Yamaha CRW-F1E

Sélection Clubic -80

Depuis le lancement en 1988 de son premier graveur de CD, Yamaha, célèbre conglomérat nippon, a pour coutume de renouveler sa gamme de graveurs, chaque année. Le cru de cette rentrée 2002 s'avère plus que prometteur puisque le dernier né de Yamaha, baptisé en toute modestie CRW-F1, est capable de graver les CD-R en 44x, les CD-RW en 24x et de lire les CDs en 44x. Si le CRW-F1 n'est pas le graveur le plus rapide du moment, puisque Yamaha a préféré le 44x au 48x pour des raisons évidentes de stabilité et de sécurité, il n'en demeure pas moins l'un des graveurs les plus complets, si ce n'est le plus complet du marché. Outre des vitesses de folie, l'innovation majeure du CRW-F1 est indubitablement sa fonction DiscT@2 (prononcez Disc Tatoo ou en français tatouage disque) qui permet de tatouer vos galettes préférées en gravant les images de votre choix sur la surface du disque. Bien entendu le CRW-F1 inclus bien d'autres fonctionnalités exclusives que nous allons voir en détail, dans ce test.

Design


Extérieurement le CRW-F1 reprend la ligne de la précédente série Yamaha avec une façade blanche aux lignes extrêmement épurées et visiblement inspirées du new Edge design. L'avant du graveur arbore du côté gauche une prise casque mini-jack ainsi qu'un potentiomètre permettant de régler le volume alors qu'on retrouve du côté droit, une diode bleue du plus bel effet qui côtoie le classique bouton d'éjection. Lorsqu'il n'y a pas de disque dans l'appareil, le voyant s'allume en violet ; si une gravure est en cours ce même voyant clignote en violet. Le choix de cette couleur est tout de même curieux... La rainure - présente en façade - masque avec élégance deux orifices permettant la bonne ventilation de l'appareil. Une fois éjecté, le tiroir, malgré sa façade blanche, se révèle être de couleur anthracite ce qui est agréable à l'oeil. Contrairement aux précédents modèles du constructeur, aucun logo n'indique la vitesse du graveur. En face arrière du graveur, on retrouve un connecteur IDE 40 broches en Ultra DMA 33, une prise Molex et deux connecteurs audio (S/PDIF & Analogue).

Yamaha CRW-F1

Yamaha CRW-F1


Il y a de cela un ou deux ans Yamaha a décidé de fabriquer dans ses usines uniquement des graveurs offrant une connexion ATAPI, les ingénieurs du fabricant ayant développé des adaptateurs externes permettant de transformer la connectique ATAPI en SCSI, FireWire ou USB 2.0. Ainsi il est possible de transformer à moindre frais un graveur IDE en graveur SCSI via l'adaptateur optionnel, et ce dans le but de bénéficier des taux d'occupation CPU réduits du SCSI. Le CRW-F1 que nous avons reçu pour tests est un modèle ATAPI interne.

Technologie


Par le passé, Yamaha avait recours à des jeux de circuits génériques chargés de piloter ses graveurs. Comme on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, Yamaha a développé son propre jeu de circuits qui est au coeur du CRW-F1. Connu sous le doux nom de YDC132-V, le chip de Yamaha est chargé de gérer toutes les fonctions du graveur, telles que : l'Advanced Audio master, le calibrage laser, la vitesse de gravure, le Disc t@2, etc. Le Yamaha CRW-F1 est également l'un des rares graveurs actuellement commercialisé à avoir décroché la certification de compatibilité Windows XP, gage de qualité & de fiabilité. La course aux X effrénée que se livrent les fabricants de graveurs profite au CRW-F1 puisqu'il peut graver les CD-R en 44x ce qui correspond à un taux de transfert relativement élevé de 6600Ko/s. A cette vitesse un CD de 650Mo est gravé en moins de 2 minutes. A quand le CD minute ?

En son temps, Yamaha avait été le premier constructeur à supporter la gravure des CD-RW high speed en 8/10x. Yamaha renouvelle aujourd'hui l'exploit en proposant, avec le CRW-F1, le tout premier graveur au monde capable de graver les CD-RW Ultra Speed autrement dit les CD-RW réinscriptibles en 24x. La gravure 24x des CD-RW utilise le mode partial CAV, alors que la gravure des CD-RW en 16x utilise le mode Full CAV. Cette évolution de la vitesse de gravure des CD-RW est très appréciable puisqu'elle permet à l'utilisateur de graver un CD-RW en moins de cinq minutes et ce dans les modes d'écriture normale, Packet Writing/UDF ou CD-MRW. Bien entendu les CD-RW doivent être certifiés 24x afin que cette vitesse puisse être atteinte par le graveur. A ce propos, Yamaha a eu la bonne idée de fournir avec le CRW-F1, outre un CD-R certifié 44x, un CD-RW vierge certifié 24x ce qui est une aubaine puisque ce type de média est quasiment introuvable dans le commerce, du moins à l'heure actuelle. Au niveau de la lecture des CDs, la mécanique du CRW-F1 atteint la vitesse de 44x ce qui est tout à fait correct pour un graveur. L'extraction audio numérique se fait à la même vitesse de 44x ce qui permet de ripper un CD audio entier en l'espace d'une poignée de secondes.

Yamaha CRW-F1


Après avoir prôné pendant des années l'utilisation du P-CAV, Yamaha passe logiquement au mode Full CAV (Constant Angular Velocity) afin d'offrir une vitesse de gravure aussi élevée que possible. La mécanique Full-CAV du CRW-F1 maintient la vitesse de rotation du disque constante du début à la fin de la gravure mais augmente progressivement la vitesse d'écriture de 19x à 44x. La technique Full CAV a pour but d'éviter bon nombre d'erreurs d'écriture qui peuvent survenir avec d'autres procédés puisque aucune interruption ou gap ne sera présent sur le disque améliorant ainsi sa qualité. Afin de réduire les vibrations provoquées par l'accélération du graveur, le CRW-F1 étrenne un nouveau mécanisme de traverse baptisé Dynamic Damper. Avec de telles vitesses et une mécanique pouvant atteindre les 8700 tours par minute, on aurait pu craindre que le CRW-F1 soit bruyant mais rassurez-vous il n'en est rien puisque le graveur s'avère relativement silencieux.



Modifié le 13/12/2010 à 16h47
Commentaires