Espace membre :
flechePublicité

// Test Corsair Vengeance 1300 : 100 % analogique

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Mardi 27 Mars 2012

Corsair Vengeance 1300

Après avoir passé en revue les HS1 et Vengeance 1500, les deux casques haut de gamme de Corsair avec spatialisation sonore 7.1, nous avions envie de voir ce que donnait leur pendant analogique, incarné dans cette dernière lignée par le Vengeance 1300. La même chose sans 7.1 ?

Corsair Vengeance 1300

Corsair Vengeance 1300


Présentation du casque


La technique


La fiche du Vengeance 1300 est strictement identique à celle du Vengeance 1500, à une petite nuance près sur la sensibilité du micro articulé, de -41 dB sur le casque que nous testons aujourd'hui contre -44 dB sur le précédent. Et bien sûr, le Vengeance 1300 ne dispose pour connectique que d'une double fiche mini jack 3,5 mm casque et micro, tandis que le 1500 se branchait en USB et court-circuitait alors le chipset audio de l'ordinateur. Le Vengeance 1300 s'adresse donc en priorité à ceux qui possèdent une carte son évoluée et comptent bien s'en servir. Nous retrouvons donc ici les mêmes transducteurs de 50 mm vus sur le HS1et le Vengeance 1500, délivrant en théorie une prestation égale :

  • réponse en fréquence de 20 Hz – 20 kHz ;
  • plage dynamique de 95 dB ;
  • impédance de 32 Ohms.

Corsair Vengeance 1300 3
Corsair Vengeance 1300 connectique

Les transducteurs de 50 mm pivotent à 90° vers l'extérieur. Le Vengeance 1300 dispose d'une double connectique mini jack analogique.


Le principe côté acquisition ne change pas. Le micro, situé en bout de bras articulé, est de type unidirectionnel à condensateurs, affichant une réponse en fréquence allant de 100 Hz à 10 kHz. Il est toujours doté d'une deuxième source de captation, à l'extérieur, permettant l'annulation active des bruits ambiants.

Corsair Vengeance 1300 9
Corsair Vengeance 1300 4

Le micro en bout de bras articulé, avec possibilité de l'abaisser ou de le relever


L'objet


Le Vengeance 1300 reprend exactement le même design que son grand frère mais se voit rétrogradé d'un cran en termes de finition. Ainsi, les touches d'aluminium sur les branches d'écouteur ou la capsule du micro sont ici en plastique brut, noir. De même le velours des coussinets se transforme sur le 1300 en similicuir : un matériau moins douillet mais plus isolant sur le plan acoustique. La construction reste tout aussi solide, en témoigne le poids quasi similaire de 332 g (contre 336 g). Et à conception identique, même ergonomie. Le casque de Corsair propose toujours des branches réglables en hauteur et des écouteurs pivotant. A porter, le Vengeance 1300 reproduit ainsi la satisfaction ressentie à l'usage avec son grand-frère, l'arceau ayant conservé son généreux moellonnage.

Corsair Vengeance 1300 6
Corsair Vengeance 1300 5

Corsair n'a pas touché au design, seul l'aluminium a disparu


Le Vengeance 1300 dispose lui aussi d'une télécommande, placée sur le câble de 3 m à 45 cm de l'écouteur gauche. Le module, fait d'un plastique peu ragoutant, se contente d'un interrupteur marche / arrêt pour le micro et d'une molette de volume. Corsair n'a même pas daigné agrémenter l'interrupteur d'une pastille colorée permettant de savoir si le micro et allumé ou éteint… (comme sur le Vengeance 1100). C'est pourtant on ne peut plus analogique comme dispositif !

Corsair Vengeance 1300 7

La télécommande, rudimentaire


Evaluation du casque à l'écoute


Qui dit casque analogique, dit son purement stéréo. Si vous voulez du surround, il vous faudra une carte son capable de le simuler (Creative CMSS ou THX TruStudio Pro, Dolby Headphone, Xear3D, DTS Surround Sensation…). Mais il faudra aussi vous débrouiller si vous souhaitez appliquer un égaliseur, puisqu'en l'absence de chipset intégré, comme le Cmedia CM6302 du Vengeance 1500, les pilotes Corsair ont ici disparu.

Pour de la musique


Bjork Medulla
Commençons par nos observations à l'état brut, en stéréo, sans ajustements, sur de la musique. Sachant que Corsair ne pouvait pas, comme sur le Vengeance 1500, se baser sur un traitement logiciel pour donner du relief à la sonorité très plate et trop cristalline de son casque, il a manifestement ajusté la sonorité de ses transducteurs. Il en ressort un son plus feutré, le constructeur ayant commencé par adoucir ses aigus et tasser le haut medium. A l'autre bout du spectre, les graves se portent bien mais le bas medium a été artificiellement rehaussé pour coller à un usage gamer. Si le travail accompli sur les deux extrêmes s'avère plutôt appréciable, les medium se retrouvent eux pris entre deux feux, des bas medium trop hauts et des hauts medium trop bas. Ils perdent ainsi en netteté et lisibilité.

En somme, Corsair a anticipé sur le déséquilibre naturel de ses transducteurs sans réussir à reproduire la même qualité sonore que le Vengeance 1500 avec égaliseur « Music + Bass » par exemple. Le rendu, plus bouché, mérite lui aussi un coup d'égaliseur pour gagner en aération. L'excellente spatialisation du Vengeance 1500 est ici brouillée par le manque de précision des sons, rendant plus difficile la localisation. Maintenant, pour un casque à l'état brut, le Vengeance 1300 ne sonne pas mal pour autant. Le seul souci, c'est que Corsair ne fournit aucun logiciel pour rectifier ses petits défauts comme c'était le cas sur le Vengeance 1500.

Sur du jeu vidéo


Pour simuler un son 3D, nous avons donc branché le casque sur une carte Creative Sound Blaster Recon3D Fatal1ty puis activé le THX TruStudio Pro. Pour optimiser le rendu, il faut toutefois redonner un peu de brillance au Vengeance 1300 en jouant sur l'égaliseur de la carte et un petit coup de peps en jouant sur le traitement Crystalizer, le casque manquant un peu d'attaque par défaut.

Creative traitements
Creative égaliseur

Nous appliquons les effets Surround et Crystalizer, et nous rehaussons les aigus via l'égaliseur


Nous lançons Battlefield 3, notre nouvelle référence en matière de FPS. L'effet surround proposé par Creative fonctionne, l'algorithme trouvant un terrain favorable avec ce casque pour spatialiser l'acoustique. Rien d'étonnant, le Vengeance 1500 excellait dans ce domaine. Mais la précision moindre constatée en stéréo se maintient en son spatial, le traitement surround tendant à apporter de la réverbération. Un désagrément que le 7.1 Virtual Speaker Shifter de Xear3D ne procure pas. Tous les sons paraissent plus lointains, et nous avons beau jouer sur le dosage du surround, l'impression demeure. Le résultat reste tout de même assez probant. Le bruit des douilles tombant au sol ou encore le placement des voix de vos coéquipiers en fonction de vos mouvements confère le réalisme sonore que l'on recherche dans ce type de jeu. Basses, medium et aigus trouvent un bon équilibre, à défaut d'être aussi distincts que sur le Vengeance 1500.

Avec Dirt 3, le charme de l'immersion opère au cœur des courses. C'est au beau milieu de ses concurrents que les détails sonores du jeu se ressentent le mieux et le casque n'a pas peine à convaincre... Mais encore une fois, si nous comparons au Vengeance 1500, nous ne pouvons-nous empêcher de constater une perte de relief sonore chez le 1300. Transducteurs identiques ne signifient pas potentiel équivalent. Et en plus, ils ne sont pas exploités de la même manière.

Battlefield3
Dirt3

Battlefield3 et Dirt3 profitent bien du Vengeance 1300 une fois les traitements Creative appliqués. Mais le Vengeance 1500 reste plus percutant


Avec Left4Dead 2, le Vengeance 1300 souffre d'un gros creux précisément dans la fréquence où retentissent les détonations d'armes à feu, ce qui s'avère un tantinet gênant. Les pistolets sonnent comme des claque-doigts, les fusils à pompe comme des carabines à air comprimé... La comparaison avec le Vengeance 1500 est ici douloureuse. Dommage parce que pour la partie sons d'ambiance tout se passait bien.

Left4Dead2
Left4Dead 2


Avec des films


Pile au moment de faire les tests, nous avons reçu le dernier Blu-ray de démo The Sound of HD 3 de Dolby. L'occasion de changer un peu d'extraits, avec nos deux préférences pour Super 8 et Transformers : Dark of the moon (en matière d'intérêt sonore, pas de cinématographie). Le constat ne varie guère ici : bien que l'effet de son circulaire parvienne à envelopper, il manque de la précision dans chaque fréquence et d'aération dans le rendu global. Bref, sans être foncièrement mauvais, le Vengeance 1300 supporte assez mal la confrontation avec son grand-frère.

Dolby HD3 2
Super8
Transformers

Le menu du Blu-ray de test, Super 8 et Transformers : Dark of the moon


Et le micro ?


Le micro du Vengeance 1300 est étonnant : il capture la voix avec la même fidélité que son grand frère, peut-être un soupçon moins forte, mais il fait totalement disparaître le souffle bien présent sur les HS1 et 1500. Les bruits ambiants, à l'exception des voix, sont largement atténués. Un enregistrement dans la rédaction, qui n'est pas un hall de gare mais pas un couvent non plus, rend un résultat tout à fait intimiste. Surprenant !


Conclusion


Le premier point que nous avons envie de mettre sur le tapis, c'est la différence ténue de prix entre les Vengeance 1300 et 1500 : une vingtaine d'euros. Cet écart est-il justifié ? Si nous considérons d'une part la finition supérieure du Vengeance 1500 et d'autre part la meilleure prestation audio, oui la surcote est amplement méritée. Maintenant, nous n'avons pas pu tester le Vengeance 1300 sur toutes les cartes son du marché. Peut-être qu'avec d'autres algorithmes d'une autre carte, le casque nous aurait davantage convaincus. Ce qu'il y a de sûr, c'est que le Vengeance 1300 nécessite une correction, a minima d'égaliseur, pour améliorer sa sonorité. Comme le Vengeance 1500 finalement...

Et c'est là que ce dernier vient marquer un troisième point important : il est vendu clé en main, déjà optimisé avec des pré-réglages d'égaliseur adaptés, quelle que soit la configuration que vous possédez. Donc à moins de tenir absolument à utiliser une carte son précise, ou d'être sensible à l'argument de l'isolation phonique, ou encore de souhaiter brancher son casque sur autre chose qu'un ordinateur, il vaut clairement mieux s'orienter vers le modèle plus haut de gamme. Le Vengeance 1300 n'est pas mauvais du tout, simplement que pour 20 € de plus, le 1500 fait beaucoup mieux !

Les plus

  • Isolation / qualité du micro / puissant
  • Design moderne / port confortable
  • Double connectique mini jack
  • Bonnes basses / aigus moins agressifs

Les moins

  • Son manque de clarté / medium feutrés
  • Image sonore moins détaillée
  • Aucun soft fourni = ni surround, ni égaliseur
  • Nécessite une bonne carte son

Corsair Vengeance 1300

Casque gamer

Assez bon

  • Qualité audio
  • Qualité micro
  • Surround
  • Confort

Vous aimerez aussi

Article du Mardi 27 Mars 2012 par Aurélien Audy

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
60,47 €
à partir de
43,19 €
à partir de
123,00 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Extraction audio

Free YouTube to MP3 Converter
Réalisez rapidement l’extraction audio d’une vidéo Youtube à partir de son URL !
CDBurnerXP
CDBurnerXP Pro : Gravez tous vos supports gratuitement !
Winamp
Winamp : La dernière version du plus célèbre lecteur audio !
CDex
Extraction de donnée audio et conversion MP3 gratuit
AoA Audio Extractor
Emportez vos concerts et clips préférés sur votre lecteur audio !
MediaMonkey
Cataloguer, tagger et lire tous ses fichiers musicaux

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité