Fujifilm W1 : faites vos photos en 3D

Eclaireur d'un genre nouveau, le W1 de Fujifilm inaugure l'avènement de la 3D en photographie. Un appareil photo, le Real 3D W1, mais aussi un cadre numérique, le V1, et un service de tirage en ligne histoire de proposer une prestation complète. Le constructeur nippon va-t-il chambouler l'univers de la photo ? Peut-il espérer sabrer le champagne prochainement, tel un James Cameron célébrant la réussite historique de son long métrage 3D précurseur, Avatar ? La réponse dans les lignes qui suivent !

Fujifilm Real 3D W1


Au premier coup d'œil, on perçoit un appareil standard, s'apparentant à ces ultra-compacts à zoom interne, mais en nettement moins compact... C'est lorsqu'on abaisse le cache en façade que le W1 révèle son secret grosseur : il embarque deux optiques Fujinon de part et d'autre du boîtier, chacune d'entre elle étant reliée à son propre capteur CCD de 10 Mpix ! Une conception qui n'est pas sans rappeler celle des Kodak V570, V610 et V705. Ces appareils originaux intégraient effectivement un double dispositif d'acquisition lentille plus capteur. Mais la grande différence, c'est que sur les modèles Kodak les deux objectifs fonctionnaient en série, les focales de l'un s'ajoutant à celles de l'autre, pour atteindre bout à bout une plage de focales plus longue.

Deux images sinon rien : la 3D en théorie

Sur le W1, les deux blocs imagerie fonctionnent en simultané. L'idée est de copier au plus près le phénomène de parallaxe de la vision humaine, où chaque œil perçoit un point de vue différent d'une même scène. Ca n'est d'ailleurs pas un hasard si l'écartement des deux objectifs correspond à celui de nos yeux (env. 7,5 cm). Chez l'être humain, c'est le cerveau qui fait l'assemblage et restitue la profondeur de la troisième dimension ; avec le W1 c'est un processeur dédié, le RealPhoto 3D, qui assure le montage des deux vues décalées.

Fujifilm Real 3D W1_processeur

Processeur RealPhoto 3D de Fujifilm


Capturer une scène en 3D, c'est une chose, mais encore faut-il pouvoir la restituer sur un écran, qui lui n'a que deux dimensions. Pour cela, la technique recoure habituellement à des lunettes spéciales qui permettent à chaque œil de ne voir que l'image qui le concerne. Si vous êtes allés voir le dernier James Cameron, vous aurez surement remarqué qu'en enlevant les lunettes vous voyiez les deux images, dont le décalage augmente quand la profondeur s'accroit. Mais Fujifilm ne souhaitant pas forcer le photographe à utiliser des lunettes, souvent inconfortables, il a du mettre au point un écran LCD spécifique. Ce dernier utilise la technologie dite de contrôle directionnel de la lumière. Fujifilm ne nous en a pas dit plus sur son fonctionnement mais on voit clairement que l'intensité lumineuse varie selon l'angle de vision. Dans la théorie, si on se décale complètement à gauche on ne voit que l'image A, complètement à droite on ne voit que l'image B. Et lorsqu'on est en face, l'œil gauche voit A, l'œil droit voit B, la 3D est recréée. Dans la pratique, c'est autre chose...

Fujifilm X30 : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !

schéma contrôle directionnel de la lumière


Sommaire :



Caractéristiques techniques


  Fujifilm Real 3D W1
Capteur 2 CCD 1/2,3 pouces de 10 MPix
Objectifs Fujinon 6,3 - 18,9 mm, ouvertures f: 3,7 - 4,2
(35 - 105 mm en équivalent 24 x 36 mm)
Ecran / viseur LCD de 2,8" de 230 000 pixels,
avec technologie de contrôle directionnel de la lumière
Alimentation Batterie Lithium Ion 1700 mAh
Mémoire 42 Mo interne et cartes SD / SDHC
Modes de prise de vue (PDV) Auto, P, A, M, scènes (13), 2 PDV simultanées en 2D,
photo 3D via 2 PDV consécutives en 2D
Sensibilité De 100 à 1 600 Iso
Vitesse obturateur 1/2 à 1/1000 de secondes
Flash 3,7 m max (en 35 mm, ISO Auto)
Vidéo 640 x 480 pixels à 30 im/s (zoom inactif)
Dimensions / poids 123 x 68 x 30 mm / 305 grammes
Prix à partir de 1.099,99 €


Fujifilm X30 : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !
Modifié le 17/09/2015 à 11h05
Commentaires