AMD lève un coin du voile sur Zen et parle performances

AMD continue de fourbir ses armes côté processeurs en préparant sa prochaine génération d'architecture CPU connue sous le nom de code Zen. Alors qu'Intel tient son IDF annuel, AMD évoque Zen et parle performances.

Il faut bien admettre que si Intel s'est montré assez peu disert sur les performances de ses prochaines architectures x86, AMD parle plus volontiers de Zen. Il faut dire que l'ex-fondeur de Sunnyvale revient de loin. D'ailleurs AMD insiste sur le fait que ses ingénieurs sont repartis d'une feuille blanche pour concevoir l'architecture Zen, un projet qui, selon la marque, arrive peut être une seule fois dans la vie d'un ingénieur.

Côté architecture justement, AMD donne quelques billes évoquant certaines améliorations de sa prochaine architecture de processeurs avec sans surprise, côté front-end, une prédiction de branchement améliorée, c'est le cas à chaque génération de CPU, ou l'arrivée d'un cache pour les micro-op. De même, la marque parle d'une fenêtre d'instructions supérieure de 75% pour le scheduler. Plus efficace donc, l'architecture Zen vise à améliorer le taux d'IPC c'est à dire le nombre d'instructions exécutées par cycle d'horloge comme l'évoquait déjà AMD lors du Computex.

AMD Zen - 1
AMD Zen - 2


AMD évoque une augmentation de l'ordre de 40% de l'IPC qui repose essentiellement sur une nouvelle approche de design où AMD dote chaque coeur physique x86 de la possibilité d'exécuter plusieurs threads. Fini donc les errements de design de Bulldozer. En d'autres termes, AMD implémente le SMT, ou Simultaneous Multi-Threading, que l'on connait bien chez Intel sous le nom d'HyperThreading... et ce depuis les Pentium 4 dès 2002 (voir Intel Pentium 4 3.06GHz Hyper-Threading).

AMD Zen - 3


AMD détaille dans la foulée l'architecture des caches de Zen, avec un cache de troisième niveau de 8 Mo (1 Mo par coeur) et un cache unifié de second niveau de 512 Ko par coeur pour les instructions et les données. Le premier niveau de cache s'appuie pour sa part sur un cache L1 dédié aux instructions de 64 Ko (précédemment 96 Ko) et un cache L1 dédié aux données à la taille doublée (32 Ko contre 16 Ko précédemment). AMD évoque une bande passante 5 fois supérieure par cache et par coeur.

Zen au niveau de Broadwell-E ?


Le plus intéressant reste les indications de performance. Ainsi AMD a mis face à face un processeur Intel Core i7 Extreme (Broadwell-E) le 6900K doté de 8 coeurs et cadencé à 3 GHz et son processeur à architecture Zen, le Summit Ridge à 8 coeurs opérant à la même fréquence. Avec le logiciel de rendu Blender, le petit nouveau d'AMD devance son homologue Intel. AMD rappelle au passage que ses processeurs Summit Ridge seront gravés en 14nm avec une efficacité énergétique supérieure : ainsi l'architecture Zen est censée offrir un IPC 40% supérieur avec une consommation identique à la précédente génération.

AMD Zen - 4


Une plate-forme AM4 moderne !


En attendant le lancement toujours prévu pour début 2017, rappelons que les processeurs Summit Ridge bénéficieront d'une nouvelle infrastructure : AMD nous fera cadeau d'un nouveau socket, l'AM4 qui s'accompagnera de la prise en charge de la mémoire DDR4 et du PCI-Express de troisième génération. Sans oublier du reste le support de l'USB 3.1 Gen2 et l'arrivée du SATA Express et du NVMe sur sa plate-forme. Un vrai fossé technologique face aux cartes mères AM3 actuelles encore en PCI-Express 2.0 notamment.

AMD Summit Ridge Platform


AMD parle serveurs avec Naples


Enfin AMD évoque brièvement le cas des serveurs avec Naples, la variante serveur de Summit Ridge. Et si l'architecture Zen proposera sur PC 8 coeurs capables de travailler sur 16 threads, Naples embarquera 32 coeurs d'exécution x86 pouvant travailler sur 64 threads.
Modifié le 19/08/2016 à 10h04
Commentaires