Espace membre :
flechePublicité

// Windows 8 Consumer Preview : le dossier

Partager ce dossier

Publié par Julien Jay le Vendredi 13 Avril 2012

Conclusion

Windows 8 Consumer Preview Show
Il apparaît clairement qu'avec Windows 8, il n'y a pour l'heure pas de vérité absolue. Il faut dire que diverses inconnues perdurent encore, du positionnement tarifaire, à la segmentation en terme d'éditions sans compter l'expérience Windows On ARM que nous n'avons pu tester pour le moment, faute de tablettes ARM. Sans compter les diverses évolutions qui pourraient encore se profiler d'ici à la version finale.

Pourtant, à ceux qui espéraient des changements conséquents en terme d'ergonomie depuis la Developer Preview proposée à l'automne dernier, Microsoft semble opposer avec la Consumer Preview une fin de non-recevoir. De fait, il y a fort à parier que ce nous avons sous les yeux ne bouge dans l'ensemble que très peu d'ici au lancement de la version finale.

Avec Windows 8, Microsoft ne nous propose en réalité pas un système, mais deux systèmes d'exploitation qui cohabitent pour le meilleur (ou pour le pire ?) au risque de créer une grande confusion pour les utilisateurs habitués à Windows depuis des décennies. À passer sans arrêt de Metro au bureau et vice-versa, ce nouveau Windows s'apparente à une hydre à deux têtes dont on ne sait jamais laquelle prendra le dessus.

Les exemples sont hélas bien trop nombreux pour ne pas prêter à sourire : le bureau, environnement de production par définition du PC se trouve relégué au rang d'application « legacy » alors que la disparition du menu démarrer oblige des aller/retour avec Metro et ses raccourcis tout sauf naturels à la souris. Du reste, à transformer les quatre coins de l'écran en zones sensibles aux mouvements du pointeur, Microsoft complique un peu plus l'expérience des utilisateurs utilisant un clavier et une souris, c'est-à-dire la quasi-totalité de l'audience de Windows aujourd'hui.

Mais comment en est-on arrivé à ce Windows 8 ? Au-delà de la politique interne à Redmond, la firme voulait unifier l'expérience utilisateur entre les divers écrans, ce qui sur le papier est une bonne intention. Et puisque, l'interface graphique de nouvelle génération, Metro, est déjà au cœur des Windows Phone et de la Xbox 360, il était presque naturel que celle-ci arrive sur PC. Le problème dans cette vision, c'est que Metro est une interface tactile faite précisément pour les smartphones ou les tablettes.

C'est aussi une interface qui est encore jeune et peu adaptée aux écrans de grande taille. D'ailleurs ce problème n'en aurait pas été un si Microsoft avait laissé un choix entre le bureau et Metro. Mais ce n'est hélas pas le cas. Résultat, l'utilisateur se retrouve confronté à une interface assez limitée, à la plus-value douteuse sur un PC, alors qu'il doit découvrir par lui-même la noria de nouveaux raccourcis et autres gestes qui lui permettent d'accomplir les tâches quotidiennes. Des gestes qui sur une tablette tactile Windows 8 ne sont pas toujours des plus intuitifs comme nous avons pu le voir mais qui deviennent parfois rédhibitoires sur un PC avec un clavier et une souris.

Logo W8


Bien sûr si Microsoft impose Metro par défaut c'est dans l'espoir de forcer un changement, et en cela l'éditeur est très clair lorsqu'il compare Windows 8 à la révolution qu'a été en son temps Windows 95. Toutefois à la différence de Windows 95 qui introduisait pour la première fois le multitâches préemptif, l'interface Metro n'est clairement pas faites pour cela.

Car Metro a été pensé pour les tablettes et devrait clairement se cantonner à ce type de périphériques. Il faut dire qu'à l'inverse de l'expérience déstabilisante de Metro avec une souris et un clavier, utiliser Metro sur une tablette prend presque tout son sens. Fluide, claire, rapide, l'interface est ici relativement intuitive (oui le geste tactile avant/arrière pour appeler le task switcher ne nous a pas paru très naturel) et permet d'être opérationnel rapidement. Mieux les premières applications disponibles sur le Windows Store sont franchement prometteuses (contrairement aux applications Metro signées Microsoft) ! Quel contraste !

En prenant le risque de diviser sa base d'utilisateurs, Microsoft en prend un autre : celui d'avoir un nouveau Vista sur les bras. Certains vous diront qu'il faut s'habituer à ce nouvel environnement et que l'arrivée d'applications Metro toujours plus nombreuses nous détournera du bureau et donc de nos critiques. Pour l'heure nous sommes sceptiques, l'environnement Metro n'ayant aucune des vertus d'un environnement de création de contenu. Pour preuve le même Microsoft compte bien proposer Office 15… sur le bureau !

Tout ceci est bien dommage, car Windows 8 renferme des joyaux insoupçonnés, du Kernel optimisé à la consommation mémoire réduite, en passant par le renforcement de la sécurité ou l'arrivée de la fonction Espaces de stockage, il y avait de quoi séduire plus d'un utilisateur. Ces derniers auraient peut-être pesté sur le ruban affublé à l'explorateur de fichiers, mais il y a fort à parier qu'ils auraient été comblés par les nouveautés en matière de copie de fichiers notamment. Reste qu'au final lesdits utilisateurs risquent de faire l'impasse sur ce Windows à cause de Metro.

En définitive, la seule conclusion qui s'impose est que contrairement aux dires de Microsoft, Windows 8 n'est pas un Windows sans compromis. Le compromis opéré par Microsoft c'est précisément le sacrifice du bureau, l'environnement de référence pour des millions d'utilisateurs. Comme une même taille n'habille hélas pas tout le monde, Microsoft serait bien inspiré de proposer deux versions de Windows 8 : une avec Metro par défaut à destination des tablettes (ARM ou x86), l'autre à destination des PC sans interface Metro active par défaut. Hélas, les têtes pensantes de Redmond en ont décidé autrement… Nous verrons si l'histoire leur donne raison.

Microsoft Windows 8 Tegra3 - CES



Vous aimerez aussi

Article du Vendredi 13 Avril 2012 par Julien Jay

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Recommandations musicales

Last.fm
Partagez vos goûts musicaux sur le web avec Last.fm !
Mufin Music Finder Base
Un lecteur audio qui reconnaît votre musique et vous conseille
Indy
Télécharger de la musique libre de droit adaptée à vos goûts !
Moody
Créez des listes de lecture iTunes selon votre humeur
TheLastRipper
Enregistrer les titres issus de Last.FM
iLike Sidebar
Découvrir de nouveaux talents avec iTunes

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité