le mardi 10 avril 2012

Free : les syndicats dénoncent des tensions sociales en interne

free mobile
Si Free Mobile semble actuellement frôler les 3 millions d'abonnés, tout ne semble pas rose chez le trublion du Net : anciens salariés et syndicats mettent le doigt sur des tensions en interne, résultant, entre autre, de licenciements « en public » et d'un turn over conséquent.

Recueillis par Europe 1, les témoignages d'anciens employés de Free tranchent avec l'image d'une entreprise unie que présentait, il y a trois mois, Xavier Niel lors du lancement de Free Mobile. Ainsi, d'anciens salariés de Free évoquent des licenciements réalisés en public, devant les employés de l'entreprise, « parfois plusieurs fois par jour », dans les call-center de l'entreprise.

« Je suis repartie à mon poste de travail suivie de mon responsable dans le dos, qui m'a dit qu'il fallait à tout prix que je lui rende publiquement tous mes effets : mon badge, mon casque... Et il m'a reconduit jusqu'à la porte, devant tout le monde » explique une ancienne salariée. « On voit les collègues qui se font renvoyer pour un oui ou pour un non. Ce n'est jamais dans un bureau, c'est toujours devant nous » explique une autre ancienne employée sur RTL : cette dernière a préféré quitter l'entreprise d'elle-même.

Grève au Maroc

Un constat qui fait suite à une nouvelle grève survenue dans les call-center de Free au Maroc, dans l'entreprise Total Call détenue par Iliad. Il s'agit du second conflit social en 6 mois, après un premier mouvement en novembre 2011. « Beaucoup de personnes se demandaient par quels moyens l'opérateur pouvait à ce point réduire ses coûts. Une partie de la réponse pourrait provenir de l'intensification du travail de ses téléopérateurs marocains et du refus d'augmenter leurs salaires » expliquait fin mars le site Mamfakinch.

Des porte-paroles des syndicats Force Ouvrière et CFDT ont confirmé la tendance et mis l'opérateur au pied du mur : « soit vous prenez des mesures urgentes, soit vous vous préparez à un conflit social » a déclaré FO à Iliad. De son côté, la CFDT qualifie le dialogue social de Free de « très original », « à l'image de sa démarche commerciale ».

De son côté, Free souligne la création de 900 emplois sur ses différents sites en 9 mois, mais ne s'est pas encore exprimé sur les reproches qui lui sont fait en matière de gestion interne. « Officieusement, l'opérateur aurait renvoyé l'ex-directrice du site concerné il y a 10 jours » ajoute RTL.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )