le mercredi 06 février 2013

USA : Facebook lasse ses utilisateurs, qui réduisent leur présence sur le service

Une étude menée aux Etats-Unis par Pew Internet dévoile la lassitude des adeptes de Facebook outre-Atlantique. 61% des personnes interrogées y déclarent avoir, à un moment ou un autre, fait une pause dans leur utilisation du réseau social, sans pour autant supprimer leur compte.

Logo Facebook Poke
Aux USA, 67% des adultes américains sont sur Facebook : un pourcentage important qui ne rime cependant pas avec un usage intensif, comme le démontre une enquête menée par le cabinet Pew Internet. Menée auprès d'un échantillon de 1006 internautes américains, l'étude démontre que 61% des personnes inscrites sur Facebook ont, à un moment, fait une pause de plusieurs semaines dans leur utilisation du réseau social.

Les principales raisons évoquées sont nombreuses : la plus fréquente concerne le manque de temps à consacrer au site (21%), puis vient un désintérêt (10%), l'impression de perdre son temps (10%) ou encore la fuite des conflits, de la négativité et des ragots présents sur la plateforme (9%). Certains estiment également passer trop de temps sur Facebook, cette prise de conscience les motivant à prendre du recul (8%).

Facebook breaks

Néanmoins, ces « pauses » ou prises de recul sont généralement limitées dans le temps, et assez peu d'utilisateurs finissent par ne plus utiliser du tout Facebook : seuls 20% des internautes interrogés expliquent avoir possédé un compte qu'ils n'utilisent plus. L'enquête ne dit pas si cet abandon s'est soldé par une suppression de compte, mais la démarche suffit, normalement, à ne plus comptabiliser ce type d'internaute dans les utilisateurs actifs de Facebook, qui doivent se connecter au moins une fois par mois à la plateforme pour être considérés comme tel. Par ailleurs, 8% des personnes interrogées ne possédant pas de compte Facebook indiquent être intéressées pour s'y inscrire prochainement.

Facebook, qui fête cette semaine ses 9 ans, ne semble donc pas encore en être au stade du déclin, même si 38% des utilisateurs américains du site âgés de 18 à 29 ans désirent mettre un frein à leur addiction durant l'année 2013.
Modifié le 06/02/2013 à 12h07
Commentaires