Espace membre :
flechePublicité

// Comparatif scanner de diapo : 5 modèles en test

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Mercredi 17 Mars 2010

Entre argentique et numérique, notre cœur a fini de balancer depuis bien longtemps, de gré ou de force. A part quelques irréductibles qui ne veulent pas entendre parler de pixels, tout le monde a déjà troqué pellicule contre carte mémoire. Il n'en reste pas moins que des quantités de négatifs et de diapositives dorment encore dans des cartons dont nous ne savons que faire. Autant de trésors du passé qui mériteraient leur place parmi les images contemporaines. Nous avons donc décidé de tester différents scanners grand public pour numériser les films argentiques ! Prêt pour le grand saut… en arrière ?

Scanner film_visu ouverture


Les produits dont nous allons parler ici appartiennent un peu à un genre en voie de disparition. Nous avons retenu deux catégories : des scanners à plat avec couvercle lumineux, spécialisés en photo, et des scanners entièrement dédiés à la numérisation de supports argentiques. Ces derniers se font de plus en plus rares, de nombreux modèles ayant vu leur fabrication arrêtée. Quant aux scanners à plat, ils perdent une partie de leur intérêt dès lors qu'on possède déjà une imprimante multifonction… Mais bon, si vous voulez numériser films et diapos en quantité, vous n'aurez pas vraiment le choix ! Notez que nous avons tenu à rester dans une fourchette de tarifs raisonnables, allant de 100 à 300 € environ. En effet, en termes de scanners les prix peuvent flamber au-delà des 600 € pour les modèles à plat et des 2000 € pour les machines dédiées…

Scanner film_visu ouverture2


Evaluation des scanners

On peut distinguer principalement deux familles de critères. La première englobe tout ce qui touche à l'imagerie, aussi bien sur le plan matériel que logiciel. La seconde rassemble les différentes constituantes de la notion d'ergonomie. Autrement dit, quand on numérise films et diapos, il faut que la qualité d'acquisition soit élevée et que la tâche soit simple et rapide. Ces exigences de bon sens ne sont malheureusement pas faciles à satisfaire, du moins simultanément. Il faut en effet savoir que la numérisation de films, négatifs ou positifs, prend relativement beaucoup de temps, et pour un résultat variable. Alors quand on sait que l'opération sera amenée à être reproduite plusieurs centaines de fois, il y a de quoi angoisser ! Le critère ergonomique est donc au moins aussi important que celui qualitatif. Il comprend la vitesse de numérisation mais aussi la facilité avec laquelle on insère le film ou la diapo dans le support fourni, ou encore l'accessibilité du logiciel d'acquisition.

En termes d'imagerie maintenant, une des principales données est la résolution, mesurée en DPI (dots per inch) ou PPP (points par pouce). En effet, le support 24 x 36 mm étant petit, il nécessitera un agrandissement conséquent. Selon ce que vous comptez faire de vos images numérisées, il faudra veiller à ce que le scanner propose une résolution optique plus ou moins élevée. Sachant qu'une résolution de 300 DPI est nécessaire pour une bonne qualité de tirage, il faudra 1200 DPI au bas mot pour des sorties 10 x 15 cm (4 fois plus grand que le 24 x 36 mm), 2800 DPI pour du A4 et un confortable 3600 DPI pour du A3. Les résolutions supérieures à 4800 DPI ne sont guère autre chose que marketing : souvent obtenues par interpolation (multiplication artificielle de pixels), elles aboutissent de toute façon à des fichiers bien trop volumineux (+ de 700 Mo par image en 9600 DPI, 1,2 Go en 19 200 DPI).

Autre facteur important, la densité optique exprimée en DMax, qui mesure l'étendue de la dynamique du dispositif d'acquisition, c'est-à-dire sa capacité à restituer des images contrastées sans brûler les hautes lumières ni boucher les ombres. Le DMax s'échelonne de 0 à 5, une grande valeur étant gage de qualité. Les constructeurs le mentionnent rarement sur les produits grand public, c'est dommage.

Enfin, le dernier point crucial sera la performance du traitement anti-imperfections. Cela parce que les négatifs et les diapos, très fragiles, se rayent facilement. Et aussi maniaque soit on, les poussières restent omniprésentes. Le problème étant que ces défauts, à peine visibles à l'œil nu, ressortent d'autant plus que l'agrandissement est important. Et plus généralement, on veillera à ce que le logiciel d'acquisition propose des réglages complets. Dans ce domaine, tous les scanners ne se valent pas !

Notez que les scanners à plat seront uniquement évalués sur leurs performances en matière de numérisation de supports argentiques, du fait de l'orientation de l'article et de la présence de scanners dédiés.

Rollei DF-S 100
Plustek OpticFilm 7400
Canon Canoscan 5600F

De gauche à droite, les Rollei DF-S 100, Plustek OpticFilm 7400 et Canon CanoScan 5600F


Epson Perfection V600 Photo
HP ScanJet G4010

A gauche le scanner Epson Perfection V600 Photo, à droite le HP ScanJet G4010




Tableau récapitulatif

  Rollei DF-S 100 Plustek OpticFilm 7400 Canon CanoScan 5600F Epson Perfection V600 Photo HP ScanJet G4010
Type de scanner Dédié Dédié A plat A plat A plat
Capteur CMOS 1/1,8'' de 5 millions de pixels CCD couleur CCD 6 lignes couleur CCD 12 lignes couleur CCD couleur
Ecran LCD 2,4 pouces Non Non Non Non
Résolution optique horizontale 1 800 DPI (2 520 x 1 680 pixels en 96 DPI réels) 7 200 DPI 4800 DPI 6400 DPI 4800 DPI
Source de lumière LED blanche LED blanche LED blanche LED blanche et LED infrarouge N.C.
Profondeur de couleurs maximum 30 bits 48 bits 48 bits 48 bits 96 bits
Interface USB 2.0, sortie TV, lecteur cartes SD/MMC USB 2.0 USB 2.0 USB 2.0 USB 2.0
Densité optique N.C. 3,5 DMax N.C. 3,4 DMax N.C.
Supports compatibles Film 35 mm négatif et diapositives Film 35 mm négatif et diapositives Film 35 mm négatif et diapositives Film 35 mm négatif et diapositives,
moyen format 6 x 22 cm
Film 35 mm négatif et diapositives
Chargement des supports Négatif 6 vues,
diapo 4 vues
Négatif 6 vues,
diapo 4 vues
Négatif 6 vues,
diapo 4 vues
Négatif 12 vues, diapo 4 vues, moyen format
1 vue
Négatif 6 vues,
diapo 5 vues
Autre(s) Mémoire interne 24 Mo,
4 portes-filtres
(2 pour négatifs,
2 pour diapo)
Technologie Multi-Exposure, housse de transport, boutons de raccourcis en façade 7 boutons de raccourcis en façade 4 boutons de raccourcis en façade, technologie Digital ICE 4 boutons de raccourcis sur le capot
Dimensions / poids 82 x 86 x 152 mm /
0,4 Kg
272 x 120 x 119 mm /
1,6 Kg
491 x 272 x 97 mm /
4,3 Kg
485 x 280 x 118 mm /
4 Kg
508 x 305 x 98 mm /
4,4 Kg
Logiciel(s) fourni(s) Non LaserSoft SilverFast SE Plus 6.6, Presto! ImageFolio 4.5 et PageManager 7.1 Canon ScanGear, MP Navigator EX, ArcSoft PhotoStudio Epson Scan 3.8, Adobe Photoshop Elements 7, ABBYY FineReader 6 Sprint Plus HP Solution Center, Photosmart Essential 3.5
OS supportés Windows ME et Mac OS 10.4 minimum Windows 2000 et Mac OS 10.3.9 minimum Windows 2000 Pro SP4 et
Mac OS 10.3.9 minimum
Windows 2000 et Mac OS X minimum Windows 2000 et Mac OS 10.3.9 minimum
Prix constaté Voir notre comparateur A partir de 150,00 € A partir de 100,00 € A partir de 1,00 € A partir de 125,79 €



Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
1,00 €
à partir de
185,90 €
à partir de
1,00 €
à partir de
21,50 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Base de registre

CCleaner
CCleaner 3 : Nettoyer et optimiser Windows en quelques clics !
Glary Utilities
Glary : Utilitaires gratuits pour réparer et optimiser votre ordinateur !
Magical Jelly Bean Keyfinder
Retrouvez en un clic vos clés produits !
Quicksys RegDefrag
Optimisez et défragmentez votre base de registre en deux clics !
PC Health Optimizer Free Edition
Optimisez, réparez et protégez votre système en deux clics !
ProduKey
Récupérez les clés de licence de vos produits Microsoft avec cet utilitaire signé NirSoft !
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité