Build 2015 : Microsoft courtise les développeurs d'Android et d'iOS

La Build de Microsoft a évidemment été l'occasion pour l'éditeur d'en dire un peu plus sur son prochain système d'exploitation, Windows 10.

Satya Nadella a présenté son nouveau Windows comme un service, et un OS inédit dans la façon dont Microsoft le distribuera. Un système d'exploitation conçu pour fonctionner sur un Raspberry Pi comme sur un ordinateur holographique, avec un store applicatif unifié.

Terry Myerson, président de la division Windows, a renchéri en rappelant que Windows était le seul écosystème capable de distribuer une app unique vers différents appareils, attaquant au passage Google et Apple. Microsoft estime en effet qu'il y aura 1 milliard d'appareils équipés de Windows 10, contre actuellement 500 millions pour Android.

Il a ensuite présenté le nouveau Windows Store, dont les applications pourront être directement facturée par l'opérateur. Le mécanisme, déjà disponible sur Windows Phone, sera étendu à tous les appareil avec une distinction entre les applications du grand public et celles des entreprises, ainsi que la prise en charge des divers moyens de paiement.

BUILD 2015


Vers des applications universelles


Microsoft revient également sur les applications universelles et notamment avec l'ajout de la messagerie WeChat ainsi que du magazine USA Today mais surtout quatre nouvelles façons de porter une application sur Windows 10.

Microsoft explique qu'il est possible de porter directement un site Internet déjà codé pour le transformer en application universelle sur Windows 10 tout en tirant parti des différents composants tels que le centre de notifications et de l'intégration de Cortana. Il sera par exemple possible de fermer un site encapsulé tout en continuant à recevoir des notifications. Le site devient donc une application tournant en tâche de fond.

M. Mayerson ajoute que les applications de type .Net win32 trouveront également leur place directement au sein du Store et pourront devenir "universelles". L'homme prend notamment l'exemple d'Adobe Photoshop, auquel s'ajouteront par la suite Adobe Elements et Premiere.

Microsoft convoite les développeurs d'Android et d'iOS


Mais surtout, Microsoft souhaite attirer les développeurs spécialisés sur les autres plateformes mobiles. Ainsi la société annonce la prise en charge d'Android Java/C++. Microsoft explique qu'il est possible de coder une application pour Android et d'utiliser le même code sur Windows Phone avec une concordance des interface de programmation d'Android pour les mapper sur Windows et profiter des fonctionnalités natives. Bref, on est donc loin d'exécuter des applications Android sur Windows Phone comme spéculaient certaines rumeurs !

Enfin Microsoft annonce la possibilité d'utiliser du code Objective-C, utilisé pour iOS, au sein de Visual Studio sur Windows. Concrètement le développeur ne sera pas obliger de ré-écrire totalement son application iOS pour Windows Phone. Le projet X-Code sera automatiquement converti en projet Visual Studio.
Modifié le 29/04/2015 à 20h37
Commentaires