Une puce de 256 Go à 850 Mo/s : le stockage sur smartphone va accélérer

Actuellement, les smartphones disposent d'un stockage maximal de 128 Go. Bientôt, cette capacité sera doublée pour atteindre 256 Go, grâce à une nouvelle puce signée Samsung.

Bien que le stockage dans les nuages soit de plus en plus mis en avant par les constructeurs et les systèmes d'exploitation mobile, la capacité de stockage d'un smartphone reste l'un des critères de choix prépondérant pour le consommateur.

Aujourd'hui, les portables les mieux pourvus en la matière disposent de 128 Go, au maximum. Une limite qui pourrait être amenée à évoluer rapidement, grâce à une nouvelle puce flash signée Samsung.

Les futures puces Samsung 256 Go pour smartphones
Les futures puces Samsung 256 Go pour smartphones

Pour parvenir à offrir cette capacité dans l'espace confiné qu'impose le smartphone, le constructeur coréen utilise sa technologie V-NAND, c'est-à-dire une conception en « 3D » de la puce mémoire, en opposition aux traditionnelles puces dites planaires.

Résultat : une densité de données bien plus importante, qui pourrait donc offrir aux smartphones et autres caméras de poche une capacité de stockage bien supérieure.

La puce serait également très véloce, puisque Samsung avance des débits de l'ordre de 850 Mo/s en lecture, contre 240 Mo/s en écriture. Pour les atteindre, il exploite le protocole UFS 2.0 que l'on retrouve déjà dans les cartes mémoire (SD ou microSD) de grande capacité.

Samsung n'est cependant pas encore tout à fait satisfait de la rentabilité de cette production, comme le montre d'ailleurs le retour de la NAND traditionnel dans son dernier SSD (voir à ce sujet Samsung 750 Evo : un nouveau SSD, mais sans NAND 3D). C'est pourquoi cette puce de 256 Go ne devrait être, au moins à ses débuts, utilisée uniquement dans les smartphones haut de gamme. Le port microSD n'est pas encore mort...

Modifié le 29/02/2016 à 11h09
Commentaires