Espace membre :
flechePublicité

// Test D-Link DNS-327L : le NAS tout petit, tout léger

Partager ce dossier

Publié par Guillaume Tutundjian le Lundi 9 Décembre 2013

D-Link DNS-327L

D-Link DNS327L
S'il fait encore office de petit nouveau dans le domaine du stockage réseau, D-Link a rapidement pris la mesure de la clientèle qu'il souhaite toucher. En effet, pas question pour le Taiwanais de chercher à concurrencer les plus gros modèles de chez QNAP, Synology ou encore Thecus et D-Link cherche avant tout à séduire les particuliers au travers de solutions simples, accessibles et bon marché. Le DNS-327L s'inscrit parfaitement dans cette logique alors qu'il est amené à faire évoluer tranquillement les gammes du constructeur.

Présentation générale

Alors que certains constructeurs sont « rentrés dans le rang » en abandonnant le blanc, D-Link nage à contre-courant. La marque nous propose effectivement un design qui sort véritablement de l'ordinaire avec le DNS-327L. Au premier coup d'œil, c'est évidemment la robe blanche qui détonne, mais la conception-même du NAS le distingue nettement de la concurrence. Ainsi, le chargement des disques durs se fait par le haut du périphérique alors qu'il faut retirer une plaque clipsée dans le corps du NAS. Nous aurions préféré un système d'aimants pour la maintenir en place, mais la fixation reste très simple. Ensuite, il s'agit de visser comme des poignées en plastique sur les disques durs, poignées qui serviront à insérer / retirer les disques dans leur emplacement. Cette solution permet de ne pas gâcher la sobriété et l'élégance du DNS-327L via un chargement frontal par exemple.

D-Link DNS327L
Caractéristiques générales
Processeur Marvell Armada 370
Fréquence 1,2 GHz
Mémoire vive 512 Mo
Alimentation externe
Ventilation 1x 50 mm
Dimensions 90x144x195 mm
Poids 0,6 kg
Garantie 2 ans
Sous-système disque
Vendu « nu » Oui
Baies 2x 3,5"
Hotswap Oui
Normes RAID 0 / 1 / JBOD
Migration RAID Non
Volumes « externes »
Ports USB 1 USB2
Ports eSATA -
Gestion FAT32 Oui
Gestion NTFS Oui
Sous-système réseau
Interface 1x Gigabit
Switch Non
Wifi Non
Protocoles réseau AFP, SMB, FTP, NFS
Cryptage HTTPS, FTP SSL/TLS
Services divers
Serveur Web Oui
Téléchargements FTP, HTTP, Torrent
Serveur d'impression Oui
Serveur multimédia DLNA, iTunes, Photos, UPnP
IP dynamique Oui
Gestion de caméras Oui, 4 IP
Gestion des quotas Utilisateur / Groupe
Accès Web aux fichiers Oui
Langue Français
Du coup, la silhouette du DNS-327L est proche de la perfection avec simplement un petit liseret argenté sur la partie basse du NAS pour accueillir deux boutons et quelques LEDs. Une telle sobriété a tout de même quelques inconvénients et il faudra par exemple faire une croix sur le port USB en façade, pourtant si pratique. Pas question non plus de retrouver un lecteur de cartes SD alors qu'au dos du DNS-327L, les fonctionnalités se limitent au strict minimum. D-Link nous propose cette fois de l'USB, mais il faut faire avec un port unique et tirer un trait sur la norme USB3. Inutile de chercher le connecteur eSATA et la connectique réseau se limite à un seul RJ45 évidemment Gigabit. Enfin, sans surprise, l'alimentation se fait de manière externe, mais l'adaptateur est bien plus petit que ceux de la concurrence. L'un dans l'autre, D-Link établit d'ailleurs une sorte de record puisque non content d'avoir un encombrement minimal sur le bureau, son NAS est aussi le plus léger (à peine 600 grammes) que nous ayons eu en test... et de très loin !

Dans la pratique

D-Link DNS327L
Nos premiers tests de NAS D-Link remontent à 2010 et en l'espace d'un an, le fabricant avait complètement revu son interface utilisateur afin d'être à la fois plus complet et plus accessible. Hélas, depuis maintenant deux ans, il n'y a plus guère de progrès à signaler alors que les choses sont encore loin de la perfection. Nous apprécions tout de même qu'une fois l'installation terminée, le DNS-327L nous propose diverses options à activer / désactiver. De base, nous disposons par exemple d'un système de surveillance gérant jusqu'à quatre caméras IP, d'un outil de médiathèques ou de fonctionnalités peer-to-peer. Mieux, le CD qui accompagne le NAS contient encore d'autres modules alors qu'il est bien sûr possible d'en récupérer depuis Internet. Ces modules sont un plus intéressant, mais ils restent encore loin des logiciels tiers de certains concurrents... Plus gênant, ils ne peuvent compenser une interface parfois un peu lourde à utiliser.

L'organisation au travers d'une barre principale horizontale et de sous-menus disposés verticalement ne facilite pas la lecture. Le choix des rubriques de classement ou des différentes icônes n'est pas non plus un modèle du genre alors qu'un cartouche d'informations monopolise la partie droite du dashboard : pas toujours très utile, ce cartouche ne peut hélas pas être supprimé. Heureusement, D-Link n'oublie au final aucune des fonctions importantes sur un NAS moderne. Par exemple, la gestion des comptes et des quotas qui leur sont attachés est aussi simple qu'elle est complète. Il en va de même du côté des protocoles de partage des fichiers ou des services de streaming. D-Link a également rejoint le clan des constructeurs à proposer des applications tablette / smartphone (Android comme iOS). Hélas, il fait ici le strict minimum et quelques soucis de compatibilité sont à déplorer : mention spéciale néanmoins pour le logiciel de vidéo-surveillance « bébé » plutôt réussi. Enfin, il est bon de rappeler que l'excellent design du DNS-327L le prive des fonctions de hot-swap pourtant bien pratiques en cas de problème sur la pile RAID. À ce sujet, les éternels anxieux seront un peu déçus face aux options de monitoring un peu limitées du DNS-327L.

D-Link DNS327L
D-Link DNS327L
D-Link DNS327L

D-Link DNS327L
D-Link DNS327L
D-Link DNS327L



Performances

Performances : les scores du D-Link DNS-327L

Qu'en est-il des performances de ce NAS dans la pratique ? Que donne-t-il face à la concurrence ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :


Notre avis

Si nous formulons de nombreuses critiques à l'égard du DNS-327L, c'est surtout parce que D-Link semble un peu figé sur son interface vieillissante alors qu'il est parvenu à joliment innover du côté matériel. Ainsi, le NAS est très simple à mettre en place et se distingue par un design vraiment réussi. Hélas, sur le plan logiciel ou du côté des fonctionnalités, on reste un peu sur notre faim. Reconnaissons qu'avec un tel positionnement tarifaire, il est difficile de progresser à tous les niveaux, mais nous espérons tout de même que D-Link prendra bonne note de ces remarques pour faire évoluer un produit doté de performances dans la moyenne, mais un peu léger du côté de l'isolation phonique.

D-Link DNS327L
D-Link DNS327L
D-Link DNS327L

Les plus

  • Performances au rendez-vous
  • Parmi les moins chers du marché
  • Design très élégant
  • Volume / poids très faibles

Les moins

  • Montage des disques durs
  • Extinction un peu lente

D-Link DNS327L

Stockage réseau (NAS)

Bon

  • Performances
  • Fonctionnalités
  • Interface


NAS miniature

Vous voulez en savoir plus ?

En fonction des marques, les NAS ne disposent pas des mêmes fonctionnalités. Nous faisons le point sur les services les plus couramment intégrés.

// NAS : Tous les tests

Vous aimerez aussi

Article du Lundi 9 Décembre 2013 par Guillaume Tutundjian

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Email

HijackThis
Détecter les détournements de navigateur et malwares sous Windows 7 !
Windows Live Mail
Windows Live Mail : Le client mail gratuit de Microsoft !
Mozilla Thunderbird
Mozilla Thunderbird : LE client mail par Mozilla
IncrediMail
Envoyer des emails animés et sonorisés
Mail PassView
Récupérer des mots de passe de courrier électronique
Incredimail 2
Incredimail 2 : le nouveau client mail dans une version toujours plus décalée !

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité