Espace membre :
flechePublicité

// Quatre appareils photo étanches en test !

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Vendredi 2 Juillet 2010

Panasonic Lumix FT2


Le FT2 n'est que le deuxième appareil étanche de Panasonic, et pourtant on sent comme une certaine familiarité… un air de déjà vu puisqu'en dehors du coloris vif, le FT2 de Panasonic ressemble dans les lignes (massives ?) au Tough 8010 d'Olympus. Saura-t-il faire mieux ?

Panasonic Lumix FT2

Le Lumix FT2


Présentation


Si le Lumix FT2 a des allures de µ Tough 8010, c'est tout simplement parce qu'il propose le même degré de résistance aux différents éléments, fait qui impose une certaine épaisseur de carapace. Le constructeur est précis sur les normes respectées : IEC-60529 IPX8 pour l'eau (soit le maximum supporté par la norme) jusqu'à 10 m sur 60 minutes, IEC-60529 IP6X pour la poussière là encore le maximum possible) et MIL-STD 810F méthode 516.5-Shock pour une résistance à des chutes de 2 mètres. Panasonic précise également que le FT2 parvient à fonctionner entre -10°C et +40°C : une belle amplitude thermique ! Sur les choix de matériaux en revanche, Panasonic a davantage privilégié le plastique, qu'on trouve sur tout le pourtour du boîtier. Aussi, la résistance aux 100 kg de pression est ici peu probable… Par contre, le constructeur fournit une housse en silicone, pour maximiser les chances de survie de l'appareil. Il n'est pas précisé si la résistance aux chutes a été mesurée avec ou sans...

Panasonic Lumix FT2_détail 1
Panasonic Lumix FT2_détail 12

Verre de protection de l'objectif et housse en silicone


Pour assurer l'étanchéité du boîtier, Panasonic a misé sur deux trappes distinctes : une abrite la connectique (PC et mini HDMI), l'autre la batterie et la carte mémoire. Chaque trappe est calfeutrée par un joint en caoutchouc moulé à la forme de ce qu'il doit protéger, mais pas de joint torique supplémentaire comme sur le Tough 8010. Est-ce suffisant ? Nous n'avons pas observé d'intrusion d'eau ou de tout autre chose après nos sessions de photos aquatiques.

Panasonic Lumix FT2_détail 3
Panasonic Lumix FT2_détail 4

Joints moulés sur chaque trappe


Le système de verrouillage est un peu moins convaincant par contre : il y a bien deux loquets par trappe, mais les deux s'actionnent de la même façon en coulissant. Le premier de sûreté laisse apparaître un carré rouge lorsqu'il n'est pas enclenché, le second sur ressort actionne l'ouverture. Il nous est arrivé sans faire attention de nous baigner sans fermer le premier loquet… On notera toutefois l'entrée spéciale dans le menu Précautions, affichant une série de messages d'avertissement à l'écran.

Panasonic Lumix FT2_détail 5
Panasonic Lumix FT2_détail 6
Panasonic Lumix FT2_détail 7

Double loquet de verrouillage et avertissements avant la baignade


Du côté des autres spécifications, le FT2 embarque un capteur de 14,1 Mpix, à peine plus que celui du Tough 8010, c'est-à-dire le plus chargé en pixels du comparatif ! L'objectif, comme d'habitude siglé Leica, couvre la plage de focales 28-128 mm (soit 4,6 X). C'est un peu plus court qu'avec le compact d'Olympus mais plus lumineux en grand angle (f:3,3 — 5,9) et surtout stabilisé par mouvement de lentille (optique donc).

L'ergonomie «Made in Pana»


Aucune surprise de ce côté-là : la formule plutôt gagnante de Panasonic en termes d'ergonomie s'applique aussi au FT2. On retrouve un agencement très classique des commandes au dos de l'appareil : molette de sélection des modes, bouton rouge pour lancer directement le tournage de vidéos, bouton pour passer en mode visualisation d'images, le pavé multidirectionnel et ses habituels raccourcis (correction d'exposition, flash, macro et retardateur), une commande Display pour modifier les informations à afficher à l'écran et la désormais classique touche Q.Menu permettant d'accéder rapidement à l'essentiel des réglages via un bandeau en haut de l'écran. Une conception assez consensuelle, avec laquelle on trouve très vite ses repères.

Juste quelques reproches à formuler : la commande de zoom située juste à côté du déclencheur (et possédant un peu la même forme) incite à la fausse manipulation. De plus la molette de sélection des modes a la fâcheuse tendance de se positionner entre deux modes, rendant l'appareil inopérant… Enfin l'écran n'est pas ce qu'il y a de plus lisible avec une forte luminosité ambiante, même quand on choisit le réglage accentuation ACL.

Panasonic Lumix FT2_détail 8
Panasonic Lumix FT2_détail 2
Panasonic Lumix FT2_détail 11

Touches au dos de l'appareil, commande de zoom + déclencheur sur le dessus et sélecteur de modes


Pas plus de nouveauté du côté de l'interface. Après tout, on ne change pas une équipe qui gagne. Soit… Mais il serait peut-être temps pour Panasonic d'envisager une modernisation de son logiciel. Notamment une refonte des icônes, très pixélisées, ou encore un réagencement des entrées. Dans le menu principal, découpé en trois zones (photo, vidéo et configuration), l'onglet photo comporte pas moins de quatre pages (en mode P) ! Malheureusement pas uniquement remplies de réglages pertinents... Certes on se contente souvent du Q.Menu pour aller plus vite. Passé ce rapide avis, tout est fonctionnel et réactif.

Panasonic Lumix FT2_détail 9
Panasonic Lumix FT2_détail 10

Bandeau Quick Menu de réglages rapides et interface du menu principal


Réactivité qu'on retrouve à peut près à tous les étages sur le FT2. Allumage en 1,7 s, délai entre deux photos de 2 s (dans le meilleur des cas... le compact a parfois ralenti à 3,7 s), temps moyen de recyclage du flash de 4,7 s… La rafale atteint péniblement 1,7 im/s pendant 5 vues : on est bien loin des 10 im/s sur 10 vues du Sony TX5 mais le FT2 fait tout de même bonne figure à côté des deux autres appareils du comparatif. En matière de système autofocus, c'est le jour et la nuit face au µ Tough 8010 d'Olympus : la mise au point s'effectue en moyenne en 0,25 s au grand angle et 0,3 s au téléobjectif, latence au déclenchement comprise de 0,7 s ! Le FT2 répond au doigt et à l'œil en somme, même si on a vu mieux chez Panasonic.

Panasonic Lumix FT2_lag sans AF
Panasonic Lumix FT2_AF avec lag

Latence au déclenchement et temps de mise au point au grand angle latence comprise (chaque graduation vaut 0,05 s, un tour de cadran vaut 2 s)


Zoom et qualité d'image


Le FT2 se montre-t-il à la hauteur de son optique siglée Leica ? En partie seulement… En tout cas, il y a clairement du mieux par rapport au µ Tough 8010. Au grand angle, l'objectif délivre un très bon piqué au centre mais se montre peu homogène (les bords perdent beaucoup de netteté). A la focale moyenne, le piqué au centre chute (en restant supérieur au modèle d'Olympus) mais du coup l'homogénéité s'améliore. Enfin au téléobjectif, le piqué se densifie légèrement partout, donnant un bon résultat pour ce type d'appareil. Dernier point : la stabilisation Mega O.I.S. largement éprouvée fonctionne sans surprise très bien !

Panasonic Lumix FT2 piqué centre au grand angle
Panasonic Lumix FT2 piqué centre la focale moyenne
Panasonic Lumix FT2 piqué centre au téléobjectif

Piqué au centre de l'image au grand angle, en focale moyenne puis au téléobjectif


Panasonic Lumix FT2 piqué bord au grand angle
Panasonic Lumix FT2 piqué bord à la focale moyenne
Panasonic Lumix FT2 piqué bord au téléobjectif

Piqué au bord de l'image au grand angle, en focale moyenne puis au téléobjectif


Panasonic Lumix FT2 stabilisation désactivée
Panasonic Lumix FT2 stabilisation activée

Stabilisation arrêtée puis activée, au téléobjectif à main levée (extrait à 100 %)


Pour ce qui est de la qualité d'image maintenant, on s'aperçoit déjà sur ces scènes de test que la balance des blancs est perfectible : en mode automatique on obtient régulièrement une teinte prononcée de jaune/vert. Il faudra donc régulièrement contrôler le rendu et sélectionner au besoin une balance plus adaptée aux conditions lumineuses.

Sur le traitement d'image maintenant, force est de constater que Panasonic a fourni des efforts importants depuis quelques années… mais il reste encore un peu de marge. Déjà, le constructeur ne se facilite pas la tâche en optant pour un capteur 14 Mpix : c'est beaucoup trop pour du 1/2,33 pouce ! Dans les basses sensibilités et jusqu'à 200 ISO compris, le FT2 est l'appareil qui parvient à restituer le plus de détails, tout en contrôlant bien sa montée en bruit. 400 ISO donne encore de bons résultats, même si on commence à voir apparaître du bruit chromatique dans les zones sombres. A 800 ISO en revanche, on observe une dégradation assez brutale de l'image, parasitée par une sorte de nuage pointilliste. On reste encore un cran au-dessus des Olympus et Pentax, mais Sony propose un rendu légèrement plus équilibré ici. A 1 600 ISO, cet effet se prononce encore et s'accompagne d'un fort cisaillement des contours, contraignant l'utilisation à du 15 x 20 cm. Mieux qu'hier mais nous l'espérons moins bien que demain…

Panasonic Lumix FT2 80 ISO
Panasonic Lumix FT2 100 ISO
Panasonic Lumix FT2 200 ISO

Extraits à 100 % de notre scène de test à 80, 100 et 200 ISO


Panasonic Lumix FT2 400 ISO
Panasonic Lumix FT2 800 ISO
Panasonic Lumix FT2 1600 ISO

Extraits à 100 % de notre scène de test à 400, 800 et 1 600 ISO


Panasonic Lumix FT2 photo de nuit 1600 ISO
Panasonic Lumix FT2 extrait photo de nuit 1600 ISO

Photo de nuit à 1 600 ISO et extrait à 100 %


En environnement sous-marin maintenant, la visibilité moyenne de l'écran LCD s'améliore et le FT2 se comporte très bien, avec ou sans flash. Attention ce dernier s'avère plutôt mou : il ne faut donc pas être trop loin du sujet. Toutefois la quasi-totalité des photos réalisée sous l'eau étaient nettes et correctement exposées, en mode scène Sous-marin comme en mode P. On ne peut pas en dire autant de tous les autres, à part le Sony… L'optique plus piquée que la moyenne y est pour quelque chose, l'autofocus rapide et précis, avec pré-mise au point automatique aussi.

Panasonic Lumix FT2 autoportrait sous marin sans flash
Panasonic Lumix FT2 autoportrait sous marin avec flash
Panasonic Lumix FT2 photo mi air mi eau

Autoportrait sous-marin sans et avec flash, photo entre deux éléments


En macrophotographie, le FT2 ne parvient pas à offrir le même grossissement que les autres compacts du comparatif, en raison d'une distance de mise au point plus longue. En revanche, les images sont rarement floues… que vaut-il mieux avoir ? Certes, il y a le TX5 de Sony qui fait une macro fiable à 1 cm (contre 5 cm pour le Panasonic)…

Panasonic Lumix FT2 macro air
Panasonic Lumix FT2 macro eau

Macro et macro subaquatique


Réglages et fonctionnalités


Le Lumix FT2 est un peu comme le µ Tough 8010 d'Olympus en matière de réglages : il en propose trop pour un débutant, et pas assez pour un expert. Le pavé multidirectionnel donne accès au flash (forcé, désactivé, anti yeux rouges, auto, synchro lente), à la macro (normal, super), au retardateur (2 ou 10 s) et à la correction d'exposition. Le Q.Menu ajoute la rafale, le mode AF (6 possibilités !), la balance des blancs (6 valeurs en tout), les ISO, la fonction contraste intelligent, résolution et compression Jpeg, la lampe d'assistance AF et la luminosité de l'écran. Enfin, en passant par le menu principal, on retrouve les mêmes réglages et d'autres encore, tels que les mode couleur (standard, naturel, éclatant, noir et blanc, sépia…), le paramétrage de la pré-mise au point, de la stabilisation, du ratio d'image ou encore des ISO intelligents (fixation d'une limite à ne pas dépasser).

Voilà qui illustre notre propos sur la nécessité pour Panasonic de réorganiser un peu son interface : trois accès différents pour régler son appareil, c'est trop ! Certains paramètres sont redondant, d'autres non… Certains aussi sont inutiles. Prenez par exemple les six modes autofocus. Parmi eux on compte 1 zone et 1 zone vitesse rapide : ca veut dire que le 1 zone est lent ? Qui choisira cette option ? Bref, ça va que la rapidité du FT2 permet une navigation énergique !

Enfin, Panasonic ne se démarquera pas spécialement sur le plan des fonctionnalités. Ce ne sont pas les quatre modes scène créatifs qui changeront la donne : sténopé basique (plus fluide mais moins réussi que celui d'Olympus), effet grain noir et blanc, haute dynamique (image totalement dé-contrastée) et cadre photo (ultra kitsch). Le mode panoramique est un peu archaïque au regard de ce qu'offre le TX5 de Sony : une simple assistance où un bout de l'image précédente reste affiché par transparence pour caler la vue suivante. Parfois mission impossible… L'assemblage doit bien sûr se faire en post traitement.

Heureusement, le FT2 se rattrape sur la vidéo, domaine où il dépasse ses concurrents. Il filme aussi en HD (1 280 x 720p à 30 im/s), mais propose deux formats d'enregistrement très qualitatifs (Motion Jpeg à 30 Mbps ou AVCHD à 13 Mbps). Ajoutez à cela le bon piqué de l'objectif, la stabilisation efficace et l'autofocus fiable, et vous obtenez un petit caméscope de poche redoutable. Pour une meilleure qualité audio, il faudra privilégier l'AVCHD : l'acquisition audio se fait alors en stéréo au format AC-3 à 192 Kbps sur 48kHz. Si vous optez pour le Motion Jpeg, vous passez en PCM mono, encodé à 256 kbps mais sur 16 kHz seulement : la différence est flagrante !


Vidéo à l'air libre de notre scène de test en Motion Jpeg



Vidéo sous marine d'une scène de test


Conclusion

Vendu au même tarif que le µ Tough 8010 d'Olympus, le Panasonic Lumix FT2 offre une résistance équivalente aux éléments mais fait tout mieux : réactivité, qualité d'image dans les basses comme les hautes sensibilités, stabilisation optique, ergonomie… Il y a encore quelques points sur lesquels Panasonic pourrait s'améliorer (modernisation et réagencement de l'interface, capteur moins chargé en pixels, quelques détails ergonomiques, davantage de fonctionnalités pertinentes, balance des blancs auto plus fiable…) mais dans l'ensemble, le FT2 se montre à l'aise sur terre comme en mer. S'il vous faut un compact qui puisse explorer les fonds marins jusqu'à 10 m, c'est celui-ci qu'il vous faut !

Les plus

  • Optique grand angle stabilisée
  • Réactivité / Précision AF
  • Traitement d'image jusqu'à 400 ISO
  • Robustesse / Vidéo AVCHD

Les moins

  • Hautes sensibilités améliorables
  • Balance des blancs automatique
  • Interface / ergonomie à optimiser
  • Manque de fonctionnalités pertinentes

Panasonic Lumix FT2

Compact étanche

Très bon

  • Qualité d
  • Zoom
  • Ergonomie
  • Robustesse



Galerie de photos

Panasonic Lumix FT2 photo 1
Panasonic Lumix FT2 photo 2
Panasonic Lumix FT2 photo 3

Photo 1 à 1 600 ISO et deux autres vues à 80 ISO


Panasonic Lumix FT2 photo 4
Panasonic Lumix FT2 photo 5
Panasonic Lumix FT2 photo 6


Panasonic Lumix FT2 photo 7
Panasonic Lumix FT2 photo 8





Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
314,95 €
à partir de
314,95 €
à partir de
1.048,00 €
à partir de
1.700,00 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Les offres d'emploi

Top logiciels

Sachs Marine Aquarium Time
Ecran de veille de type aquarium
EarthView
Earth View : La planète sur votre bureau Windows !
SimAQUARIUM
Economiseur d'écran sub-aquatique
The Lost Watch
Ecran de veille 3D temps réel vous donnant la date et l'heure
Nature 3D Screensaver
Economiseur d'écran 3D sur le thème de la nature
Koi Fish 3D Screensaver
Un très bel économiseur d'écran-aquarium
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité