisque l'expérience avec le navigateur par défaut s'avère tout à fait fluide ! Les performances en Javascript, sans rivaliser avec les meilleurs haut de gamme, sont tout à fait honorables. Les traditionnels clients POP3/IMAP/Exchange et Gmail sont présents, mais aucune fonctionnalité particulière ajoutée par Wiko sur ce point.

Wiko Cink Peax capture
Wiko Cink Peax capture


La prise en charge multimédia atteint les limites du téléphone et de son processeur certes correct pour le prix, mais clairement insuffisant pour lire des vidéos au-delà de la définition standard. Sans réencodage, les MKV HD lus avec BS Player sont beaucoup trop saccadés. On s'y attendait, mais la précision reste importante

Photos et vidéos retour au sommaire


La partie photo du Wiko Cink Peax est une agréable surprise. Tout d'abord par sa couche logicielle de bonne facture : complète et simple d'utilisation, en fait assez proche de ce que propose Android en standard.

Wiko Cink Peax exterieur resize

Wiko Cink Peax exterieur detail 1
Wiko Cink Peax exterieur detail 2


C'est surtout la qualité des images produites qui impressionne : pour un smartphone d'entrée de gamme, le Cink Peax réalise des photos tout à fait satisfaisantes. On n'obtient certes pas le niveau d'un Galaxy S3 ou d'un iPhone 5 dans de bonnes conditions d'éclairage, mais l'image est tout de même relativement détaillée et propre, et les couleurs plutôt fidèles.

Wiko Cink Peax scene resize

Wiko Cink Peax scene detail 1
Wiko Cink Peax scene detail 2


Même constat sur la vidéo : on est certes limité au 720p, mais les vidéos produites sont fluides, précises et pêchues. Il faudra en revanche passer par les options pour désactiver la mise au point à l'infini, réglage par défaut qui ne permet pas de sélectionner le sujet à mettre au point à la volée.



Performances et autonomie retour au sommaire


Afin d'évaluer les performances du Wiko Cink Peax, nous effectuons une série de benchmarks. Les résultats indiqués sont la moyenne de 3 mesures. Les tests ont été réalisés avec la dernière mise à jour disponible sur le téléphone, c'est à dire Android 4.0.4.



Les résultats s'avèrent conformes aux attentes : la partie CPU s'en tire plutôt bien pour un téléphone d'entrée de gamme, mais le GPU montre vite ses faiblesses en OpenGL ES 2.0, certes sur des tests plus exigeants que les quelques jeux du commerce que nous avons pu tester avec quelques saccades, mais qui demeuraient jouables malgré tout.

L'autonomie en vidéo du Cink Peax nous a paru semblable à celle de la plupart de ses concurrents dans cette gamme de prix. Le smartphone tient un peu plus de 7h, ce qui n'est pas extraordinaire mais correct. Évidemment, l'usage vidéo est un cas de figure particulier qui mobilise l'écran en permanence, et descend donc la batterie plus rapidement qu'un usage quotidien.



Conclusion retour au sommaire


Téléphone portable Wiko Cink Peax - Noir (clone)
Malgré une marque encore peu connue du grand public et une qualité de fabrication assez quelconque, le Wiko Cink Peax fait assez bonne impression. Sur son segment de prix, il affiche des caractéristiques techniques plutôt intéressantes, même si dans les faits, il faut être clair sur ses limitations. Il ne s'agit pas d'un smartphone destiné à un usage multimédia intensif, où à des jeux trop gourmands en ressources. On regrettera aussi le fait qu'il ait une version d'Android de retard, mais une mise à jour Jelly Bean était imminente (mais pas effective) au moment de notre test.

Une fois ses limites posées, il faut bien admettre qu'il s'en tire plutôt bien. L'interface affiche quelques saccades, mais l'expérience demeure suffisamment fluide, notamment sur la navigation web. L'écran s'avère plutôt correct pour de l'entrée de gamme, et l'appareil photo surprend par la bonne qualité des images qu'il produit. La présence de 2 slots SIM séduira les utilisateurs ayant à jongler entre une ligne pro et perso, et si la capacité mémoire interne est très limitée, un slot Micro SD permet de l'étendre.

En définitive, le Cink Peax ne fait donc pas de miracle, mais demeure un bon smartphone d'entrée de gamme, pas exempt de défauts, mais bien positionné par rapport à son prix, qui avoisine les 160 euros sur certaines boutiques.

Les plus

  • Prix très attractif
  • Relativement fluide
  • Bon appareil photo
  • Double SIM

Les moins

  • GPU vieillissant
  • Capacité interne très limitée
  • Encore en 4.0 (au moment du test)
  • Synchronisation GPS lente

Wiko Cink Peax

Smartphone Android

Bon

  • Fonctionnalités
  • Finition
  • Ergonomie
  • Autonomie
  • Performances


    Vous aimerez aussi

    Article du Vendredi 5 Avril 2013 par Stéphane Ruscher

    Envoyer par mail Envoyer par mail
    Chargement des commentaires...
    ( les afficher maintenant )

    flechePublicité

    Les bons plans !

    Partenaire Clubic.com

    Top logiciels

    @Icon sushi
    Créez vos icônes en deux clics
    Icon Generator Pro
    Créez facilement des icônes modernes sur le thème de la Creative Suite d'Adobe !
    Paint Express
    Un éditeur spécialisé dans les icones
    Image2Icon
    Créez vos icones facilement
    ICL-Icon Extractor
    extraire et enregistrer des icones
    Icon Searcher
    retrouver les icones presentes sur son ordinateur
    flechePublicité

    BE GEEK ! Avec Clubic Logo

    flechePublicité