Internet Explorer 7, Firefox 2, Opera 9: le match

Occupation mémoire : qui est le plus lourd ?


On touche ici à un point sensible : les logiciels ont parfois tendance à se transformer en vraie usine à gaz et, pour un logiciel aussi central qu'un navigateur web, cela peut s'avérer assez gênant. La navigation par onglets, notamment, incite à ouvrir de multiples pages, ce qui peut faire gonfler l'occupation mémoire assez rapidement. Commençons par tester les navigateurs à leur ouverture.

Navigateurs : Occupation mémoire au démarrage



Le plus léger s'avère être, une fois de plus, Opera : le navigateur affiche une occupation d'environ 20 Mo avec un onglet ouvert. En réduisant la fenêtre, la consommation tombe à environ 4,6 Mo.

Internet Explorer 7 prend déjà plus de poids, avec une occupation d'environ 24 Mo observée. En revanche, la réduction de la fenêtre fait chuter le chiffre à 2 Mo, le navigateur semble donc savoir se faire oublier assez facilement.

Enfin, Firefox occupe d'emblée 26 Mo. Comme pour les deux précédents, on réduit la fenêtre ... et on s'aperçoit que la consommation ne baisse pas d'un octet ! Mauvais point pour le navigateur de Mozilla, réputé pour ses problèmes de fuite de mémoire. Néanmoins, il est possible de remédier à ce problème en « ouvrant le capot ». Toutes les informations nécessaires se trouvent par ici.

Avec 20 onglets ouverts


Faisons à présent monter la pression en ouvrant 20 sites dans 20 onglets différents. Les onglets ont été ouverts simultanément grâce aux fonctionnalités d'ouverture d'un groupe de pages marquées, présentes dans les trois navigateurs.

Navigateurs : occupation mémoire avec 20 onglets ouverts


Opera s'en tire toujours admirablement bien : la charge monte à environ 64 Mo, ce qui reste correct. En réduisant la fenêtre, on retombe à 35 Mo.

Firefox se retrouve cette fois ci en deuxième position avec une occupation de l'ordre de 87 Mo. Comme précédemment, ce chiffre ne bouge pas lors de la réduction de la fenêtre.

Enfin, Internet Explorer 7 monte rapidement jusqu'à 108 Mo lors des mesures effectuées, mais se stabilise aux alentours de 25 Mo en réduisant la fenêtre.

Les conclusions de ces tests ne sont pas flagrantes mais montrent tout de même un certain avantage pour Opera qui ressort en première place de tous les tests. Le navigateur nordique est réputé pour sa légèreté et les mesures effectuées le vérifient effectivement. Internet Explorer 7 et Firefox 2.0 ne sont pas loin derrière mais ce dernier souffre d'un problème de poids assez gênant, et sa lourdeur, même en mode réduit, ne joue pas en sa faveur. Internet Explorer 7 semble avoir plus de mal à exécuter les scripts et à charger une page rapidement. Même si on reste dans des limites très acceptables, il est clair que la rapidité et la légèreté d'Opera jouent en sa faveur.
Modifié le 28/06/2012 à 09h52
Commentaires